Impact de la crise sur l'immobilier

titif0u

Contributeur régulier
Je suis passée par un dispositif spécifique qui réduit le prix (PSLA) car le prix de la vente est plafonnée + TVA réduite + réduction de 2% sur le prix....
L'opérateur qui revend le bien l'a acheté 24% en dessous du prix public du promoteur, mais dans cette ville c'était une obligation d'un plan local imposé par le maire ou je ne sais quoi sur un nombre très réduit de lots.
 

moietmoi

Top contributeur
je suis passée par un dispositif spécifique qui réduit le prix (PSLA) car le prix de la vente est plafonnée + TVA réduite + réduction de 2% sur le prix....
L'opérateur qui revend le bien l'a acheté 24% en dessous du prix public du promoteur, mais dans cette ville c'était une obligation d'un plan local imposé par le maire ou je ne sais quoi sur un nombre très réduit de lots.
ok d'accord, merci, donc, il ne s'agit absolument pas d'une baisse de prix due au covid; les 24% sont classiques (entre 10 et 30% ) pour les opérateurs institutionnels( mairies, organismes sociaux,grossiste achetant en bloc...)
et ton achat est pour ta résidence principale avec contrainte;

C'est d'ailleurs ce qui contribue à la hausse de l'immobilier; un promoteur construit 40 lots , et le prix de vente, dans son business plan, de l'ensemble est par exemple de 8 millions (exemple à 200 000 euros l'appartement, tous identiques) Pour avoir le permis de construire la mairie impose 10 logements en PSLA ou autre régime-nue pro-.., et fait acheter par un orgamisme ad hoc les 10 lots à -20%; soit un manque à gagner pour le promoteur de 400 000 euros (20% de 200 000 *10) ;
le promoteur va reporter ces 400 000 euros sur les 30 lots restant et vendra ces lots plus cher, de façon à rester sur les 8 millions de CA;
c'est la contradiction, le social fait augmenter les prix....
 

titif0u

Contributeur régulier
Ah oui tout à fait, ce que je reliais au contexte dans mon message c'est mon étonnement que le bien ne soit pas partie bcp plus tôt....
 

yop1025

Membre
Demande de RDV pour un compromis de vente dans une petite ville de Province (45.000 habitants, bassin de 120.000 hab) dans le Sud ouest.
délai : 12 jours, pas moyen de bloquer avant ils sont débordés, alors qu’il y a un an, c’etait RDV presque pour le lendemain…
Un AI le disait l’autre fois que le moindre bien sympa se vendait quasiment de suite, seuls restent les tromblons.
un autre AI me disait hier que la demande est très forte aussi....
Par contre, les vendeurs eux sont plus propices à la discussion (enfin certains), j’ai pu négocié un - 8000 euros sur un bien qui etait au départ à 86 k€ (T3 récent en RT2005) alors qu’en janvier, c’était bien plus compliqué ….
Par contre, les prix (mini) sont restés stables depuis le début de l’année.
 

wwolf1

Contributeur
Moi je suis alle dans differentes stations comme Les Gets, Avoriaz, etc... et on dirait que les prix stratospheriques commencent a rebuter le client: plusieurs biens sont en vente depuis presque un an. Impact du Covid ou autre raison ?
 

wwolf1

Contributeur
Plethore il ne me semble pas. C'est peut-etre qu'une limite a ete atteinte.
Il y avait enormement de monde dans les stations alpines cet ete donc les clients potentiels n'ont pas ete absents mais on dirait que des prix plus eleves qu'a Paris commencent a refroidir les acheteurs.
 

yop1025

Membre
Moi je suis alle dans differentes stations comme Les Gets, Avoriaz, etc... et on dirait que les prix stratospheriques commencent a rebuter le client: plusieurs biens sont en vente depuis presque un an. Impact du Covid ou autre raison

également, les acheteurs étrangers (russes ?) ont été bien moins nombreux cette année, mais beaucoup de Français fuyant les plages bondées...
 
Haut