Blank

Idée Originale

ontheair

Contributeur
Un entreprise toulousaine fabricant et commercialisant des VAE 31 (lire Thirty One) victime de son succès sur un marché très porteur a eu une idée originale : soutenir son projet en le finançant (voir site). Le principe :

« Vous décidez d’une somme à nous allouer (à partir de 1000€)
Une fois l’investissement réalisé, tous les mois nous vous remboursons une partie de cette somme avec des intérêts.
Le taux d’intérêt est fixé à 8%.
La période de remboursement est de 5 ans »

Une sorte de prêt in fine où l'épargnant est le prêteur.
Taux très séduisant, voire mirifique mais est-il garanti sur 5 ans ? Le risque n'est pas nul, ça va de soi.
J'ai demandé des précisions.
Fiscalement parlant, à quelle sauce est-on mangé dans ce type d'opération ? Déduction possible somme investie ? Flat tax par défaut sur les plus-values annuelles ?
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Fiscalement parlant, à quelle sauce est-on mangé dans ce type d'opération ? Déduction possible somme investie ? Flat tax par défaut sur les plus-values annuelles ?
Bonjour,
C'est du prêt participatif que vous décrivez là.
Pas de déduction possible puisqu'il s'agit d'un prêt.
Un prêt qui est amortissable : Vous récupérez chaque mois une partie du capital investi + une part d'intérêts.
Ce ne sont pas des PV annuelles que vous déclarez, mais les intérêts touchés sur lesquels vous avez le choix entre flat tax ou intégration aux revenus (cas du contribuable qui a un TMI < 30%).
Evidemment, sur la partie capital remboursé, il n'y a pas d'imposition, c'est seulement sur les intérêts touchés.
 

moietmoi

Top contributeur
Fiscalement parlant, à quelle sauce est-on mangé dans ce type d'opération ? Déduction possible somme investie ? Flat tax par défaut sur les plus-values annuelles ?

Ce ne sont pas des PV annuelles que vous déclarez, mais les intérêts touchés sur lesquels vous avez le choix entre flat tax ou intégration aux revenus (cas du contribuable qui a un TMI < 30%).
sans doute, mais cela peut aussi être sans impôt, en tout cas pour ce qu'ils appellent les "intérêts"

en fait la somme que l'investisseur amène est utilisée en partie en apport de capital à une société; (qui peut elle même prendre participation dans la société "industrielle")

au fur et à mesure du développement des affaires , on te rembourse simplement le compte courant....donc on te redonne ton argent.... c'est sans intérêt.
Puis à la fin, tu récupères la vente des parts pour la partie qui n'a pas été attribuée au compte courant...et là c'est une imposition classique;
 

Triaslau

Contributeur régulier
Si c’est un prêt c’est pas du capital il ne faut pas mélanger. En tant qu’apporteur de capital vous encaissez les pertes, pas en tant que créanciers.

Et vu ce qu’ils indiquent ce n’est pas du « in fine » comme mentionné, donc le rendement est bien inférieur à 8%.

Enfin ce taux de 8% m’interpelle; c’est clairement trop élevé même comparé à des projets très risqués que j ai vu en financement participatif.
 

mvhrb888

Contributeur régulier
Vous êtes sûr que c’est une idée originale ?
D’accord il y a l’accent toulousain, mais à ce point ?
 
Haut