grand débat national

quels sont selon vous les impots qu'il faut baisser en priorité

  • l'IR

    Votes: 14 31,8%
  • la TVA

    Votes: 8 18,2%
  • la CSG

    Votes: 21 47,7%
  • l'IFI

    Votes: 2 4,5%
  • TOUS

    Votes: 7 15,9%
  • oh non , pitié Buffeto pas un sondage par jour

    Votes: 3 6,8%
  • s'en fout car est résident monégasque ...

    Votes: 3 6,8%

  • Total de votants
    44
  • Sondage fermé .

paal

Top contributeur
On peut aussi admettre l'idée qu'en 70 ans les choses ont changé , non ?
Bien entendu, et comme je suis contemporain de cette période, j'ai pu constater les évolutions, car mon foyer parental évoluait dans un monde artisanal, et il y eut l'instauration d'un principe avec un système de base, dont le modèle aura évolué pour tenter de s'adapter aussi bien à la démographie, qu'à l'évolution sociétale ...

Mais imaginons un instant que l'on souhaite rester sur un modèle de type anglo-saxon (je pense en fait au modèle américain), appliqué à certains pays européens, ce serait une belle petite pagaille ....
Alors bien entendu, les pays européens, dévastés par ce second conflit mondial, auront dû se reconstruire, ce que les américains n'auront pas eu besoin de faire .....

Et en 70 ans, on va dire que cela couvre environ 3 générations, qui aujourd'hui participent toutes (ou presque) au même système ....
 

moietmoi

Top contributeur
puis qui saute sur le 1er fauteuil ministériel qu'on lui propose faisant fi de ses anciennes convictions ?
je ne pense pas que Bruno Lemaire ait changé de convictions; il applique en grande partie ce qu'il a toujours professé; Il a trouvé ,en changeant d'étiquette, une méthode pour passer à l'action de manière plus efficace;
Ceci n'est pas en la défense de la politique menée, mais c'est pour mettre en lumière la dichotomie entre ce que les médias ont voulu nous faire croire sur ce que serait la politique du gouvernement, et la réelle pensée qui anime les individus le composant; et ceci est à l'origine de nos problèmes actuels;
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
et ceci est à l'origine de nos problèmes actuels;
ce qui est à l'origine de nos problèmes actuels c'est que depuis 40ans nous vivons au dessus de nos moyens et aucun homme politique n'ose le dire car pour eux l'important n'est pas ce qu'ils font mais juste de sauvegarder leur place qui , il faut bien le dire est très bonne .

lorsqu'on sait qu'avec des revenus de 4k€ menseuls on fait partie des 10% de la population qui gagne le plus que dire des rémunérations de nos dirigeants…

être homme politique est devenu un métier très rentable ( dois je citer les cas de françois F ( rattrapé par la patrouille ) , de françois H ( retraité à 36 000 € mensuels) d'Alain J ( promu de 5k à 13k/mois à 72ans qui dit mieux ) etc.……..et donc il est nécessaire pour eux d'être réélus

la solution : il nous faut travailler et produire plus si on veut garder le même niveau de protection sociale ...c'est aussi simple que ca .
 

paal

Top contributeur
Je ne pense pas que Bruno Lemaire ait changé de convictions; il applique en grande partie ce qu'il a toujours professé; Il a trouvé ,en changeant d'étiquette, une méthode pour passer à l'action de manière plus efficace.
En admettant qu'il n'ait pas profondément remis en cause ses convictions sous l'angle économique, il aura par contre fondamentalement changé de discours sous l'angle de la posture politique, par rapport à sa candidature aux primaires de droite (il était pourtant vigoureusement contre l'augmentation de CSG, et le paradoxe, c'est que c'est lui qui aura participé à la mise en oeuvre de cette augmentation pourtant décriée ... dont acte !)

Au passage, vous aurez remarqué que la CSG n'existe qu'en France, et que pour l'ISF, la France se retrouve assez seule pour en maintenir une version allégée .... ; nombre d'autres pays l'auront purement et simplement supprimé ....

Mais c'est le point faible de notre système de partis (encore aujourd'hui où cela se trouve même amplifié avec LaRem), et rares sont les personnalités politiques qui adoptent une attitude nuancée au-dessus de la mêlée ...

Ceci n'est pas en la défense de la politique menée, mais c'est pour mettre en lumière la dichotomie entre ce que les médias ont voulu nous faire croire sur ce que serait la politique du gouvernement, et la réelle pensée qui anime les individus le composant ; et ceci est à l'origine de nos problèmes actuels;
Alors il faudrait que nous admettions que les médias ne sont qu'une grosse caisse de résonance, mais qu'ils ne font qu'amplifier les interventions présidentielles et gouvernementales ....
Ensuite, et pour ce qui concerne la réelle pensée de cette cinquantaine d'individus que sont les membres du gouvernement changé d'appliquer le dictat feutré de la présidence, il faudrait se trouver très introduit dans l'intimité de ces milieux ....

Ce que l'on en sait ou saura, ce sera au travers du filtre synthétiseur du porte-parole gouvernemental ....

Mais est-ce la réelle pensée de ce qui anime les individus concernés ??
Et si on parlait de celles de Nicolas Hulot ou de Gérard Collomb, pourtant ex ministres d'Etat chacun ....
 
Dernière modification:

Charly26

Contributeur régulier
C'est un constat tel que vous le percevez et tel que vous en interprétez l'évolution ....
Désolé Paal, les faits sont têtus:
France = championne du monde des prélèvements obligatoires. La France paie presque 15% des dépenses sociales mondiales alors qu'elle ne représente que moins d'1% de la population mondiale.

Lors de cette rencontre, je m'attendais à un piètre débat, mais le coordonnateur (maire de la ville de résidence) aura pris la précaution d'imposer quelques règles simples (temps limite par intervention et pas d'invective sur une participation avec laquelle on serait en désaccord) ; et ayant enregistré discrètement les débats, j'ai réécouté les fichiers digitaux, et je reste surpris par la bonne qualité des interventions, bien entendu émaillées par les compétences spécifiques de telle ou telle autre personne ....

Alors prétendre que nous soyons tous plus nuls les uns que les autres (en économie ou sur les thèmes dédiés), c'est tout, sauf une vérité ....

Contenu d'ailleurs assez différent de ce que j'ai lu sur cet espace ....
Paal je vous devine très intelligent et perclu de sincérité.
Bravo aussi d'avoir participé activement à des débats, ce que mon cynisme fuit, je n'en disconviens pas. Vous avez eu du bon voire du haut niveau lors de vos rencontres, tant mieux.
Évidemment que je suis à l'emporte pièce. On est là pour débattre non ?
Sur ce forum il y a bcp de gens brillants économiquement, c'est certain. ce n'est pas eux, et encore moins vous que je vise.
Mais regardez l'aveuglement de nos amis en fluo et de l'assentiment des Français dans les sondages: on parle de 80 milliards de fraude fiscale (chiffre faux et très polémique), du rétablissement de l'ISF (pourtant explicitement promu dans le programme Macron et dont les 40 ans de présence n'ont eu aucun effet sur la pauvreté et la précarité), de la fin des privilèges des élus (pq pas mais ce ne sont que qq dizaines de millions tout au plus, alors qu'on cherche des milliards). Ces français là, les mêmes qui placent 400 milliards sur leur livret A, près de 500 milliards sur leur compte courant, qui sont parmi ceux qui partent le + tôt à la retraite dans l'OCDE et dotés des meilleures pensions, qui vivent dans le pays parmi les moins inégalitaires d'Europe.
Par pitié ne venez pas me dire que ces français là sont bons en économie !

J'ai passé plus d'un 1/4 de siècle de ma dernière activité, comme responsable financier d'une petite organisation sur le plan international, et bien entendu, j'avais d'une part des projets de budgets à présenter, mais surtout ensuite à les respecter lorsqu'ils auront été approuvés ....
Là encore je bois vos paroles, Paal. Vous êtes plein de bon sens, et avez raison sur le fond.

Vous oubliez un petit détail de rien du tout: pour faire ce que vous dites, il faut être élu.

Souvenez-vous de ce qui est arrivé à F. Fillon. Le jeu politique et le système démocratique ne fait pas la place belle à l'économie, loin s'en faut.

En outre on peut aussi s'étonner des conditions de scrutin: un maire est élu pour 6 ans tandis qu'un Président et ses députés pour 5 ans. Comment voulez-vous bâtir pour du temps long ? Comment voulez-vous éviter les effets pervers de la soif de ré-élection de chaque mandat ?

Et comment être élu voire réélu sur la foi de votre programme ? Une gageure !

Une petite recommandation ....
Je viens d'acquérir le dernier ouvrage de Roland Cayrol intitulé Le Président sur la corde raide ....

C'est un ouvrage honnête (selon moi), et je vous recommande les 2 derniers chapitres X & XI ...
J'y penserai à mes heures perdues
 

Charly26

Contributeur régulier
Au passage, vous aurez remarqué que la CSG n'existe qu'en France, et que pour l'ISF, la France se retrouve assez seule pour en maintenir une version allégée .... ; nombre d'autres pays l'auront purement et simplement supprimé .
Oui et les 35 heures aussi, feu la taxe à 75% aussi. Et regardez comme on est con, la CSG + basse que la droite appliquait aux retraités par électoralisme, on veut la hausser, puis on fait marche arrière sous la pression violente de la vague jaune. Alors qu'on sait très bien que sont nos chères têtes argentées qui consomment le + de soins en France. La solidarité ça vaut pour tous il me semble.
Rappelons par ailleurs que la CSG cet impôt social hybride ne crée aucun droit social: de l'impôt pour l'impôt c'est ce qu'on sait fabriquer de mieux en France. Le puits sans fonds perdure et perdurera encore jusqu'au jour où ...
Mais est-ce la réelle pensée de ce qui anime les individus concernés ??
Et si on parlait de celles de Nicolas Hulot ou de Gérard Collomb, pourtant ex ministres d'Etat chacun ....
Les rats quittent le navire on a l'habitude, et dommage au passage pour la "société civile" à laquelle notre écologiste chéri, a donné un gros coup de poignard.

Bon je sais que je vais en décevoir bcp mais j'assume: la solution à tous ces problèmes économiques, ne passera par la démocratie dont nous avons atteint les limites. Ce sera le FMI à terme ou bien un pouvoir autoritaire.
Cela ne résoudra pas tout sans doute, mais on arrêtera au moins qq gabegies anachroniques, et on pourra hurler et se rouler par terre, en se retenant de ne rien faire.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
du rétablissement de l'ISF

à ce propos il serait bon de ne pas méconnaitre les véritables chiffres : instaurés en 2018, l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui remplace l'ISF depuis l'année dernière, et le prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les revenus financiers ont rapporté environ un milliard d'euros de plus que les prévisions, a annoncé mercredi le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Autrement dit, la réforme de la fiscalité du capital d'Emmanuel Macron, brocardée par les «gilets jaunes», a coûté un milliard d'euros de moins que prévu. L'IFI a rapporté 1,25 milliard d'euros, soit 400 millions de plus qu'attendu. Mais bien moins que l'ISF, naturellement, qui taxait tout le patrimoine et pas seulement l'immobilier et avait rapporté 4,1 milliards en 2017. Le PFU a pour sa part généré 3,45 milliards d'euros, soit 600 millions de plus que ce qu'avait anticipé Bercy
 

moietmoi

Top contributeur
ce qui est à l'origine de nos problèmes actuels
je ne parlais pas seulement et même très peu des problèmes économiques, mais du désamour croissant d'une partie de la population pour la vie telle qu'elle est dans notre société;
France = championne du monde des prélèvements obligatoires.
j'aime bien cette phrase souvent entendue... même si je ne pense pas que ceci corresponde à quelque chose, à la limite, pourrait-on comparer ce que l'on appelle prélèvements(obligatoires ou pas) et les services rendus; Il n' y a rien de honteux à être plus cher si la qualité est meilleure...
 
Haut