grand débat national

quels sont selon vous les impots qu'il faut baisser en priorité

  • l'IR

    Votes: 14 31,8%
  • la TVA

    Votes: 8 18,2%
  • la CSG

    Votes: 21 47,7%
  • l'IFI

    Votes: 2 4,5%
  • TOUS

    Votes: 7 15,9%
  • oh non , pitié Buffeto pas un sondage par jour

    Votes: 3 6,8%
  • s'en fout car est résident monégasque ...

    Votes: 3 6,8%

  • Total de votants
    44
  • Sondage fermé .

paal

Top contributeur
Quelques nouvelles de la région Paca à propos du grand projet du débat national ....

Dans ma ville, il y eut une rencontre le 09/02 avec moins d'une centaine de participants, où les 4 thèmes "imposés" se trouvaient abordés ; bien entendu auront été absents à la fois la question du pouvoir d'achat, et celui des formes de participations aux affaires européennes, deux thèmes qui me semblent importants ...

Ensuite, notre ministre de l'économie Bruno LEMAIRE aura fait une visite dans la région et aura choisi la ville de Saint Laurent du Var, pour y mener une rencontre avec des citoyens (mais triés sur le volet, car il fallait alors savoir qu'il fallait s'inscrire en mairie afin de pouvoir participer vu l'exiguïté de la salle choisie) ; la salle prévu ne pouvait en effet accueillir guère davantage que 150 personnes, alors qu'elle se trouvait située toute proche d'un ensemble sportif, mais bon ....)

Ensuite que vont devenir les cahiers de doléances réalisés en mairies, mystère ...
 
Dernière modification:

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Ensuite, notre ministre de l'économie Bruno L...….. ...

c'est bien là tout le problème ....

quelle confiance peut on avoir en quelqu'un au départ Sarkosiste , qui se présente aux primaires de son parti pour etre candidat contre Emmanuel M..... puis qui saute sur le 1er fauteuil ministériel qu'on lui propose faisant fi de ses anciennes convictions ?

évidement la langue de bois lui aura fait dire que c'est " pour la France" qu'il offre ses capacités pour le bien de tous et la concorde nationale …

c'est oublier un peu vite que le contribuable basique a une mémoire éléphantesque :ange:
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Mais comme l'électeur a une mémoire de poisson rouge (cf. Georges Frêche) ça compense.

pas sur que les yellow-men aient une mémoire de poisson rouge la prochaine fois ….on peut dire tout ce qu'on veut sur eux mais je leur reconnais deux qualités : ils sont motivés et déterminés….
 

paal

Top contributeur
C'est bien là tout le problème ....

Quelle confiance peut on avoir en quelqu'un au départ Sarkosiste, qui se présente aux primaires de son parti pour être candidat CONTRE Emmanuel M..... puis qui saute sur le 1er fauteuil ministériel qu'on lui propose faisant fi de ses anciennes convictions ?
Il est exact que son profil et son action est bien celle-ci ; maintenant, chez les républicains, il y avait aussi des courants épars, que l'on aura bien constatés dans cet exercice des primaires de droite ....

Évidement la langue de bois lui aura fait dire que c'est "pour la France" qu'il offre ses capacités pour le bien de tous et la concorde nationale …
Je sens bien resurgir un ton assez critique dans vos propos, mais je n'ai pour l'instant aucun écho sur ce qui se sera dit, mais comme je connais un certain nombre d'élus ou de personnes en qui j'ai une certaine confiance, je finirai bien par en croiser un(e) ou deux ....

Il se trouve également qu'avec le basket de notre gendre, nous allons assez régulièrement à Saint Laurent, et à l'occasion on peut dialoguer, y inclus la sensibilité politique ressentie de l'interlocuteur rencontré, et je pense notamment à un journaliste sportif de Nice-matin actuellement en retraite ; peut-être aura-t-il été invité ou aura assisté ....

Mais ce n'est pas grave, car l'évènement n'est plus maintenant un scoop ....

C'est oublier un peu vite que le contribuable basique a une mémoire éléphantesque :ange:
je pense que nous sommes plusieurs, à disposer d'un gros brin de mémoire, et ce n'est pas un hasard si à la question "Quel impôt faudrait-il réviser / réformer et baisser en priorité", j'ai fait dans le premier débat de la semaine écoulée, une présentation sur l'impact de chacun des impôts, et ceci dans un ordre de rendement financier pour l'Etat ; et j'ai bien entendu pointé du doigt deux choses :

- la première c'est que les PS (CSG incluse) ont commencé à 1% sous Rocard, et qu'ils sont aujourd'hui parvenus à 17.2% sur les revenus de placements financiers, en représentant la première recette fiscale directe, après la TVA (recette indirecte ....)

- la seconde, c'est que durant ce débat, il aura été discuté de l'éventuelle adoption d'une mesure similaire à ce qu'ont les américains (seul pays à avoir cela), à savoir de se trouver imposable en France, quel que soit le pays de résidence d'un citoyen français ; il y avait des pour et des contre, et certains parlaient de l'impôt sur les personnes morales (IS des GAFA), et d'autres parlaient de l'impôt des personnes physiques (contribuables individuels) ...

Sur ce plan, j'ai rapporté le constat que les résidents de France avaient de plus en plus de mal à accepter la soumission à l'impôt tel qu'il est devenu, mai qu'il convenait de prendre garde, que cela n'évolue pas vers un renoncement à PORTER la nationalité française ... ; à cet instant, j'avais notre maire en ligne de mire (de dos) qui s'est retourné d'un coup en entendant mes propos ....

Et tout cela devrait se trouver dans le cahier des doléances de la ville de résidence (peut-être ailleurs aussi ??), mais peut-être n'est-ce pas aussi aisé de le consulter ; on verra plus tard, lorsque l'on saura comment effectivement, ces doléances seront exploitées ....
 
Dernière modification:

shoshow

Membre
Je connais très vaguement ces techniques d'échanges, mais je dois dire que ce n'est pas mon coeur de métier. Il y a des structures à l'hôpital qui prennent en charge toutes les addictions, avec des psychologues et des psychothérapeutes. Et des associations qui aident au quotidien aussi.

Et effectivement, je suis non seulement médecin et je me refuse à juger frontalement un comportement aussi déviant soit-il. Je ne dois que constater, informer, conseiller et soigner sinon orienter vers une structure adaptée.
Mais je suis aussi contribuable, et là, j'ai le droit d'avoir mon avis de citoyen contribuable payeur....;)
Bonsoir,

J'ai lu bon nombre de posts.
@Manu215
Cette semaine, une radio analyse de façon intéressante le sujet, aujourd'hui 3e volet sur 4:
https://www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-leco/entendez-vous-leco-du-mercredi-20-fevrier-2019

@moietmoi: en accord avec pas mal de vos interventions, dans l'esprit de:
"je ne nous vois pas comme usager ou utilisateur, ni comme contribuable, mais comme citoyen;"
 

Charly26

Contributeur régulier
De toute façon nous savons tous ce qu’il en sera:
1) les Français sont accrocs au social
2) l’Etat n’a + de thunes
3) les dépenses publiques ne baisseront jamais tant que le FMI ne viendra pas administrer la France directement (c’est arrivé en UK ça peut aussi venir 1 jour chez nous)
4) les impôts augmenteront donc
5) c’est ceux qui hurleront le moins fort qui casqueront càd nous tous de la classe moyenne, les PAP (prêt à plumer)
Tout le reste n’est que littérature
 

paal

Top contributeur
On va tenter une opinion divergente ...

De toute façon nous savons tous ce qu’il en sera:
1) les Français sont accrocs au social
Si l'on voulait qu'ils ne le soient pas, alors il ne fallait pas créer les organismes sociaux au lendemain du second conflit mondial ; pour rappel, ces régimes sociaux, sont basés sur des cotisations dont le coût se trouvait depuis l'origine partagé entre salariés et employeurs (du moins dans le secteur privé, ce qui reste le plus important ....)

Les touristes étrangers, au lieu d'aller acheter un séjour pour Cuba ou l'une des autres Iles un peu importantes , pourront-ils venir profiter des braderies de la Côte d'Azur ??

Mais y aura-t-il encore quelque chose à brader ??

Attention toutefois, la Riviera italienne, n'est pas si loin ...., et je ne parle même pas de celles de la Croatie ....

2) l’Etat n’a + de thunes
Ce n'est pas parce ce que l'on gère mal son budget, que les ressources sont taries pour autant ....

Tous les jours, il y a des achats, et donc de la TVA collectée en vue de se trouver reversée ....

Tous les mois, il y a des travailleurs qui perçoivent un salaire, et donc de la CSG (et maintenant de l'IR) se trouvent collectés

Tous les ans, des dividendes et des rémunérations de placements se trouvent distribués, et donc encore des impôts qui rentrent ....

Alors ensuite, que l'on dépense DAVANTAGE que l'on a de ressources disponibles, c'est une autre question ....

3) les dépenses publiques ne baisseront jamais tant que le FMI ne viendra pas administrer la France directement (c’est arrivé en UK ça peut aussi venir 1 jour chez nous)
C'est juste une question de volonté politique ....

4) les impôts augmenteront donc
Cela ne sera exact que dans la limite du consentement à l'impôt ; c'est un sujet que l'on aura débattu, lors des premières rencontres, et se demander pourquoi les exilés fiscaux ne reviennent pas en France avec leurs petites affaires (par exemple Depardieu, mais il y en a une foule d'autres ....)

Et lorsqu'il n'y aura plus que des sous-fifres pour gérer les succursales de dirigeants déjà exilés, et qu'il n'y aura plus en France que des contribuables non imposables (il y en a déjà la moitié ...), que fera l'Etat ??

Il ajoutera des tranches d'imposition jusqu'à un taux de 75 puis à 82% (voire davantage ??)
J'ai connu une situation du genre pour un expatrié célibataire ; il aura fallu lui faire un contrat dans 3 pays différents ..., afin qu'il n'aille pas exercer son savoir ailleurs ....

Vous me direz que c'est un peu ce que l'on vient d'avoir avec le patron de Renault .....

Et que croyez que continueront à faire certaines professions libérales ou certains titulaires de hauts revenus ??

5) c’est ceux qui hurleront le moins fort qui casqueront càd nous tous de la classe moyenne, les PAP (prêt à plumer)
Tout le reste n’est que littérature
On va donc alors pousser l'exercice un poil plus loin ; lorsque le quartile le plus élevé de cette classe moyenne résidera en dehors des frontières de l'Hexagone, comment se portera le déficit budgétaire de la France ??

Alors ce que nous pouvons écrire sur cet espace, cela peut être considéré comme de la littérature, soit ; mais par contre, et lorsque les personnes concernées commencent à consulter des cabinets d'avocats fiscalistes spécialisés, et qu'ils commencent à prévoir un planning et à enclencher un processus qui n'a rien à envier à un graphique PERT (que l'on rencontre dans le monde industriel), à partir de là, c'est à prendre beaucoup plus au sérieux .....

On va faire comme sous Philippe le Bel ??
Plus d'un demi-millénaire n'aura-t-il pas duré suffisamment, pour enfin comprendre ??
 
Dernière modification:

Charly26

Contributeur régulier
On va tenter une opinion divergente ...
J’ai fait un peu dans la provoc Paal.
Mais c’est l’exacte vérité.
Je dis pas que c’est bien, mais c’est ce qui est.
ex: Quand j’evoque le Social ce n’est pas une critique mais 1 constat.
Après bon, vous citez l’Histoire de France. Vous avez raison.
Celle de notre beau pays est jonchée de faillite de défauts et d’impots tjs + extravagants d’1 État tjs + dispendieux.
Moi j’ai appelé de mes vœux dans les doléances la mise en œuvre d’1 État federal, comme tous nos voisins européens limitrophes: c’est vous dire si je rêve ... dans cette France jacobine.
Mais regardez notre trajectoire et écoutez nos compatriotes tous+ nuls les uns que les autres en économie.
Notre État dépense quasiment 20% à 25% de + qu’il ne gagne chaque année. Ca dure depuis + de 30 ans.
En + on compare ça au PIB pour faire moins fort.
Macron nous a promis 1 nouveau monde. Et rien ne change.
Nos impôts continueront d’augmenter avec nos dépenses.
 

paal

Top contributeur
J’ai fait un peu dans la provoc Paal.
Mais c’est l’exacte vérité.
Que ce soit de la provoc soit, et c'est alors réussi ....

Mais que ce soit la vérité, surtout très exacte, là, je suis désolé, je ne peux être d'accord, et si la vérité était si uniforme que cela, cela se saurait .... ; et pour chacun d'entre nous, nous n'en disposons que d'une petite parcelle ...

Je dis pas que c’est bien, mais c’est ce qui est.
ex: Quand j’évoque le Social ce n’est pas une critique mais 1 constat..
C'est un constat tel que vous le percevez et tel que vous en interprétez l'évolution ....

Après bon, vous citez l’Histoire de France. Vous avez raison.
Celle de notre beau pays est jonchée de faillites de défauts et d’impôts tjs + extravagants d’1 État tjs + dispendieux.
Moi j’ai appelé de mes vœux dans les doléances la mise en œuvre d’1 État federal, comme tous nos voisins européens limitrophes: c’est vous dire si je rêve ... dans cette France jacobine.
Mais regardez notre trajectoire et écoutez nos compatriotes tous + nuls les uns que les autres en économie.
Vous avez des propos tranchés à coup de sabre ou de serpes, selon les environnements ....

Je suis assez habitué à participer à des groupes de parole, et il se trouve que j'ai participé à un première rencontre sur le thème du débat national (les 4 figures imposées) puisqu'il me semble qu'il y manque au moins, le pouvoir d'achat, un chapitre sur l'Europe, et un sur les Gilets jaunes en état de grosse précarité ....

Lors de cette rencontre, je m'attendais à un piètre débat, mais le coordonnateur (maire de la ville de résidence) aura pris la précaution d'imposer quelques règles simples (temps limite par intervention et pas d'invective sur une participation avec laquelle on serait en désaccord) ; et ayant enregistré discrètement les débats, j'ai réécouté les fichiers digitaux, et je reste surpris par la bonne qualité des interventions, bien entendu émaillées par les compétences spécifiques de telle ou telle autre personne ....

Alors prétendre que nous soyons tous plus nuls les uns que les autres (en économie ou sur les thèmes dédiés), c'est tout, sauf une vérité ....

Contenu d'ailleurs assez différent de ce que j'ai lu sur cet espace ....

Notre État dépense quasiment 20% à 25% de + qu’il ne gagne chaque année.
Lorsque j'indique que c'est une question de volonté, je vais vous indiquer pourquoi ...
J'ai passé plus d'un 1/4 de siècle de ma dernière activité, comme responsable financier d'une petite organisation sur le plan international, et bien entendu, j'avais d'une part des projets de budgets à présenter, mais surtout ensuite à les respecter lorsqu'ils auront été approuvés ....

Principes de bases :
- quelles que soient les ressources de ladite organisation, le budget DOIT rester équilibré, et l'expression déficit budgétaire se trouvait donc bannie, et cela dure depuis plus d'un siècle ...
- s'il arrive que le programme de travail (tel que décidé sous un angle technique), demande à ce qu'il y soit prévu un financement, il faut que que ce financement soit à la fois mesuré et strictement contrôlé, et qu'il s'insère dans l'enveloppe globale des ressources programmées (et là, on parle de dépenses à approuver de la part des Etats membres ...)

Il m'est arrivé d'entendre certaines répliques de la part de délégations du genre :
- il s'agit d'une orientation qui n'a été ni présentée ni soutenue par nos soins, mais devant le soutien relativement faible de notre communauté (53% tout de même ...), nous demandons à ce que cette orientation s'opère sans accroissement du budget des dépenses ....

- une autre proposition un peu plus tranchée, à propos du taux d'évolution de l'inflation à prendre en considération, du style : vous devez gérer à budget constant avec un esprit de croissance nominale nulle ; illustration, vous aurez 10 KUSD (pour l'exemple, mais c'est bien plus important) en 1998, et ce sera le même montant pour les 3 années qui suivront ; et toujours même esprit 20 ans plus tard ; l'inflation, ce n'est pas notre problème ...

Je vois la tête d'un Bruno Lemaire, ministre français des finances devant de tels arguments, par ailleurs soutenus par la collectivité ...

Ca dure depuis + de 30 ans.
En + on compare ça au PIB pour faire moins fort.
Macron nous a promis 1 nouveau monde.
Et rien ne change.

Nos impôts continueront d’augmenter avec nos dépenses.
Ce n'est pas tout à fait ça, mais le changement, il ne va ni au rythme ni de la façon souhaitée ....

Une petite recommandation ....
Je viens d'acquérir le dernier ouvrage de Roland Cayrol intitulé Le Président sur la corde raide ....

C'est un ouvrage honnête (selon moi), et je vous recommande les 2 derniers chapitres X & XI ...

Pour un confort de lecture, j'ai même acquis la version digitalisée (Amazon)
 
Dernière modification:
Haut