Girardin agricole domcom

moietmoi

Top contributeur
Concernant les produits et montages complexes, il me semble qu'il faut être d'une très grande prudence.
Cependant il existe des produits performants , mais il est très difficile de savoir si il un produit est bon, ou vérolé.
L'histoire nous montre que des cgp aguerris et honnêtes, ainsi que des clients, dont les compétences personnelles peuvent les hisser à des niveaux de compréhension égaux voire supérieurs aux cgp, peuvent se laisser berner, et commercialiser pour les uns , acheter pour les autres ,des produits initialement véreux , ou portant en eux les germes de faillite.
Un Madoff n'avait il pas des banquiers, assureurs, honnêtes et compétents comme clients? Les cgp distribuant Aristophil , n'étaient ils pas les premiers clients convaincus?
En Girardin, Les cgp distribuant Gesdom, étaient sans doute tous convaincus du moindre risque pour les investisseurs.
Quand des cgp misent leurs propres économies dans un montage hôtelier de premier plan, dont la société se revendique du sceau de l'AMF,qui s'avère être désastreux,ils n'entraînent pas volontairement les investisseurs dans un guet apents mais ils les accompagnent dans un désastre..


Quand on ne comprend pas chaque terme du contrat... On ne signe pas..
 

Dom891

Représentant Dom Com Agricole
Concernant les produits et montages complexes, il me semble qu'il faut être d'une très grande prudence.
Cependant il existe des produits performants , mais il est très difficile de savoir si il un produit est bon, ou vérolé.
L'histoire nous montre que des cgp aguerris et honnêtes, ainsi que des clients, dont les compétences personnelles peuvent les hisser à des niveaux de compréhension égaux voire supérieurs aux cgp, peuvent se laisser berner, et commercialiser pour les uns , acheter pour les autres ,des produits initialement véreux , ou portant en eux les germes de faillite.
Un Madoff n'avait il pas des banquiers, assureurs, honnêtes et compétents comme clients? Les cgp distribuant Aristophil , n'étaient ils pas les premiers clients convaincus?
En Girardin, Les cgp distribuant Gesdom, étaient sans doute tous convaincus du moindre risque pour les investisseurs.
Quand des cgp misent leurs propres économies dans un montage hôtelier de premier plan, dont la société se revendique du sceau de l'AMF,qui s'avère être désastreux,ils n'entraînent pas volontairement les investisseurs dans un guet apents mais ils les accompagnent dans un désastre..


Quand on ne comprend pas chaque terme du contrat... On ne signe pas..
Je partage parfaitement votre analyse, raison pour laquelle la transparence de l'information transmise, sa véracité et son accessibilité pour tous sont autant d'éléments essentiels avant d'investir
 

moietmoi

Top contributeur
Je partage parfaitement votre analyse, raison pour laquelle la transparence de l'information transmise, sa véracité et son accessibilité pour tous sont autant d'éléments essentiels avant d'investir
" Tous" sont ils capables? Savoir et comprendre.

Je prendrais 2 exemples.
1
Un investissement dans une société, où les assemblées ont approuvé au fil des années les comptes vérifiés par les commissaires aux comptes
Ceci peut sembler un gage ... Mais ce que personne ne peut imaginer, c'est que les commissaires aux comptes semblant avoir bien fait leur boulot, alertent sur la comptabilité, mais juridiquement cette alerte n'est pas présente dans les PV approuvés des assemblées.. Personne dans les commercialisateurs, ou les clients, voire les autorités ,n'a connaissance de ces alertes..
2-
Dans pas mal de montages Girardin,une " garantie" de non recours contre un éventuel passif, pouvait sembler garantir l'investisseur contre certains dommages, mais Bercy, peut dans certains cas avoir une lecture un peu différente et peut être porter à considérer que si il n'y a pas de risque, il n'y a pas de défiscalisation...
Bref , un vendeur vend sa sauce, un investisseur doit aller bien au delà....et Moneyvox y contribue..
 

Dom891

Représentant Dom Com Agricole
" Tous" sont ils capables? Savoir et comprendre.

Je prendrais 2 exemples.
1
Un investissement dans une société, où les assemblées ont approuvé au fil des années les comptes vérifiés par les commissaires aux comptes
Ceci peut sembler un gage ... Mais ce que personne ne peut imaginer, c'est que les commissaires aux comptes semblant avoir bien fait leur boulot, alertent sur la comptabilité, mais juridiquement cette alerte n'est pas présente dans les PV approuvés des assemblées.. Personne dans les commercialisateurs, ou les clients, voire les autorités ,n'a connaissance de ces alertes..
2-
Dans pas mal de montages Girardin,une " garantie" de non recours contre un éventuel passif, pouvait sembler garantir l'investisseur contre certains dommages, mais Bercy, peut dans certains cas avoir une lecture un peu différente et peut être porter à considérer que si il n'y a pas de risque, il n'y a pas de défiscalisation...
Bref , un vendeur vend sa sauce, un investisseur doit aller bien au delà....et Moneyvox y contribue..
En effet les expériences des uns et des autres peuvent aider à détecter les éventuelles infractions/irrégularités ou encore tromperies et l'encadrement plus strict des opérateurs outremer depuis 2015 par le législateur est plutôt une bonne chose. Toutefois, une bonne compréhension des conséquences juridiques, financières et fiscales des opérations reste toujours essentielle et l'intérêt d'un contrôle indépendant de 2nd niveau peut avoir du sens surtout dans les exemples que vous citez.
 
Haut