Gestionnaires,baux et revalorisations

svenko

Membre
Je souhaite apporter quelques précisions quant aux façons d'agir de la plupart des gestionnaires.
Il n'est pas normal que sur des résidences fonctionnant bien, avec un bon emplacement,le loyer ne soit pas payé, pour des raisons de "problèmes de trésorerie" ou "économiques" qui ont bon dos. Que je sache, les loyers sont payés d'avance dans ce type de résidence.Je pense que le mauvais pli est en train de se prendre:
On ne revalorise pas les baux, ou on impose d'abord un indice différent de l'ICC par exemple, alors même que la résidence est pleine et en centre ville (cf L...my)=> il faut alors s'imposer, car cette modification repose sur l'accord des deux parties et pas du fait du prince, tout argumentaire contraire est un mensonge, voire une intimidation ("vous allez avoir des impayés, ce n'est pas tenable"etc...
Ils n'avaient qu'à l'intégrer dans leur business plan, l'INSEE fournit des indices depuis assez longtemps pour faire des projections ou alors ce sont des nuls.
Ensuite, il faut savoir que ces baux commerciaux sont des pièges n'offrant au propriétaire souvent ignorant ou ne s'impliquant pas, aucune garantie (l'expression "loyers garantis" est une hérésie juridique) ni quant à la revalorisation, ni quant au renouvellement ou au maintien du bail dit "ferme" sur sa durée initiale.
Pour faire court, le lobbying intense mené envers les édiles et le parlement a fait qu'une nouvelle réduction d'impôt de 5% veut rendre attractif l'achat de résidences meublées neuves ou rénovées : faites savoir largement autour de vous et via des blogs nombreux que cela augmentera d'autant plus le naufrage futur de ces résidences, et ne sert qu'à alimenter le "Madoff immobilier" qui est en cours depuis quelque temps (fonds de concours servant à payer les résidences antérieures)=> plus vite les imposteurs comme Qu ...de, RH, Mo...sa et autres seront démasqués, y compris leur émanation syndicale, mieux cela sera.
Moralité: futurs investisseurs, n'achetez pas.
Soyons clairs, lorsque les fondamentaux sont bons, il n'y a aucune raison pour que les copropriétaires ne soient pas payés, il faudrait exiger un cantonnement des résultats des résidences à l'instar des contrats d'assurance -vie, afin que les mauvais résultats de l'une n'impactent pas les autres, assorti d'une réelle assurance loyers impayés ainsi qu'un fonds de garantie dédié en cas de défaillance d'un gestionnaire, qui devrait être exceptionnelle si l'étude préalable à l'implantation a été correctement faite- pour autant que notre France demeure une terre de tourisme, ce que je crois si ces sales pratiques sont éradiquées.
Lorsque le Syndicat des RT nous dit réfléchir à la mise en place d'une assurance,c'est du foutage de gueule car cela devrait être la norme, mais sachez que bien peu de gestionnaires y seraient éligibles, c'est pour cela que cela ne verra jamais le jour.
On nous donne là un os à ronger, du même acabit que la "charte de bonne conduite" ,vague protocole de bienséance n'engageant personne, analogue aux repentirs à la US du type -faute avouée totalement pardonnée-

Enfin, à l'instar des propositions de reprise en mains par les propriétaires eux-mêmes, il est important de réfléchir aux solutions novatrices ébauchées sur ce site, qui in fine ne pourront s'appliquer que si les bailleurs restent mobilisés et unis au préalable, car alors tout est possible en positif.
Ces solutions d'autonomie seront la phase 2 d'un plan dont la phase 1 consiste à se débarrasser des locataires gestionnaires incapables ou surtout malhonnêtes.
Car n'oublions pas que ils ne sont que nos locataires, et vous ne supporteriez pas la moitié de ce qu'il nous font subir de la part d'une personne sous bail nu.
Internet nous offre l'opportunité formidable de réunir et de fédérer les gens floués afin de constituer et de MAINTENIR des groupes de pression.
enfin, il y a l'éventualité d'une stratégie long terme de leur part de lasser les investisseurs par les impayés et les transferts incessants de baux (cf LVR) afin de récupérer à vil prix des murs dont on sait que jouera en leur faveur l'effet rareté.
(n'excluons pas des réactions ultra-violentes d'investisseurs pris à la gorge et voulant se faire justice eux-mêmes, dans le contexte actuel d'ébullition)
Donc fierté et hauts les coeurs !
 

Philou67

Contributeur
;) svenko,

j'approuve à 110% et ce post va se retrouver en lien dans quelques discussions de ce formidable forum :cool:

Soyons solidaires !
 

gogo

Contributeur
Les DOM-TOM ont compris que pour se faire entendre de nos politiques il fallait employer la manière forte
 

devoluy

Membre
:cry:le ++++ important :
obtenir de l'état une reconnaissance de nos déboires qui passera par un retrait de l'obligation de rendre la défiscalisation quelque soit les évènements futurs qui concerneraient le gestionnaire ou le propriétaire ; juste retour des choses, nous qui avons été piégés par cette loi très mal étudiée par les ministres de l'époque.:p
 
Haut