Gérer 90 000€ de rentrée d'argent

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

paal

Top contributeur
moi je vais aller à contre courant des autres intervenants.
pour votre mère, j'ouvrirai un PEL.
A la réflexion d'un nouveau mois de vacances cela pourrait conduire à graduer la force des mesures barrières à la prodigalité de la mère de notre demandeur du Jura, et c'est en cela qu'il aura probablement un rôle de pseudo-tuteur sur la destination de ce capital de 90 KE, et de son utilisation et conservation ....

Si j'avais un membre de ma famille qui présentait la tendance décrite (se comporter comme un panier-percé pour reprendre l'expression utilisée), je tenterai de mettre en place une modalité assez drastique de contrôle de ces prodigalités que je suppose aussi répétitives que modestes, assorties d'un contrôle assez souple de l'utilisation qui en serait faite ....

J'ai conscience que pour la mère de notre demandeur, il ne sera pas forcément aisé de passer d'une prodigalité excessive à une prodigalité mesurée, se réduisant progressivement ; le bon point, c'est que c'est la mère qui est demandeuse d'une telle forme de mesure de protection ....

Je pense donc que les barrières plus souples que présentent aussi bien le contrat d'assurance-vie que son cousin-germain le contrat de capitalisation, c'est qu'ils requièrent l'un et l'autre un certain formalisme pour pouvoir procéder à un rachat même modeste ....

Et je pense également qu'il faut laisser une petite chance à l'expérimentation de ce dispositif ; par contre, et s'il s'avérait que ce dispositif se retrouve de fait pris en défaut, il faudrait alors envisager de recourir à un produit de type PEL, qui ne permet pas facilement un rachat (qui ne pourra être que global ....)

Et de toute façon, rien n'exclut d'en ouvrir un à raison des montants minimaux annuels de versement (avec des prélèvements trimestriels par exemple), de manière à rappeler psychologiquement à la mère qu'une mesure plus contraignante reste toujours en vigueur ......

Ensuite, et au soir des 4 années minimales de la durée de ce plan, il sera toujours temps de procéder à un bilan de l'expérimentation ....

Il me semble que, selon un dicton largement utilisé, ce serait une solution de nature à "ménager la chèvre et le chou ..."
 
Dernière modification:
Au-delà des conseils que vous pouvez apporter, absolument rien n'oblige votre mère à suivre ceux-ci. Tant qu'elle garde sa capacité juridique, qu'elle place ou utilise tout son argent, cela ne regarde personne d'autre qu'elle. Que vos intentions soient bonnes ou non, rien ne peut lui être imposé...
 
Au-delà des conseils que vous pouvez apporter, absolument rien n'oblige votre mère à suivre ceux-ci. Tant qu'elle garde sa capacité juridique, qu'elle place ou utilise tout son argent, cela ne regarde personne d'autre qu'elle. Que vos intentions soient bonnes ou non, rien ne peut lui être imposé...
Cela me regarde à partir du moment où elle me mandate pour l'aider à gérer ses finances dans son intérêt.

Le but du post est d'y repondre. Si c'est pour être hors sujet, merci de ne pas intervenir. Le reste ne sont pas vos oignons.

Merci en tout cas aux autres qui ont répondu ! 👍
 

paal

Top contributeur
Tant qu'elle garde sa capacité juridique, qu'elle place ou utilise tout son argent, cela ne regarde personne d'autre qu'elle.
Que vos intentions soient bonnes ou non, rien ne peut lui être imposé...
La mère de notre questionneur le sait bien, et il vient même à l'instant de réagir de façon tranchée ; s'il a ouvert un post se rapportant à la situation de sa mère, il indique bien et à plusieurs reprises que c'est pour préserver les intérêts du cercle familial (et principalement ceux de sa mère), et afin de trouver un faisceau de solutions astucieuses en faisant souscrire à sa mère des produits pour lesquels elle aura demandé à l'un de ses enfants de la conseiller (rappelons qu'ils sont 3)

Mais votre intervention laisse entendre qu'il y aurait une intention de ce fils de procéder à une forme de prédation sur cette somme d'un niveau important par rapport aux revenus de sa mère ; à titre personnel je ne crois pas à ce type d'intention ....

Et de toute façon, s'il était souscrit au nom de la mère :
- un PEL mal rémunéré mais sécurisé
- un contrat d'AV avec clause bénéficiaire en faveur des 3 enfants
- ou un contrat de capitalisation qui resterait dans l'actif successoral de la mère
toutes ces souscriptions seraient de nature à sécuriser les intérêts de la mère ; c'est tout du moins ainsi que je le vois ....

Ceci, sans savoir si cette somme de 90 KE se trouve (ou non) déjà perçue, et si tel est le cas, où elle se trouve (ou se trouvera) lors de sa perception ....
 
Dernière modification:
Quelle agressivité pour une remarque pourtant neutre... Travaillant dans le cadre de mandats judiciaires, la question est légitime, surtout d'un point de vue éthique. Mais je vois que ceci n'est nullement soulevé ici.
 

paal

Top contributeur
Quelle agressivité pour une remarque pourtant neutre .....
Permettez-moi de vous faire remarquer que vous avez une notion de la neutralité plus que relative ; mais puisque vous parlez d'agressivité, la formulation de votre post n'avait rien de neutre, et elle aura choqué sans que, semble-t-il, vous vous en rendiez compte ....

Avez-vous relu le contenu des deux phrases de ladite remarque, avant d'en assurer la validation ?

Travaillant dans le cadre de mandats judiciaires, la question est légitime, surtout d'un point de vue éthique.
Mais je vois que ceci n'est nullement soulevé ici.
Vos fonctions peuvent certes expliquer ce type de comportement, mais dans le sujet qui se trouve posé, sommes-nous dans le cadre d'une tentative de mise sous tutelle (ou similaire, consécutive à une saisine d'un juge quel qu'il soit (par exemple aux affaires familiales) dans le cadre d'une procédure ??


Je n"ai pas du tout ce sentiment, et ce n'est que la prise en compte d'une incidence (à mon sens trop importante) de vos fonctions qui vous auront porté à penser (ou à croire) que le cadre dans lequel vous évoluez était de nature à s'appliquer (sous de l'équivalent d'un rappel à la loi ....)

Mais sur cet espace, il ne me semble pas que nous soyons dans un tel contexte, mais en présence :
- d'une mère qui, en présence de la prochaine perception d'une somme inhabituelle (ce n'est pas une opération annuelle), demande conseil à l'un de ses enfants (comme cela existe d'ailleurs dans de nombreuses familles)
- d'un fils qui reçoit cette demande visant à protéger les intérêts de sa mère, d'une tentation prévisible de dépenser trop rapidement le pactole en voie de perception ...
- de l'initiative de ce fils qui, pour élargir ou argumenter son avis ou conseil, de proposer un post pour aboutir à élargir les possibilités dont sa mère pourrait disposer dans l'objectif de sécurisation poursuivi ....

Vous remarquerez qu'il aura remercié les personnes qui lui apportaient des solutions, mais que vous ne lui en avez apporté aucune ; il ne s'agit que de la situation que je constate ....
 
Dernière modification:

FreDd

Contributeur
+1 avec paal.

la seule personne que je trouve agressive, c'est vous même dans vos messages, mandarine15.
votre 1er message avait un ton inapproprié ou plutôt "non abouti". (pour rester poli!!)
et votre 2eme message, c'est du foutage de gueule.
vous retournez la situation en critiquant paal, sa reponse dit tout, clairement et posément.
je ne suis pas intervenu, car je n'avais pas envie de jeter de l'huile sur le feu inutilement.
comme je présume plusieurs forumeurs.
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut