Boursorama Ultim

Frais réels (voiture électrique)

ZRR_pigeon

Top contributeur
Je roule beaucoup, et donc la question de la rentabilité d'une voiture électrique se pose favorablement vu que les autonomies dépassent les 500km.

Par contre, je me demandais si l'électricité qui me sert à recharger ma (future) voiture peut être déduite de mes revenus au même titre que mes factures d'essence aujourd'hui ?

ou est-ce que je peux utiliser le bareme kilométrique (ce qui serait tout bonnement jouissif) ?

faut-il faire installer un "sous-compteur" électrique pour pouvoir justifier la consommation spécifique à la voiture ? (a la fois ça ne prouverait que je ne recharge pas tout le voisinage...).

quelqu'un a-t-il déjà traité ce cas ?

(on ne trouve que ça :http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/8762-PGP ce qui est un peu contradictoire, mais semble ouvrir le droit au bareme).
 
Dernière modification:

Juloup

Contributeur régulier
Le contribuable a toujours le choix entre déduire les frais au barème, ou ses frais réels sur justificatifs, sous réserve de ne pas dépasser le barème pour un véhicule de 7 CV.
Je n'ai jamais vu de frais réels dans le cas d'une voiture électrique, puisque le barème est alors bien plus favorable, mais je verrais deux possibilité pour calculer la consommation électrique : soit effectivement avec un sous compteur, mais après-tout rien ne prouve qu'il n'alimente que le véhicule déductible, soit sur la base d'une consommation forfaitaire au km, qui s'obtient assez facilement. Si la première méthode est utilisée, elle ne doit pas avoir pour effet d'obtenir un coût significativement plus élevé que la 2e, au risque d'éveiller l'attention du contrôleur.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
a la fois je viens de voir 28 centimes du kilometres, (car c'est une 1CV fiscal), donc c'est deja enorme vu qu'un 17CV equivalente essence est plafonnée a 39 centimes.
 

Juloup

Contributeur régulier
C'est ça. Je ne pense pas qu'on arriverait à une valeur supérieure aux frais réels, sachant que l'amortissement, qui représente le plus gros poste, est plafonné à 3660 €/an (18300 € sur 5 ans).

Bon attention quand même, parce que 500 km il n'y a pour l'instant que Tesla qui les fait (en théorie), et ça coûte (un peu:eek:) plus que 18300 €... Avec une voiture "normale" type Leaf, ou bientôt la Soul EV, on est entre 100 et 200 km, donc il faut rouler beaucoup, mais pas d'un coup.
 
Dernière modification:

ZRR_pigeon

Top contributeur
oui je parlais de la Tesla S (et oui c'est 50K€ ou 70K€ :confused: suivant l'autonomie). C'est quoi cette histoire d'amortissement et de plafonnement? Je n'ai pas encore lu cela.

Vous avez un lien sur ce sujet ?
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
mais ca c'est pour une entreprise. en tant que particulier, je peux pas faire cela.
je peux juste deduire les kilometres (au tarif du bareme) et les interets du credit voiture.
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Eventuellement si tu contactes ton centre des impots pour avoir une confirmation par email ?
Pour certains points j'avais deja procédé ainsi
C'est peut être le plus simple un petit coup de fil...

Pour la Tesla j'ai un ami qui l'a très joli véhicule mais l'autonomie si l'on roule "normalement" sans se prendre au jeu de l'economie au maximum on est quand meme un peu moins que 500 kms.
Si effectivement tu roules "éco" tu les passe sans soucis.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
oui j'imagine, le but c'est de pouvoir faire 300 km dans n'importe quelle condition (froid/chaud, chargé, usage non eco). donc ça remplit le cahier des charges.
reste l'aspect coût, car on n'economise que 4500 euros par an par rapport a une essence equivalente.
 

Juloup

Contributeur régulier
Ce n'est pas seulement pour une entreprise, c'est valable aussi pour les particuliers en BNC (profession libérale) ou aux BIC (commerçant).
Si vous êtes à l'IR (salarié ou équivalent) c'est effectivement un peu différent, mais vous avez toujours le choix de déduire aux frais réels, sous réserve de ne pas dépasser le barème kilométrique d'une 7 CV. La conclusion reste la même : une Tesla vous coûtera beaucoup plus cher que le barème, rien qu'en amortissement.
D'ailleurs à l'IR on ne déduit pas exactement l'amortissement, mais la dépréciation annuelle du véhicule, avec le prix du marché d'occasion comme référence (c'est moins favorable).
Par ailleurs, sauf à justifier de circonstances exceptionnelles, vous ne pouvez pas déduire des frais correspondant à une distance domicile - travail supérieure à 40 km, soit 80 km par jour travaillé. Donc si vous avez besoin de faire 300 km/jour pour vous rendre à votre travail, ça ne sera jamais accepté en déduction. Et c'est bien normal, la solution rationnelle dans ce cas c'est de déménager.
Voyez tout le détail sur http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/2161-PGP à partir du §460.

Il faudrait faire le calcul avec un cas précis, mais il n'est pas impossible que pour un véhicule électrique il soit plus intéressant de déduire les frais réels plutôt que le barème 3 CV, car la dépréciation du véhicule va rester importante.
 
Dernière modification:
Haut