Frais de banque abusifs

Sosthène

Nouveau membre
Les méthodes musclées de BNPPARIBAS en Dordogne

Dans cette agence BNP, le nouveau directeur ne badine pas avec le règlement (des frais bancaires).

J'étais venu le rencontrer pour des explications sur des frais débités de mon compte professionnel.

Le jeune directeur hostile à la demande, brandit la brochure tarifs de la banque affirmant avec force conviction que tout service se paie.

Le ton monte, le directeur refuse de discuter, explique qu’étant en poste pour quatre ans il n’entend pas supporter si longtemps un client comme moi, envisage de clôturer de mon compte, et me demande de sortir de son bureau.

Je n’ai jamais eu le moindre compte débiteur depuis plus de quinze ans aussi j'exige le remboursement les sommes indument prélevées et je refuse de quitter l’agence.

Le responsable menace alors d’appeler les gendarmes, joint le geste à la parole et dans les cinq minutes suivantes les forces de l’ordre font irruption dans la banque pour m'expulser !
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
tant mieux pour lui s'il a trop de clients..............

moi il n'aurait pas eu besoin de me proposer de clôturer mon compte , je l'aurais proposé moi même
 

gunday

Contributeur régulier
tant mieux pour lui s'il a trop de clients..............

moi il n'aurait pas eu besoin de me proposer de clôturer mon compte , je l'aurais proposé moi même
Pareil.
Enfin de là à faire expulser un client professionnel par les gendarmes, il y a quand même un monde.
Ça me parait surréaliste.
 

hargneux

Top contributeur
Les méthodes musclées de BNPPARIBAS en Dordogne

Le ton monte,

me demande de sortir de son bureau.

j'exige

je refuse de quitter l’agence.

les forces de l’ordre font irruption dans la banque pour m'expulser !

Que dit l'autre bord ?
A quelle hauteur le niveau sonore ?
Les forces de l'ordre au service de la banque ?


On ne sait surement pas tout !
 

aden

Contributeur régulier
Du jamais vu!! Ne vous gênez pas pour leur faire de la mauvaise pub!

Cordialement,
Aden
 

Sosthène

Nouveau membre
Que dit l'autre bord ?
A quelle hauteur le niveau sonore ?
Les forces de l'ordre au service de la banque ?


On ne sait surement pas tout !
Non, pas de niveau sonore élevé ! ni cris ni hurlements. Juste une conversation tendue. Et un jeune responsable d'agence (env 25 ans) très déterminé à montrer qu'il est le plus fort. Rien d'autre.
 

Prolapsus

Contributeur régulier
Je pense aussi que nous n'avons qu'un son de cloche et souvent les détails éclairent toute l'histoire. Qu'un jeune prétentieux veuille asseoir dont autorité, je peux comprendre, mais que cela prenne de telles proportions j'ai plus qu'un doute ou alors il ne fera probablement pas 4 ans dans son agence si le fond de commerce fond à vue d'oeil en raison de ce genre d'incidents qui laissent de grosses marques sur le dossier professionnel lorsqu'ils sont trop redondant.

Quant à l'intervention de la gendarmerie, quel a été leur rôle ? Se sont-il contentés de vous inciter à quitter l'agence ou vous ont-ils également auditionné ? au pire si vous vous estimer dans votre droit, libre à vous de déposer plainte, mais pour quel motif ? je ne pense pas qu'il y en ait un légal de recevable.

Et de votre côté je vous conseillerais de demander un transfert dans une autre agence, vu qu'après un épisode de ce genre il semble impossible de conserver le même interlocuteur
 

Sosthène

Nouveau membre
Vous n'avez qu'un son de cloche, mais c'est la bonne, celle qui sonne juste.
Imagineriez-vous qu'à seulement quelques détails près dans le récit de cet évènement, le geste du banquier puisse être légitime ?

Ne pensez-vous pas qu'il eut fallu de ma part un comportement extrême de nature à nuire ou en tous cas à porter préjudice à la banque pour qu'un tel comportement se justifie ?

Et d'ailleurs si tel avait été le cas pourquoi la banque ne porte-t-elle pas plainte ?

Quant aux gendarmes, à défaut d'être sympatiques il se sont contentés de me demander mes papiers (que je ne possédais d'ailleurs pas sur moi) et m'ont tranquillement demandés de sortir.


Je n'envisage nullement de porter plainte. Je me contenterais d'une sanction prononcée à l'égard du petit cadre zélé.

Mais je ne suis pas du tout sûr que la hiérarchie, tout comme vous d'ailleurs, ne couvre pas son responsable.

Pour ce qui est de changer de banque, ce n'est pas un problème, c'est une évidence.
 

Prolapsus

Contributeur régulier
Je ne parlais pas de changer forcément de banque mais d'agence. Votre problème est un problème lié à la personnalité des protagonistes et non pas à l'enseigne en elle même.

Aucune entreprise commerciale n'enseigne ce type de comportement radical sans laisser la porte ouverte à la moindre négociation, c'est en général la base du commerce.

Ce genre d'incident vous pourrez tout à fait le revivre chez les rouges, les verts ou les bleus.

Après, bien sur, c'est un évènement marquant et je comprends que vous ayez une préférence pour un changement radical. Mais avez-vous pensé à émettre une réclamation auprès du service client ? Vous aurez probablement une réponse bateau en premier lieu, mais si vous ne faites rien, il ne se passera rien. Alors que si d'autres ont le même soucis avec la même personne, à force de réclamation ça déclenche quand même les choses, et je sais de quoi je parle ;).
 

jusan

Membre
tout à fait d'accord avec prolapsus.
Pour information, le geste de cet employé de banque est légitime et peut être réalisé tant par le directeur que par tout autre employé quel que soit son "grade". Par ailleurs, refuser de quitter un lieu comme vous l'avez fait, est tout à fait constitutif d'un motif d'appel aux forces de l'ordre, vous n'étiez pas dans un lieu public mais un lieu privé dédié à l'usage public dans le respect des conditions générales et commerciales.
La banque peut se réserver le droit de déposer ou non une plainte et il existe une procédure générale et commune à tous les établissements sur les incivilités de la clientèle (qui vont des cris, aux insultes, aux menaces personnelles ou professionnelles en passant par les coups et blessures ou même aux comportements simplement menaçants). Sachez par ailleurs, que dans de pareils cas, les bandes vidéos et sonores peuvent être conservées et produites en justice par la banque.

Bien sûr, comme le dit, prolapsus, et à raison si ce "cadre zélé" comme vous l'appelez, est l'objet de multiples plaintes de même ordre, sa hiérarchie prendra les mesures appropriées; par contre, dans le cas où, vous seul seriez plaintif, vous n'obtiendriez rien voire même vous pourriez être prié de trouver un autre établissement. Il serait bon tout de même d'avoir la version de la partie adverse car même si votre témoignage compte, il n'est pas dénué de subjectivité.
 
Haut