Flemme, fatigue, perte de sens

kaziklu

Contributeur régulier
Je ne sais pas qu'elle age elle a mais avoir du mal à s'assoir par terre et se relever...
Ce qui est drôle c'est que vous ne lisez pas ce qu'on écrit.
J'ai parlé de se projeter le faire à 64 ans, pas maintenant.
Et pour le dos c'est une vraie TMS liée à ce métier.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour @Buffeto, je serais curieuse de savoir dans quoi vous travaillez ou dans quoi vous avez travaillé si vous êtes déjà à la retraite ?
j'ai eu un premier métier de salarié assimilé fonctionnaire à l'hopital comme technicien d'analyses médicales ( mon poste était les analyses de selles , d'urine et de crachats :cool:) .

j'avais un salaire correct et la sécurité de l'emploi et mon avenir semblait tout tracé pour mes parents ......

pourtant au bout d'un an j'ai démissionné pour reprendre 3 ans d'études ( que j'ai financées avec les économies entassées pendant cette année de travail et en travaillant pendant toutes les vacances scolaires ) pour me lancer dans un métier indépendant libéral qui correspondait mieux à mes objectifs de vie ....

j'ai tiré de cette expérience l'idée que si on le veut vraiment on peut faire ce qu'on veut .....

il n'y a donc aucune notion de " chance " là dedans ....uniquement du travail , du travail et encore du travail ....
 
Dernière modification:

attentif

Contributeur
j'ai tiré de cette expérience l'idée que si on le veut vraiment on peut faire ce qu'on veut .....

il n'y a donc aucune notion de " chance " là dedans ....uniquement du travail , du travail et encore du travail ....
Bonjour @Buffeto ,

Je partage vos 2 dernières phrases ; elles me rappellent cette citation à laquelle je suis particulièrement attaché ayant pu l'expérimenter dans mon parcours :
"C'est son caractère qui fait à chacun sa destinée."
 

D-Jack

Contributeur régulier
Bonjour @Buffeto, je serais curieuse de savoir dans quoi vous travaillez ou dans quoi vous avez travaillé si vous êtes déjà à la retraite ?
Parce que tout le monde n'a pas forcement la chance de faire un métier "passion".

Le travail est fait pour gagner de l'argent afin de nous permettre de profiter de la vie pendant nos temps OFF.

Alors oui, pour la très grande majorité des Francais, le travail est un "sacrifice" et on y va afin de bien gagner sa vie et pouvoir se faire plaisir, économiser et gérer son argent afin de partir à la retraite et enfin en profiter pleinement, en faisant ce qui nous rends vraiment heureux et ce que l'on a vraiment envie de faire au moment ou on en a envie.
Pas de faire quelque chose parce que quelqu'un nous le demande et pour enrichir le patron.

Personnellement, si on me donne tous les mois le même salaire que j'ai en travaillant ma vie serait beaucoup plus enrichissante. Je pourrais voyager, prendre le temps de me cultiver sur des sujets qui m'intéressent, pratiquer des sports, des travaux manuels ou en me formant sur des nouvelles choses.
Eh bien je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous sur la finalité du travail, et je vous raconter une petite anecdote pour illustrer mon point de vue:
Lorsque j'ai commencé mes études sup (prépa école d'ingénieurs), j'ai un peu douté de ma capacité à soutenir l'effort pour les mener à terme, mais pendant les vacances de la première année, j'ai fait un stage "ouvrier" d'un mois qui faisait partie du cursus, un travail posté en 3x8 au sein d'une tréfilerie où j'ai rencontré un jeune à peine plus âgé que moi de quelques années, et qui bossait là à temps plein.
Nous avons évidemment discuté et comme je lui demandais s'il n'avait pas envie de faire autre chose que ce travail assez répétitif et sans réelles perspectives d'évolution, il m'a répondu que non, qu'il n'y pensait pas, qu'il n'avait pas de frais de logement parce qu'il était logé par ses parents, et que bien sur le boulot n'était pas passionnant, mais qu'il l'oubliait en pensant à ses prochaines vacances en Grèce ... il vivait donc 11mois de l'année en pensant au 12ème !!!
Autant vous dire que cela m'a remotivé pour m'accrocher à mes études... et plus tard pour changer de job à chaque fois que je commençais à m'ennuyer !!!
Donc non le travail ne doit pas être "subi" et sa finalité n'est pas uniquement de gagner de l'argent ... mais il faut se donner les moyens de le vivre autrement.
 

Pendragon

Contributeur régulier
i

C'est ce qu'on compris les patrons de chez Amazon, qui aident à maintenir en bonne santé leurs esclaves modernes à la chaine dans les entrepôts pour la logistique, avec le chronomètre qui affiche ta performance, pour t'empêcher de prendre une pause clope ou bière......
Nous n'en sommes plus à Zola, mais ce que tu dis du travail,n'est hélas vécu que par une minorité;
Combien de suicide de paysans? 1 par jour, je crois, sans doute ne travaillent ils pas assez? comme les policiers qui se suicident... il n' y a pas assez de manifestants? Comme ces cadres de France Telcom qui avaient, comme l'avait dit le PDG, la mode de suicider... Sans doute car leurs chopes de bière étaient vides?
Beaucoup de références dans ce post. Je ne retiens que le premier. Pourquoi partir du postulat que les employés d'Amazon sont des esclaves ?
Est on plus esclaves chez Amazon que chez Renault ? ou qu'ailleurs ?
Je ne relie pas trop votre post avec le fait que les gens se plaignent mourir du travail alors que la plupart ne se donnent pas les moyens d'une bonne hygiène de vie... qui au passage leur permettrait d'augmenter leur pouvoir d'achat...
 

moietmoi

Top contributeur
Est on plus esclaves chez Amazon que chez Renault ?
bien sûr le mot esclave doit être compris dans un sens démonstratif; d'ailleurs j'avais écris: "esclaves modernes".. et j'avais indiqué que le temps de Zola était révolu; donc à fortiori la pratique de l'esclavage;

Par ailleurs je citais Amazon, juste en exemple, et j'aurais pu citer des milliers d'entreprises... merci à toi de me permettre ici de préciser qu'en aucune manière je ne souhaite porter atteinte à cette société;
je suis d'une génération qui a connu le dicton: "quand Renault tousse, la France s'enrhume", et où la France qui travaille guettait le moindre Franc d'augmentation des salaires chez Renault, car cela signifiait que les syndicats ayant gagné à la Régie, alors tous les salariés de France allaient en profiter et être augmentés;
oui, je pense que les conditions générales de travail d'un ouvrier à la chaine chez Renault sont meilleures que celles des employés jetables de nombreuses entreprises "modernes"
Il en va tout autrement des cadres, qui dans beaucoup d'entreprises modernes bénéficient de services en tous genres, agrémentant leur quotidien( blanchisserie, salle de sport, conciergerie,) ainsi que leur rémunération globales;

alors que la plupart ne se donnent pas les moyens d'une bonne hygiène de vie...
les sans dents n'ont qu'à se faire poser des implants...que diable!
 

f-brn

Nouveau membre
Bonjour à tous,

Tout est dans le titre pour échanger.

1 heure d'écoute du Talk franceinfo pour poser le sujet, avant de réagir.

Personnellement, je ne pense pas que nous soyons devenus plus flemmards. Les différents événements/crises de ces dernières années ont fait se développer une certaine fatigue morale et/ou physique ainsi qu'une perte de sens dans nos actions quotidiennes.
Hello,

Merci, à vous, je vais l'écouter en rentrant du boulot ce soir.
 

Pendragon

Contributeur régulier
les sans dents n'ont qu'à se faire poser des implants...que diable!
Non, les sans dents n'ont qu'à manger moins de sucres et plus de légumes et ils ne perdront pas leur dents...

Les sans dents n'ont qu'à faire une visite annuelle chez leur dentiste (entièrement remboursée par la sécu) et ils ne perdront pas leur dents.

Et si les sans dents ont une maladie grave des gencives ils auront un traitement ou opérations gratuites entièrement prise en charge par la sécu

Mais au fait, quel rapport avec le sujet flemme, fatigue, perte de sens ? C'est de ma faute, à vouloir répondre à des remarques qui sortent du sujet...
 
Haut