feuille de calcul AV et rachat partiel

LNetTom

Contributeur
Bonjour,

J'ai fais une recherche rapide mais j'ai pas trouvé ce que je cherche.

Je suis a la recherche d'une feuille de calcul qui a
en données d'entrées:
- taux d'AV
- taux de CSG CRDS
- durée du placement
- montant du capital de départ
- montant des retraits programmés
- taux d'IR

en données de sorties:
- le capital restant sur l'AV en fin de placement
- le montant de la fiscalité durant le placement.


Je cherche a savoir si j'ai intérêt a rembourser mon pret de RP de manière anticipé, ou bien s'il vaut mieux le placer et diminuer ma mensualité avec des retraits sur un placement et grignoter petit a petit le capital.

merci
 

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,
en fait le calcul n'est pas simple et chaque compagnie semble avoir son calcul ( les différences ne sont pas essentielles en terme de résultat, mais tout de même)
sur ce forum, il y a 6 ou 7 ans ,nous avons Aristide( Le Spécialiste..) et moi ,ainsi que d'autres échangé sur des excel répondant à l'époque au mieux; je vais voir si je retrouve;
Depuis de nombreux post sur le forum reposent la même question; certains ici te donneront des formules te permettant d'avoir une très bonne approximation, tout à fait opérationnelle pour répondre à ta demande; les pouièmes d'euros ne changeant pas le sens de ta décision;
 

LNetTom

Contributeur
Salut,

En effet, je ne cherche pas le 1/10 d'€, mais j'ai 300k€ a placer sur 30 ans, je pense qu'on peut vite avoir des différences non négligeables sur ces durées.

Merci
 

Jeune_padawan

Contributeur régulier
Je rejoins @moietmoi : le calcul n'est pas simple du tout. En supposant que :

1) Il n'y a qu'un fond € et pas d'UC
2) Les versements ont eu lieu après le 27 septembre 2017

--> on simplifie les calculs.
 

paal

Top contributeur
Salut,

En effet, je ne cherche pas le 1/10 d'€, mais j'ai 300k€ à placer sur 30 ans, je pense qu'on peut vite avoir des différences non négligeables sur ces durées.

Merci
Effectivement, surtout que nous ne sommes pas devins, et qu'il y aura plus que probablement des modifications apportées, soit à la réglementation, soit aux de fiscalité ou de prélèvements sociaux .....

Ce qui rend alors la prospective pratiquement irréalisable .....
J'ai ainsi en des contrats ouvert en 1996, avec ensuite :
- une application de PS de l'ordre de 10% l'an
- puis une modification (dite réforme Lagarde en 2013), conduisant à soumettre aux PS les produits des fonds Euros, avec un taux qui progressait d'année en année (parfois en cours d'année ...)
- puis un projet de loi rectificative consécutif à l'élection d'un nouveau président (hausse de PS - flat tax - création d'un plafond différencié, etc, etc ....)
ce qui fait que maintenant nous avons une usine à gaz ....

Alors ensuite gérer de façon relativement stricte un contrat multi-support, devient un casse-tête qui ne vous laisse pas insensible ....

Alors j'ai bien un modèle perso pour mes contrats, mais qui m'impose :
- de vérifier en permanence la quote-part de produits et de capitaux initiaux composant le contrat
- de procéder à des cumuls de chaque masse (versements-capitaux restitués) produits imposés et en attente d'imposition / soumission aux PS
- de procéder avant chaque rachat partiel, à un arbitrage suffisant, pour que ce dernier ne s'effectue que sur les fonds Euros (soumis au PFL de 7.5% - en fonction d'un TMI annuel assez supérieur)
et je vous passe la gestion des UC ...

Alors faire cela sur un horizon de 30 ans, même le meilleur des utilisateurs de tableurs, y perdra son couvre-chef ....
Alors ensuite, et d'une année sur l'autre, et à condition qu'il n'y ait pas de modification majeure, cela peut être jouable, mais dans des conditions précises qui restent à déterminer .....
 

LNetTom

Contributeur
Bonjour,

C'est clair que sur 30 ans, c'est impossible de prévoir l'avenir,

Mais est ce qu'avec des hypothèses protectrices et fortes, ca permet pas de donner une première idée. du style:
- taux moyen d'interet a 1% sur 30 ans
- flat tax a 30%
- 0.6% de frais de gestion, pas de frais d'entrée ni de sortie

Avec ces hypothèses, avec un premier calcul grossier excel, je me dis que sur 30 ans, il vaut bien mieux rembourser un pret de RP plutot que de placer sur une AV non?
 

paal

Top contributeur
Bonjour,

C'est clair que sur 30 ans, c'est impossible de prévoir l'avenir,

Mais est ce qu'avec des hypothèses protectrices et fortes, ca permet pas de donner une première idée. du style:
- taux moyen d'intérêt à 1% sur 30 ans
- flat tax à 30%
- 0.6% de frais de gestion, pas de frais d'entrée ni de sortie
Alors on va prendre le problème à l'envers, et se replacer à 30 ans, mais en arrière, soit autour de 1990 ...

Rappelez-moi un peu quel était le contexte des taux d'intérêts, quel était la règle des assurances-vies, et de combien se trouvaient les frais de gestion ??
J'ai connu cette période, et j'ai ainsi connu une inflation à plus de 10%(époque où le placement roi étaient les sicav monétaires avec des taux d'intérêts qui se trouvaient au-dessus de l'inflation (en Europe comme aux States), avec des contrats d'assurance-vie d'une toute autre nature sur le plan fiscal, etc ... etc ....

Et si on va bien moins loin que cette période de 30 ans, mais qu'on se limite à 20 ans, même là, nous étions dans un contexte tout à fait différent ; qui se souvient des deux guerres du Golfe (des collections d'insignes de la Desert Storm, et autre dépréciation de l'ordre de 25 à 40% des prix de l'immobilier (entre 1990 et le fin du siècle) sans compter la prévision d'apocalypse des ordinateurs qui ne devaient pas survivre au bug de l'an 2000 ....
Avec ces hypothèses, avec un premier calcul grossier excel, je me dis que sur 30 ans, il vaut bien mieux rembourser un prêt de RP plutôt que de placer sur une AV non?
On va pouvoir admettre que pour que le commerce bancaire se maintienne, il faute que comme toute entreprise, le banquier doit couvrir ses frais de structure et que c'est bien pour cela que nous voyons en ce moment des banques en ligne à frais réduits (que ce soit sur les structures immobilières qui les héberge mais aussi la compression des effectifs disposant d'une compétence) ....

Or nous sommes actuellement sur un phénomène que même les banquiers lombards n'auront jamais connu, savoir des taux d'intérêt négatifs, ce qui m'apparaît comme une aberration économique fondamentale ; pour vivre (voire pour survivre) un banquier devra toujours prêter à un taux plus élevé, que le taux de la ressource qu'il utilise, et pas besoin de se concocter un classeur de feuilles Excel pour tenter de démontrer le contraire ...
 
Dernière modification:

LNetTom

Contributeur
OK, trop risqué, j'ai compris, je vais suivre le conseil de mon CGP et rembourser mon pret immo.. J'aurais tenté :)
 

moietmoi

Top contributeur
En effet, je ne cherche pas le 1/10 d'€, mais j'ai 300k€ a placer sur 30 ans, je pense qu'on peut vite avoir des différences non négligeables sur ces durées.
vu l'imprécision sur 30 ans j'ai fait sur le site moneyvox une simulation de 300ke sur 30 ans à 2% avec un rachat partiel de 3000 euros par trimestre; cela t'indique la part des intérêts imposables , dans le cadre de la loi actuelle; cependant si j'ai 300ke disponible sur 30 ans j'en mets immédiatement 200 ke dans l'immobilier locatif; pas d'hésitation; et surtout pas sur une AV si j'ai déjà un peu de patrimoine
 

Pièces jointes

  • 300 ke 30 2 3000 trim.pdf
    27,6 KB · Affichages: 18
Haut