Faillite d'une assurance et unités de compte

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Merci bcp pour ces données très rassurantes. Mais alors je ne comprend pas ce cri d'alarme concernant les compagnies d'assurance vie qui ne pourront pas longtemps supporter des taux d'intérêt bas voire négatifs.
Technique des lamentations pour obtenir quelque-chose, ou faire passer des mesures contraignantes. La preuve, puisque l'annonce de mesures à venir est passée sans la moindre opposition de qui que ce soit. Et depuis, on n'en parle plus, c'est acté, admis et adopté.
D'ailleurs, on ne sait pas ce qu'elles seront (ou j'ai raté quelque-chose).
Il reste vrai que des taux négatifs pendant des années mettra à mal les assureurs sur la partie assurance vie.
D'ici là, ils ont d'importantes réserves, parfois plus de 10% de ce qu'ils ont en encours sur les fonds euros.
En ont-ils parlé, ne serait-ce qu'une seule fois, de ces réserves? Non.
C'est comme si elles n'existaient pas.. Bizarre, non?
Pourtant, Generali peut gonfler les rendements de ses fonds euros de 1% pendant 9 ans! De quoi maintenir leur fonds euros à flot.

Même les infos du 20 heures en ont parlé cette semaine sur un ton alarmiste, annonçant que certains assureurs vie sont au bord de la faillite.
Les infos du 20h.... Je rêve. Parce que vous donnez du crédit aux infos du 20h!! Laissez tomber les infos du 20h. C'est bon pour des événements en direct qu'il suffit de relater synthétiquement. Pour le reste, leurs reportages naviguent entre du bidon insipide avec souvent des données fausses et de la manipulation.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Ah oui, les agences de notation qui sont américaines, qui jugent, en matière économique bien sûr, la terre entière, mais ne regardent pas ce qui se passe chez eux et qui ne dénoncent pas une dette US qui dépasse largement les 20 000 Mds$ (elle a doublé par rapport à 2009). Des chiffres que l'on a du mal a manipuler tellement ils sont élevés.. Au delà du milliard, comment dit-on? J'ai dû chercher : on parle en Billions. Tellement énorme, qu'elle ne sera jamais remboursée.
Comme l'a écrit Buffeto : elles ne sont pas crédibles.
Pour le coup, les journalistes auraient mieux fait de s'appuyer sur des acteurs français qui connaissent le sujet : économistes, assureurs, gestionnaires de fonds, plutôt que d'être dans le sensationnel accrocheur.
On retombe dans ce que j'ai écrit : le reportage bidon, sans profondeur, juste là pour boucher 30" de direct, ou pour fidéliser une audience qui reviendra voir le 20h parce que persuadée que ce journal est bien plus à la pointe de l'info que le petit concurrent de la chaine voisine qui n'a même pas vu que la faillite des assureurs était à notre porte.
 

Patrick13

Membre
Technique des lamentations pour obtenir quelque-chose, ou faire passer des mesures contraignantes. La preuve, puisque l'annonce de mesures à venir est passée sans la moindre opposition de qui que ce soit. Et depuis, on n'en parle plus, c'est acté, admis et adopté.
D'ailleurs, on ne sait pas ce qu'elles seront (ou j'ai raté quelque-chose).
Il reste vrai que des taux négatifs pendant des années mettra à mal les assureurs sur la partie assurance vie.
D'ici là, ils ont d'importantes réserves, parfois plus de 10% de ce qu'ils ont en encours sur les fonds euros.
En ont-ils parlé, ne serait-ce qu'une seule fois, de ces réserves? Non.
C'est comme si elles n'existaient pas.. Bizarre, non?
Pourtant, Generali peut gonfler les rendements de ses fonds euros de 1% pendant 9 ans! De quoi maintenir leur fonds euros à flot.


Les infos du 20h.... Je rêve. Parce que vous donnez du crédit aux infos du 20h!! Laissez tomber les infos du 20h. C'est bon pour des événements en direct qu'il suffit de relater synthétiquement. Pour le reste, leurs reportages naviguent entre du bidon insipide avec souvent des données fausses et de la manipulation.
Ok pour la qualité discutable des infos du 20 heures mais c'est un autre débat. Pourtant ce n'est pas seulement cette source qui met en garde contre l'av. Donc selon vous la solvabilité des assureurs n'est pas à craindre. C'est vrai que de fausses infos de ce type permettent de faire passer la pilule sur des décisions prises d'augmenter par exemple les frais d'entrée, ce qu'a fait récemment Afer, un des piliers de l'av.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Donc selon vous la solvabilité des assureurs n'est pas à craindre.
Dans un proche avenir : un défaut de solvabilité n'est absolument pas à craindre. Ils font des profits record!! Pour la suite, je n'ai pas de boule de cristal.
Ce n'est, d'ailleurs, pas les taux bas qui pourraient mettre à mal assureurs et banques. Des taux bas valorisent le capital détenu en obligations, mais pénalisent le rendement servi. Pour ça, ils ont d'importantes réserves qui dépassent parfois les 10% d'encours gérés.
Des retraits seraient alors facilement absorbés en vendant avec PV des obligations des contrats.
C'est, soit une baisse continue et prolongée des taux... pourquoi pas au delà de -1% sur le 10 ans... qui réduirait l’appétit de la la clientèle, et donc pèserait sur le job de la boite (ce qu'ont fait remarquer certains économistes avec le jeu dangereux joué par Generali qui affiche le scenario catastrophe).
Ou alors une forte hausse des taux qui ferait baisser le cours des obligations et entrainerait une MV non négligeable si des rachats massifs sont demandés, parce que, si forte hausse des taux il y a, c'est que des troubles économiques sont en cours.
Si le scenario de l'OCDE prend forme : faible croissance générale et taux faibles, c'est le scenario idéal pour les marchés et donc pour les assureurs et épargnants.
Dans l'immédiat, les taux (notre 10 ans), naviguent dans la proximité immédiate du 0 (-0,049%). Pas de quoi pousser les cris d'orfraie comme l'a fait Generali.
 

paal

Top contributeur
Dans un proche avenir : un défaut de solvabilité n'est absolument pas à craindre.
Ils font des profits record!!
Pour la suite, je n'ai pas de boule de cristal.
C'est certes une possibilité à court terme, et nul doute qu'une boule de pétanque ne vous serait pas très utile ….

Ce n'est d'ailleurs pas, les taux bas qui pourraient mettre à mal assureurs et banques.
Des taux bas valorisent le capital détenu en obligations, mais pénalisent le rendement servi.
Pour ça, ils ont d'importantes réserves qui dépassent parfois les 10% d'encours gérés.
Des retraits seraient alors facilement absorbés en vendant avec PV des obligations des contrats.
Des rachats facilement absorbés, c'est vite dit et tout dépend de l'ampleur de ces rachats, surtout si les rendements se trouvent fortement pénalisés ….

Par contre, ce serait davantage :
1 - soit une baisse continue et prolongée des taux... pourquoi pas au delà de -1% sur le 10 ans... qui réduirait l’appétit de la clientèle, et donc pèserait sur le job de la boîte (ce qu'ont fait remarquer certains économistes avec le jeu dangereux joué par Generali qui affiche le scenario catastrophe).
Et c'est effectivement ce que craint Generali, que les taux européens restent très bas (voire négatifs sur assez longue période) et en proposant sa modulation des taux en fonction du pourcentage de détention en UC, ils pensent prendre une mesure contraignante sur les épargnants les incitant à réduire leurs positions en fonds Euros ; sauf que l'on ne réussit pas forcément à faire boire un (âne à liste en herbe) qui n'a pas soif ….

2 - ou alors une forte hausse des taux qui ferait baisser le cours des obligations et entrainerait une MV non négligeable si des rachats massifs sont demandés, parce que, si forte hausse des taux il y a, c'est que des troubles économiques sont en cours.
C'est probablement dans ce type de contexte que la loi Sapin 2 aurait vocation à s'appliquer ….

Si le scenario de l'OCDE prend forme : faible croissance générale et taux faibles, c'est le scenario idéal pour les marchés et donc pour les assureurs et épargnants.
Dans l'immédiat, les taux (notre 10 ans), naviguent dans la proximité immédiate du 0 (-0,049%). Pas de quoi pousser les cris d'orfraie comme l'a fait Generali.
Reste à savoir quels seront les assureurs qui suivront les principes du Général Lee, quitte à les moduler de façon moins brutale ....
 
Dernière modification:
Haut