Facebook Inc. - US30303M1027 FB

jimmytheroots

Contributeur régulier
Salut,

suite à ce qui s'est passé avec Cambridge analytica, facebook est descendu.
Vous comptez y aller, ou à partir de quand comptez vous y aller?
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
perso je n'investis que dans ce que je comprends ....

je ne comprends pas comment facebook ou twitter peuvent gagner de l'argent . les annonceurs publicitaires qui les arrosent vont bien finir par se rendre compte un jour , qu'ils arrosent en pure perte , non ?
 

ludo576

Contributeur régulier
perso je n'investis que dans ce que je comprends ....

je ne comprends pas comment facebook ou twitter peuvent gagner de l'argent . les annonceurs publicitaires qui les arrosent vont bien finir par se rendre compte un jour , qu'ils arrosent en pure perte , non ?

Et qu'est ce qui vous fait croire que ces annonces publicitaires sont en pure perte?

Accessoirement, croyez-vous que les panneaux publicitaires situés le long des routes (jadis...) avaient davantage d'impact qu'un bandeau publicitaire en bas d'une page internet? Pourtant DECAUX en a bien vécu pendant de nombreuses années....

Je ne suis guère inquiet sur le modèle économique de Facebook....sinon une bonne partie d'internet serait vouée à disparaître y compris Cbanque et ce serait là un grand malheur ^^
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Et qu'est ce qui vous fait croire que ces annonces publicitaires sont en pure perte?

ce n'est qu'une position personnelle....je n'arrive pas à comprendre que nous soyons collectivement si décérébrés du bulbe que nous ne puissions nous forger notre propre opinion sans quelle soit influencée par la pub ....

mais ceci est une opinion personnelle
 

paal

Top contributeur
Je n'arrive pas à comprendre que nous soyons collectivement si décérébrés du bulbe que nous ne puissions nous forger notre propre opinion sans quelle soit influencée par la pub ....
Mais ceci est une opinion personnelle
On va partir du principe que la pub existe, et que bonne ou mauvaise, c'est ainsi !

Pour ma part, je les subis ...., mais il y en a quelques unes que je trouve bien faites .... Par exemple celles du Crédit Mutuel ...

J'ai beau avoir un compte dans cette banque, ce n'est pas pour autant que je vais aller y acheter une portée de chiots .... o_O :rolleyes:

Mais j'ai cru comprendre (vaguement, car cela devient difficile ... :cool:) que c'était pour de la téléphonie ....

Mais nous avons déjà des téléphones qui fonctionnent, alors à quoi bon ....

Ensuite, et pour la majorité des pubs, cela ne me fait ni chaud ni froid ...

Et je ne suis sur aucun réseau social ; mes filles et mes neveux et nièces y sont, et je sais donc à peu près tout ce qu'il s'y passe pouvant présenter un intérêt personnel !!
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je rejoins Buffeto dans l'avis qu'il donne... En le formulant un peu différemment :
Je ne comprends pas comment une entreprise entièrement dématérialisée comme Facebook, au modèle économique reposant sur la publicité, peut valoir à elle seule, à la louche, la moitié des entreprises du CAC 40.

Sur un plan boursier :
Il est difficile d'investir sur des entreprises étrangères. Frais élevés, aucune information financière sur les entreprises, pas plus que de conseils, études ou avis sur le sujet.
Certes, les plus grosses sociétés, comme en fait partie Facebook, bénéficient d'un petit flux d'information.
Ce n'est quand même pas suffisant pour s'y intéresser. Du moins, c'est mon avis.
Perso, je joue de temps en temps des entreprises étrangères via les turbos dans le CTO, par exemple (pour les dernières) : Amazon, Salesforce Alibaba ou Tencent.
Les frais sont au niveau de ceux des actions françaises, mais le levier des turbos fait que le risque est aussi largement plus élevé.
En période trouble, mieux vaut ne pas en avoir en portefeuille, et je n'en ai plus actuellement.
Pour en revenir à Facebook : quand bien même le cours serait divisé par 2, ce ne sera jamais un titre qui retiendra mon attention.
 

Cresus93

Contributeur régulier
Pour en revenir à Facebook : quand bien même le cours serait divisé par 2, ce ne sera jamais un titre qui retiendra mon attention.

...de même que peu de gens ici, je pense, ce sont précipités sur le Bitcoin après la baisse de moitié.
 

moietmoi

Top contributeur
...de même que peu de gens ici, je pense, ce sont précipités sur le Bitcoin après la baisse de moitié
il y a tout de même une très nette différence entre le Btc et Facebook;
Dans les 2 cas, on a une technologie d'avant garde, dont l'ensemble des acteurs économiques, scientifiques, financiers,médicaux, de recherches, essayent de tirer profits en exploitant les richesses techniques et le savoir faire;
Mais , le bitcoin, n' a en lui même, aucun rôle social( antisocial avec la mafia) et ne fait de l'argent que d'une manière spéculative sur lui-même;
Alors que facebook, qu'on le veuille on nous, que l'on approuve ou pas, organise(ou pollue) de fait la vie de milliards de gens et a fait à lui seul 16 milliards de bénéfice en 2017 (91 milliards pour le CAC40)

Que l'on juge que ce bénéfice est justifié, ou pérenne, cela est un autre histoire;
Pour l'anecdotte j'ai acheté à la baisse , 0,0012 btc(10 euros) d'abord c'est mon ticket de loto, et aussi pour voir comment fonctionne de fait ce truc, et je suis bien d'accord qu'il ne faut pas y mettre les mains pour investir;
 

Cresus93

Contributeur régulier
Oui bien sûr, ma comparaison se limite à l'aspect spéculatif du bazar : FB +550 % en 5 ans, -10 % sur une mauvaise nouvelle...

Bof, mettre 10 euros dans le BTC, au pire tu vas perdre pas grand'chose si ça s'effondre, au mieux tu vas gagner quelques dizaines d'euros si ça reprend sa folie haussière. "pour voir comment ça fonctionne" autant lire un article.
 

Axiles

Contributeur régulier
Facebook a de la valeur, comme Google, car ils ont accès une data massive, qui permet une publicité très ciblée. Dans un monde de pub en ligne où c'est la data qui est la monnaie d'échange, c'est un atout énorme. Et ils arrivent à ce que les internautes, de manière parfaitement débile (entre nous), donnent gratuitement cette mine de données. 3/4 des Européens ont ainsi été ciblés par de la pub sur Facebook en raison de leur religion, de leurs opinions politiques ou de leur orientation sexuelle http://www.lefigaro.fr/secteur/high...entation-sexuelle-politique-ou-religieuse.php

Ca c'est pour la force. Le risque est de trois natures :
  1. Réglementaire : GDPR et autres réglementations pourraient interdire à Facebook de proposer le moindre ciblage sur la base de données sensibles, ce ciblage qui est toute la valeur ajoutée de Facebook. Ils se prennent régulièrement des amendes là-dessus, et l'autorité de la concurrence en France a sorti un avis sur le sujet il y a deux semaines qui annonce de probables suites. C'est tout le sujet lié à Cambridge Analytica : exploitation de données sensibles, qui pourrait faire que Facebook se voit beaucoup plus contraint sur ce sujet qui est sa force.
  2. Audience : capacité ou non de Facebook a maintenir son leadership et à faire venir sur son site les jeunes générations. Leur part d'audience baisse fortement chez les jeunes mais ils se rattrapent avec Instagram, de la vidéo qui rapporte plus cher, ou Whatsapp
  3. Engagement : les utilisateurs pourraient devenir de plus en plus réticents à partager leurs informations avec Facebook. Je ne crois pas à ce risque
=> Facebook a une vraie valeur qu'il faut faire l'effort d'analyser un minimum avant de l'écarter en disant "c'est du virtuel, ça n'a aucune valeur" (désolé).
=> Les risques sont nombreux et font que je suis plutôt partisan de vendre à découvert Facebook en ce moment.
 
Haut