Explication conditions suspensives taux crédit immo conditions suspensives

agra07

Contributeur régulier
Avec un taux trop bas il n'aura pas de refus formels; aucune banque ne prendra la peine d'instruire un dossier à des conditions hors marché.

Des propositions pourront alors être faites aux conditions standard du moment mais, étant au-delà du taux plafond prévu au compromis, en cas de non aceptation par l'emprunteur, la clause suspensive ne pourra pas être invoquée.

Cdt
Cela me rappelle une discussion antérieure sur le forum sur la difficulté d'apporter la preuve de plusieurs refus bancaires: si plusieurs banques font des propositions à des taux supérieurs au taux maximum du compromis, cela ne signifie pas pour autant qu'aucune banque ne pourrait faire un taux inférieur mais il me semble tout de même que c'est un bon début de preuve.
D'où la nécessité de bien rédiger les clauses suspensives.
 

Manuel

Membre
Avec un taux trop bas il n'aura pas de refus formels; aucune banque ne prendra la peine d'instruire un dossier à des conditions hors marché.

Des propositions pourront alors être faites aux conditions standard du moment mais, étant au-delà du taux plafond prévu au compromis, en cas de non aceptation par l'emprunteur, la clause suspensive ne pourra pas être invoquée.

Cdt
L'idéal serait de ne pas préciser le taux dans le compromis
 

Damienn

Contributeur régulier
En même temps 1.38 est légèrement au dessus des taux pratiqués à date en passant par un courtier je pourrais peut être avoir un taux en dessous ?
Pas certain du tout.
Et même si c'était le cas, il vous faudrait calculer la différence de coût total (en prenant en compte la rémunération du courtier) sur la durée total du prêt mais aussi sur 5 et 10 ans par exemple.
 

Max1

Contributeur
Cela me rappelle une discussion antérieure sur le forum sur la difficulté d'apporter la preuve de plusieurs refus bancaires: si plusieurs banques font des propositions à des taux supérieurs au taux maximum du compromis, cela ne signifie pas pour autant qu'aucune banque ne pourrait faire un taux inférieur mais il me semble tout de même que c'est un bon début de preuve.
D'où la nécessité de bien rédiger les clauses suspensives.
Ça me parait bizarre également. Imaginons qu'une banque propose le taux souhaité mais que vous changiez d'avis pour une autre raison.
Il suffirait alors d'aller voir d'autres banques sans vraiment négocier (par exemple en diminuant son apport personnel) pour obtenir un refus ?
Et évidemment, ce sont uniquement les refus qu'on présentera à l'acheteur pour activer la clause.
Je comprends l'esprit de la clause mais ça a l'air tellement facile de la détourner. :-(
 

Max1

Contributeur
Non, car le montant à emprunter est inscrit au compromis.
Je m'en suis rendu compte mais je ne pouvais plus éditer mon message. Mais il y a d:autres façons d'enlaidir un dossier pour faire monter le taux. Sinon, les banques offriraient toutes le même taux sans qu'on ait à négocier.
 

Damienn

Contributeur régulier
Sinon, les banques offriraient toutes le même taux sans qu'on ait à négocier

J'ai l'impression qu'il y a une sorte de jeu...qui fait perdre du temps à tout le monde.
"Notre" banque, plutôt que de proposer le meilleur taux, les meilleures conditions (assurances, frais de dossier, IRA, différé) d'emblée attend que l'on revienne avec d'autres propositions pour s'aligner ensuite (si elle veut conserver le client).
C'est complétement con...mais il me semble que c'est comme cela.

Sinon, pour obtenir un refus, il suffit de faire un crédit conso de 10000 sur 12 mois. J'sais pas, l'idée m'est venue à l'instant.
 
Haut