Eurofins Scientific - FR0000038259 ERF

KyuFox78

Contributeur
Les opérations d'Eurofins sont presque revenues à la normale après l'attaque informatique subie il y a quelques semaines. Les analyses initiales tendent à prouver que les données des clients n'ont pas été compromises. L'impact financier sur le second trimestre sera conséquent, mais non encore chiffré définitivement, annonce la société dans un communiqué du jour.


Le titre ouvre ce Lundi 24 sur une baisse de 4% !
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Une journée importante aujourd'hui pour Eurofins Scientific :
Publication des semestriels, et 1ères infos chiffrées sur la cyberattaque de juin.

En hausse de 7% en milieu d'après-midi, il est facile d'imaginer que les comptes sont bons.

Eurofins Scientific annonce des revenus en hausse de 24,3% à près de 2,17 Mds€ au 1er semestre 2019, contre 1,74 Md€ sur la période équivalente en 2018.
La marge est en hausse à 19,1% (contre 18,4% à période comparable en 2018) et le bénéfice par action (BPA) est stable à 8,83€ par action.

Encore plus attendues étaient peut-être les informations données sur la cyberattaque du début juin :
Eurofins a été victime d'un ransomware qui a perturbé certains de ses systèmes informatiques et désorganisé un certain nombre de sites du groupe.
"La répercussion de cette cyberattaque a été évaluée par Eurofins à 62 millions d'euros au niveau du chiffre d'affaires et à 51,5 millions d'euros au niveau de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de l'exercice en cours."
Ces chiffres sont pris en compte dans les résultats publiés ce matin.
Les analystes attendaient un impact négatif d'au moins 100M€.
Il est moitié moins, et Eurofins attend un impact financier final qui sera réduit significativement après indemnisation par les assurances.

Raison pour laquelle Eurofins estime qu'il est encore trop tôt pour déterminer l'impact financier total de cet évènement sur ses résultats annuels, mais il indique être revenu à une bonne performance et fait état de perspectives "solides" pour la suite de l'exercice 2019 et pour 2020.

Des annonces qui font plaisir à lire. La hausse ne se fait pas dans le vide : On est à 2 fois le volume moyen habituel d'échanges sur le titre en milieu d'après-midi.

Graphiquement, en UT hebdo, pour avoir une bonne vue de la situation, c'est assez simple.

Eurofins_28_08_2019.gif


Un grand support haussier (pointillés verts), actuellement vers 320€.
Une (aussi grande) résistance (pointillés rouges) débutée en 2017 qui coiffe les cours depuis cette date.
On espère qu'elle ne fera pas obstacle à meilleure fortune pour Eurofins maintenant qu'un certain nombre d'interrogations ont été levées sur le titre :
-> Eurofins a profité de situations exceptionnelles pour réaliser de très grosses acquisitions fin 2017 avec EAG pour 780 M$, et peu après Covance Food Solutions pour 670 M$.... 2 acquisitions coup sur coup qui représentent presque la moitié de la dette d'Eurofins. Il faut digérer ces acquisitions.
Les chiffres présentés montrent qu'Eurofins est en ordre de marche et que les intégrations se passent bien.
-> Aux aléas des événements, est venue s'inviter cette attaque internet dont la société se serait bien passée.
L'impact semble bien moindre qu'escompté et est à mettre au passé. Eurofins est de nouveau en ordre de marche.

Dernier point : les positions vendeuses des hedge funds.
Eurofins pointe actuellement à la peu envieuse 5ème position vendeuse sur les actions françaises avec des positions représentant 8,95% du capital.
C'est très important : Avec une capi de 6,7Mds€, ces positions représentent pas moins d'un engagement vendeur de 600M€ sur le titre.
Si les nuages se dissipent sur le titre, les hedge funds pourraient réduire leurs positions. Ce qui pourrait alors devenir un soutien important pour les cours.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour,

Depuis la bonne publication fin août des semestriels, les analystes regardent Eurofins d'un meilleur oeil :
- Bryan Garnier est passé à acheter sur le titre.
- Gilbert Dupont a relevé son objectif de cours de 435 à 460 euros.
- Aujourd'hui, Crédit Suisse démarre le suivi à surperformance en visant 530€.

Ces bonnes dispositions envers Eurofins permettent au titre de franchir (enfin) la résistance baissière qui coiffait les cours depuis le plus haut historique atteint il y a presque 2 ans.

Eurofins, UT Jour :

Eurofins_12_09_2019.gif


Des cours à surveiller :

Les indicateurs arrivent en zone de surachat.
Après presque 50% de hausse depuis le mois de février, cette récente poussée haussière va peut-être inciter certains à procéder à des prises de bénéfices.
Un pullback sur la résistance baissière est envisageable.
La tenue de cette résistance donnera des indications sur sa capacité à contenir les cours et devenir alors support.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Les indicateurs arrivent en zone de surachat.
Après presque 50% de hausse depuis le mois de février, cette récente poussée haussière va peut-être inciter certains à procéder à des prises de bénéfices.
Un pullback sur la résistance baissière est envisageable.
La tenue de cette résistance donnera des indications sur sa capacité à contenir les cours et devenir alors support.
Ah ah : Gagné!!

Franchissement de la résistance le 11/09 (mon post date du 12).
Une résistance qui était valide depuis le 25/10/2017. Date qui a marqué son origine et le +haut pour le titre à 560€.

Depuis ce 11/09 :
On assiste ensuite à un pullback des cours sur cette résistance baissière. C'est le triangle jaune.
Le pullback s'achève par un rebond sur la résistance baissière et un franchissement en gap de la petite figure en triangle.
La figure est pure, limpide... Quasiment un cas d'école. Yesssss!!

Eurofins_14_10_2019.gif

La prochaine résistance est à 496€.
Le RSI va entrer en surachat, mais la MACD a encore un peu de place pour aller un peu plus haut.
Rejoindre les 496€ parait peut-être un peu optimiste avec des indicateurs situés là où ils sont maintenant, mais c'est possible.
Sinon on pourrait aussi avoir une conso à plat, du fait de la proximité de 2 petites résistances franchies ces jours-ci.
A suivre.
 

mvhrb888

Contributeur régulier
Je trouve la MACD un peu complexe à comprendre et à utiliser.
D'accord (merci abcbourse), c'est la différence entre les moyennes mobiles de 12 et de 26 jours, et il y a aussi sa ligne de signal...
Mais, par exemple, comment sais-tu Poam, dans ce cas précis que la MACD peut encore aller plus haut ? Est-ce par rapport à ses amplitudes passées ?
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Son amplitude qui n'est pas au max, mais aussi par son sens qui est encore montant. Il y aura un point d'inflexion et un retournement à un moment donné, en général en phase avec le RSI.
On est à 480€ ce soir... Et j'ai commencé à vendre quelques titres pour réduire la grosse ligne que j'ai et abaisser mon prix de revient.
Pour bien faire, il faudrait cibler les points hauts et bas sur le graphique et chercher à caler les indicateurs sur ces points extrêmes. Là, ce sont les paramètres par défaut.
 

KyuFox78

Contributeur
Le fond activiste ShadowFall Fund short le titre depuis hier, le faisant baisser de 16% à l'heure ou j'écris ces lignes.

Dans une note de recherche de 79 pages publiée sur son site, ShadowFall met en cause la complexité d'Eurofins (décrite comme un 'chaos'), qui compte environ 800 filiales. 'Là où le marché voit une valeur à la performance stellaire, nous voyons un groupe endetté et de plus en plus désespéré qui va probablement faire face à une crise de liquidité', peut-on lire.

Un warning à prendre en compte pour les investisseurs ? une destruction de valeur non justifiée ? Toujours est-il que le titre a mal alors qu'il remontait de façon spectaculaire !
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Le fond activiste ShadowFall Fund short le titre depuis hier, le faisant baisser de 16% à l'heure ou j'écris ces lignes.
Oui, on allait tout droit sur la résistance des 496€... Et Paf.. Le France bashing orchestré par les English!!
Ils nous font déjà le coup avec Solutions 30... Maintenant c'est avec Eurofins.
J'ai pris quelques bénéfices à 463€ le 14/10, puis à 480 le 15/10, la veille du plongeon.
Je ramène mon prix de revient sur les 400€... Mais je ne pensais pas que les cours allaient y revenir aussi vite!!


Eurofins_17_10_2019.gif


Un warning à prendre en compte pour les investisseurs ? une destruction de valeur non justifiée ? Toujours est-il que le titre a mal alors qu'il remontait de façon spectaculaire !
-> Warning à prendre en compte? Non, je ne le pense pas.
-> Une destruction de valeur non justifiée ? Oui, c'est le moins que l'on puisse dire.

On peut dire que les hedge funds savent manier la com pour en tirer profit. Des 79 pages qu'ils ont sorties à charge sur Eurofins, la maison d'analyses Jefferies fait remarquer qu'il n'y a rien que l'on ne savait déjà!!
Shadow Fall met, par exemple, en avant le fait que le dirigeant fondateur d'Eurofins aurait donné 2 dates de naissance différentes aux autorités britanniques et luxembourgeoise : 1963 et 1969.
De là, dixit le hedge funds, à renforcer l'impression "qu'Eurofins est un un groupement chaotique de sociétés souffrant d'un déficit de l'attention portée aux détails".

Sincèrement, ils ne sont pas nets chez Shadow Fall pour s'en tenir à de tels détails.
Cette erreur de date est peut-être due à la ressemblance entre le 3 et le 9... Suffit de mal écrire l'un ou l'autre chiffre pour avoir un 3 qui est lu 9, et inversement.
Bref, on est dans la dispute de gamins d'une école élémentaire si on prend en considération de tels détails.

Je préfère garder cette annonce faite le 11/10 de l'octroi de la couverture Medicare aux US pour un test sanguin lié à la fonction rénale et produit par la filiale US d'Eurofins.

Ceci dit, Shadow Fall fait mal parce que de nombreux vendeurs à découvert, pas forcément des hedge funds, doivent prendre l'aspiration que provoque ce fonds spéculatif pour profiter de la baisse et même l'amplifier.
On a la même chose sur Solutions 30 qui fait le yoyo entre 8 et 10€ depuis des mois.
-> Attendre que le calme revienne.
-> Espérer une com d'Eurofins.
-> Espérer de bons chiffres pour casser la dynamique des vadeurs.
-> Revenir ou renforcer alors sur Eurofins.
Vu le sens pris par les cours, on pourrait penser que les supports vers 385€ tendent les bras au titre.
Si tel scenario devait arriver, je renforcerais alors ma ligne.
 
Dernière modification:

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Une fois de plus, Eurofins résiste aux vents contraires.
Après l'attaque informatique de l'été, le titre est bien reparti à la hausse.
Hausse qu'un hedge fund britannique, Shadowfall, a crû bon devoir casser et publiant un document à charge contre Eurofins.
Le coup a été violent et le titre a décroché sérieusement en perdant 10% en peu de temps....... Une baisse quasiment comblée ce soir.
Il faut dire qu'Eurofins a apporté la meilleure des réponses en publiant d'excellents trimestriels.
Le chiffre d'affaires du T3 a augmenté de 22,3% par rapport à l'année précédente, atteignant 1,167 Md€.
Sur les 9 premiers mois de 2019, le total des revenus a grimpé de 23,6% à 3,335 Mds€.
"Bryan, Garnier a maintenu aussi son avis acheteur suite aux derniers chiffres publiés par le groupe, jugeant la "recovery" forte après la cyberattaque... La firme de recherche estime qu'Eurofins a affiché une croissance organique pleinement en ligne avec les attentes, et dispose des liquidités suffisantes pour mener à bien sa stratégie."

Graphique en UT Jour :
Eurofins_29_10_2019.gif
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour,
Si vous ne l'avez pas lu, voici quelques passages de l'entretien que le PDG d'Eurofins a accordé à un journaliste :

La croissance a été plus dynamique au troisième trimestre. Qu’est ce qui explique cette performance ?
Nos quatre métiers ont été très bien orientés dans les 47 pays où nous sommes présents sachant que 84% de notre activité provient de l’Amérique du Nord et de l’Europe.
Dans le contrôle alimentaire, les besoins ne font qu’augmenter, et nous profitons en Amérique du Nord, où nous affichons une croissance à deux chiffres, des synergies liées au rachat du leader américain Covance food. Nous connaissons une forte demande dans les analyses de l’environnement avec l’augmentation des nouveaux composés chimiques qui doivent être contrôlés. Nous sommes également portés par l’explosion des produits biologiques et le développement des thérapies géniques dans le segment de la pharmacie où nos services permettent d’accélérer la mise sur le marché de nouveaux médicaments.

Pouvez-vous confirmer vos objectifs 2019 ?
Le quatrième trimestre reste une période forte pour Eurofins et les signaux sont plutôt encourageants. Cela nous permet de confirmer notre objectif pour 2019 d’un chiffre d’affaires de 4,5 milliards d’euros, en hausse de 19?%, et d’un Ebitda de 850 millions, en supposant une couverture complète par nos assurances.

Quelle est votre priorité stratégique ?
Après une période d’acquisitions exceptionnelle d’une centaine de sociétés entre 2016 et 2018 pour 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires additionnel, notre priorité est d’achever d’ici à fin 2020 la construction des grandes plateformes analytiques et des petits laboratoires régionaux.

Quels sont les moteurs de génération du cash-flow ?
La profitabilité d’Eurofins est élevée. Nous visons 1 milliard d’Ebitda en 2020 (720 M€ en 2018) pour 5 milliards de chiffre d’affaires (3,7Mds€ en 2018) , soit une marge de 20?%. C’est la normalisation du rythme d’investissement qui va être ramené de 9% à 6,5% du chiffre d’affaires en 2019, puis autour de 5?%, qui permettra d’augmenter mécaniquement notre génération de cash-flow.
Enfin, nous abordons une phase où l’entreprise, qui a doublé de taille en trois ans, va atteindre une taille critique et un profil plus stable. Cette situation est plus propice à l’obtention d’une note de crédit qui devrait nous donner accès à un pool d’investisseurs plus large.

Pourriez-vous envisager des cessions d’actifs ?
Elles ne sont pas dans l’ADN d’Eurofins. Nous avons vocation à investir dans les marchés en croissance, y compris dans le secteur du diagnostic médical dont certains segments à haute technologie sont très dynamiques. Nous venons ainsi de racheter Transplant Genomics, une société américaine propriétaire d’un test très pointu de détection du risque de rejet de greffe d’organe.

Votre activité est-elle exposée au risque de récession ?
Notre activité, qui dépend surtout de l’alimentation et de la santé, est récurrente à plus de 90% et nos marchés sont peu cycliques. Sur longue période, la croissance organique d’Eurofins a toujours été positive, même en période de forte récession comme en 2008-2009 où elle s’est maintenue à 2%".


Et un petit graphique (UT Jour) des cours qui ont repris leur progression après l'attaque médiatique d'un hedge fund.


Eurofins_22_11_2019.gif



A noter :
La pression baissière exercée par les hedge funds a tendance à se réduire :
D'un maximum de 10% de positions vendeuses fin juin 2019, elles ont été ramenées à 7,54% actuellement.

Eurofins_Pos_short_23_11_2019.gif
 
Haut