emprunter en CHF dans une banque Française en étant résident Suisse

matheousse

Contributeur
Bonjour,

Je suis un ancien frontalier Suisse qui pour raison professionnel a du s'installer en Suisse, j'ai garder ma banque française dans la région frontalière.

Je veut savoir si je peut emprunter en CHF dans une banque française frontalière en étant résident Suisse pour une résidence secondaire en France., ou bien doit je obligatoirement emprunter dans une banque Suisse.

Comment cela se passe t'il au niveau de mon imposition des 2 cotés, merci pour vos réponses.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Je suppose que vos revenus sont en CHF ?
Si non à déconseiller.

Un tel emprunt - dans la mesure où la banque sollicitée l'accepte - doit être possible tant dans une banque française que suisse.

Je ne connais pas la réglementation fiscale suisse mais pour ce qui est de la France l'emprunt (quelle que soit la devise) n'a pas d'impact.

Cdt
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Tu peux faire l'emprunt soit en Suisse , soit en France.
Il te sera plus simple de le faire en Suisse avec néanmoins probablement la "compensation" d'y ouvrir un compte que tu devras déclarer en bonne et due forme aux autorités Française.
Les banques françaises sont un peu pointeuses sur le CHF depuis quelques temps notamment en raison des fortes variations qu'il a subit pas sur que la période soit la meilleure pour demander cela. Maintenant si vos revenus sont en CHF pas de soucis effectivement sinon faire attention au potentiel taux de change.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
tu as tout interet a emprunter en CHF, car tu gagnes des CHF. indépendamment de problematique de taux, emprunter autres chose (des euros) te ferait courir un risque de change significatif.

vu le CHF fort, emprunter 100K€ aujourd'hui te coute 100K CHF. la semaine derniere c'etait 120K CHF...
en france les taux fixes sur 15 ans sont de 1.3% maxi pour des emprunts CHF. donc c'est plutot cool.
c'est plus simple en France au niveau des prises de garanties sur le bien.

si vous gardez le pret jusqu'a son terme, vous etes immunisé du risque de change sauf si vous venez travaillez en zone euro (quelle idée !), via un licenciement par exemple.

si vous interrompez le pret en cours de route (revente, incendie), vous subissez le risque de change avec une vente (ou une idemnisation d'assurance incendie) en euros mais un capital restant du en CHF.
si entre-temps, si pour des raisons loufoques, je dis n'importe quoi par exemple la BCE fait du QE ou la Grece se casse de la zone Euro, l'euro s'est dévalué par rapport au CHF, vous vous retrouvez en "negative equity" : un capital restant du supérieur au prix du bien...

c'est la dure vie des frontaliers. mais si c'est une résidence secondaire, c'est a priori long terme.
je ne sais pas si la Suisse vous impose de declarer vos comptes en France (wouarf !!).

vous comptez louer le bien ou non ?
 
Haut