Du VERT en VRAC

Julien954

Contributeur régulier
Merci pour ces explications Poam.

Comme @naïf34, je regarde ma ligne Albioma descendre depuis un petit moment déjà.

J'espère ne pas voir le scénario de 2007 se répéter sur ce titre... - 80 % par rapport au plus haut pour rappel.

Je comprends pas que les actions vertes soient incontournables depuis fin 2019 et aujourd'hui les investisseurs s'en débarrassent (pour prendre leurs gains).
 

Julien954

Contributeur régulier
Albioma : Kepler Cheuvreux passe de conserver à acheter en visant 45 EUR.

Le titre prend 4 % ce matin...
 

Jeune_padawan

Contributeur régulier
Bonjour @Julien954
Je comprends pas que les actions vertes soient incontournables depuis fin 2019 et aujourd'hui les investisseurs s'en débarrassent (pour prendre leurs gains).
L'heure est aux actions cycliques (de meilleurs profits à court terme), les valeurs vertes sont vendues et la tech stagnent.
@Tubair l'explique très bien sur le fil d'Alfen :
Bonsoir,
Avec l’agitation de ces derniers temps, il semble judicieux d’être prudent.

J’entends par là ne pas succomber et se laisser emporter avec des « achats impulsifs » juste parce qu’une valeur baisse de 3-5-7% (Note : vous mettez le curseur ou vous voulez) en une journée.

Cela vaut très certainement encore plus pour les « valeurs vertes » dites « à la mode », mais pas qu’elles, qui ont fortement progressé l’année dernière et dont certains actionnaires ont dû engendrer de fortes plus-values.

Pour ces mêmes actionnaires qui ont pleinement profité de la hausse des cours, se dégager aujourd’hui avec une forte plus-values pour réinvestir sur les valeurs cycliques est sûrement bénéfique.

D’une part car ils ont profité d’une tendance « à la mode » l’année dernière en se gavant, et d’autres part car ils s’en extraient pour se positionner sur des valeurs qui devraient profiter de la sortie de crise, les cycliques; valeurs dont les cours de bourses devraient apparement croître dans le futur proche.

Dans le même temps, les actionnaires arrivés en cours de route se positionnant sur ces valeurs « à la mode » peuvent se sentir lésés puisqu’en arrivant trop tard, ils n’ont pas forcément profité des hausses.

En d’autres termes, ces valeurs ayant fortement augmenté et les valorisations étant devenues importantes, peut-être que la poursuite de la hausse pour celles-ci est limitée à court terme et cela pourrait confirmer les dégagements de certains acteurs vers des placements plus rentables à court terme.

Pour en revenir au début de mon message, il semble judicieux de prendre en considération l’environnement d’aujourd’hui ; c’est à dire un marché agité.
Également se rappeler que les plus petites valeurs sont en théorie plus volatiles que les grandes capitalisations.
Aussi mettre en parallèle la (forte) valorisation des sociétés avec les résultats de certaines qui ne sont pas encore rentables et/ou fortement endettés.

Tout ça pour dire qu’en prenant en compte ces trois derniers points, il semble plus que prudent de faire attention aux achats/renforcements sur les valeurs pas forcément rentables, endettées, très volatiles, ect*.. tant que les marchés ne se sont pas stabilisés, afin de ne pas surpondérer son portefeuille de valeurs comme cela.

Impossible de renforcer au plus bas mais perdre quelques pourcentages car il y a eu un rebond n’est sûrement pas important.
En effet, si on se positionne sur les « valeurs vertes », c’est parfois pour investir sur la croissance future, pour demain, et donc pour espérer voir les cours de bourses croître à long terme.

*Tandis que voir les cours de bourses de sociétés croissantes et solides délaissées juste car il y a une rotation; ça n’est pas la même chose si celles-ci ont un positionnement de leader mondial sur leur marché, sont en fortes croissances, ont du cash et sont peu endettées.
Pour celles-ci, les baisses sont des occasions pour les renforcer.

Simple point de vue que je souhaitais partager et qui n’engage que moi.

Tubair

Et @poam5356 complète la réponse avec la stratégie des gestionnaires d'actifs :
Alors... Je vous vois venir : Pourquoi le titre baisse-t-il?
Il y a 2 principales catégories d'investisseurs en bourse.
Ceux qui investissent à long terme sur des actions, et ceux qui gèrent des fonds, en général de gros investisseurs, ou des gestionnaires qui agissent pour des grands comptes, et qui déplacent les capitaux au gré de la météo économique afin de tirer le meilleur parti des investissements réalisés.
Peu leur importe si la boite est hyper rentable et est active sur une niche qui lui assure une grande visibilité.
Ils veulent un retour sur investissement, et une disponibilité des fonds.
Raison pour laquelle les small ont connu un krach en 2018 avec une baisse de l'indice cac small de 30% à un moment donné.
Un gestionnaire d'actifs veut pouvoir sortir de la bourse 80% de ses investissements en moins de 3 jours.
Avec les small, il risque d'être coincé longtemps, alors il vend vite, très vite, avant les autres si possible.
 

naïf34

Contributeur régulier
Merci poam et jeune padawan pour vos explications
Pas de souci, mon PEA : 3200€ versés depuis début novembre 2020, 3400 aujourd'hui (+6%)
2Alfen seulement donc même si le cours tombe à 0 je perds 2 fois 63.715 (PRU), donc je garde, je mettrai éventuellement une alerte sur cours (pas de stop loss)
2neoen 2 fois 44.40 alors ça mange pas de pain.

Depuis qq temps, qq évènements perso m'amènent :

1. à "sécuriser mes gains d'une part
2. à simplifier à 2 ou 3 lignes d'ETF : actuellement 2CW8 à +7%, 10 BNPP SP 500 à (+2% car acquis récemment, ce qui va me permettre d'arbitrer le Lyxor SP 500 à + 8 ou 9% en tous cas à au moins + 5% car vole limitée, sur Lx Av, ça fera une ligne de moins), 6 PAASI, 1 russel en MV pour le moment, donc y a pas le feu.

Mon objectif : ne plus avoir à suivre les cours quotidiennement.

J'ai aussi 0.25 part (>500€) d'une sicav : groupama avenir (attention aux frais de sortie mais je suis nettement au dessus des 500€ chez fortu donc pas de pb, reste à vérifier si'il faut pas garder un an, mais je reste pour le moment car :
J'ai liquidé hier ma ligne de 7 titres AL (je sais c une valeur sure, d'ailleurs elle continue de légèrement grimper peut-être à cause de la prochaine distri du dividende) mais à +7.5% de PV, 70€ net (une ligne de moins) car comme je suis un angoissé, connaissant qq qui y bosse et qui m'a fait part de la crainte des salariés d'être un jour absorbés par total, j'aime pas. Et ça me permet de couvrir mes éventuelles pertes. Et je ne suis plus à LT.
Mon PEA actuel : entre +6 et +7% en qq mois, entre 1 et 2% sur les titres qui représentent moins de 2/3, même si je devais le fermer et payer la flat tax à 30%, ça ne me gêne pas, car la fiscalité dans 5 ans ??? ...
Désolé pour le "hors sujet" (gestion de ses avoirs)
En tous cas, merci à tous pour vos analyses, comme dit poam et jeune padawan, le marché est agité (tensions sur les taux, l'inflation?, pourtant les ETF monde et US tiennent.)
100% d'accord d'être hyper prudent avant d'entrer sur des valeurs vertes au motif de point bas (ce matin, il y a eu des achats sur neoen)
Bien à vous tous
 

Jeune_padawan

Contributeur régulier
car comme je suis un angoissé, connaissant qq qui y bosse et qui m'a fait part de la crainte des salariés d'être un jour absorbés par total, j'aime pas.
Air Liquide se faire absorber par Total ?!? La première fournit des gaz industriels, la seconde de l'énergie. De plus, les autorités de la concurrence serait saisies.

Vous vendez votre ligne AL pour des rumeurs venant de salariés :rolleyes:.

Vu la structure du capital d'Air Liquide (33% d'actionnaires individuels, une fierté pour l’entreprise qui les respecte et les chouchoute), je n'ai personnellement aucune crainte.
 

naïf34

Contributeur régulier
Air Liquide se faire absorber par Total ?!? La première fournit des gaz industriels, la seconde de l'énergie. De plus, les autorités de la concurrence serait saisies.

Vous vendez votre ligne AL pour des rumeurs venant de salariés :rolleyes:.

Vu la structure du capital d'Air Liquide (33% d'actionnaires individuels, une fierté pour l’entreprise qui les respectent et les chouchoute), je n'ai personnellement aucune crainte.
Votre argument est tout à fait pertinent mais en fait, ce n'était pas la raison principale. C vrai que je voulais une ligne de 10 avant décembre, passer au nominatif (administré). Mais pour plein d'autres raisons, dans ma situation actuelle (liquidation judiciaire qui dure, guerre d'usure, je vais peut-être avoir besoin de tout bientôt pour essayer de plier l'affaire et enfin avoir la paix mais c pas gagné... ). J'y reviendrai peut-être un jour mais actuellement, je ne suis pas en situation de risquer, alors j'empoche tous les gains que je peux. Merci encore pour votre attention. Bonne journée.
 

Extinction

Membre
Air Liquide se faire absorber par Total ?!? La première fournit des gaz industriels, la seconde de l'énergie. De plus, les autorités de la concurrence serait saisies.

Vous vendez votre ligne AL pour des rumeurs venant de salariés :rolleyes:.

Vu la structure du capital d'Air Liquide (33% d'actionnaires individuels, une fierté pour l’entreprise qui les respecte et les chouchoute), je n'ai personnellement aucune crainte.

Et même si Total venait à essayer d'absorber AI, je suppose que cela ferait mécaniquement augmenter le prix de l'action d'AI non ? Je vois l'OPA comme une opportunité, et non comme une crainte.
 

naïf34

Contributeur régulier
Une opportunité pour l'actionnaire.... Une crainte pour le salarié.
Ouep. Et ça j aime pas. Pourtant je suis actionnaire. Mais de toute façon, probable besoin prochain de cash donc pas de regret. De plus, pas d enfants, pas d héritier direct seules les av permettent de transmettre hors succession donc. ... pour le moment, catenaccio, j attends mon nouveau vélo de voyage, j arbitre mes petits gains sur fds€ et roule ma poule, je prends l air... je ferai le bilan dans un autre post que j avais ouvert (pas que financier évidemment, toute expérience humaine méritant d etre partagée)
 
Haut