Diversification épargne

Aspallas

Membre
Bonjour à tous,
Tout d'abord je tiens à m'excuser car beaucoup de topics sont sur ce thème mais évidemment je ne me reconnais pas totalement dans chacun d'eux, puisque par nature nous sommes tous différents.
Je fais appel à vous afin d'obtenir différents points de vue et m'aiguiller dans ma réflexion.
J'ai 36 ans, je suis divorcé et ai 2 enfants.
Je gagne 1700 euros nets par mois et suis non imposable (TMI 14%). J'ai un niveau de vie peu élevé et arrive facilement à épargner 300 euros par mois, ce à quoi s'ajoutent la rémunération des heures supplémentaires que j'effectue et les primes que je perçois. J'évalue donc ma capacité d'épargne à 5000 euros par an.
Mon épargne est pour l'instant répartie entre LDD ("épargne de précaution" d'environ 3 mois de salaire) et assurance-vie (40% fonds euros / 60% UC, environ 27.000 euros).
Le but de mon épargne est de préparer ma retraite.
J'ai lu ici et là qu'il était judicieux de diversifier son épargne. Dans l'absolu je ne trouve pas ça idiot mais difficile à mettre en oeuvre.
2 placements ont retenu mon attention : PEA et SCPI. Je vous avoue pencher plutôt pour la seconde solution car finançable à crédit. Je ne suis en effet pas propriétaire de ma résidence principale et souhaite utiliser ma capacité d'emprunt pour investir. Malheureusement il m'est pour l'instant difficile de trouver un prêt car, dixit les banques, je ne suis pas propriétaire de ma résidence principale.
J'ai conscience que ces 2 placements sont sur du long terme, mais cela n'est pas une contrainte.
Voilà où j'en suis dans ma réflexion. Evidemment je ne suis pas spécialiste de la chose. Il est fort probable qu'il existe d'autres solutions pour diversifier son épargne. Votre avis me sera donc précieux de part vos expériences et le fait que vous n'avez absolument rien à me vendre ce qui est important pour l'objectivité des conseils donnés.
Merci du temps que vous avez pris pour me lire et de vos futures réponses.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
2 placements ont retenu mon attention : PEA et SCPI.
en effet ce sont les 2 pistes intéressantes .

dans le cas du PEA tu joues avec ton argent . dans les SCPI tu utilises le levier du crédit .

le souci est effectivement si ta banque ne veut pas te prêter ....peut etre voir du coté d'un courtier en crédits .
 

Aspallas

Membre
Merci pour votre réponse.
Comment ventiler l'épargne entre le PEA et l'AV ? Faut-il tout simplement faire du 50 / 50 ou privilégier un placement plutôt qu'un autre ?
 

dodo1

Contributeur régulier
Merci pour votre réponse.
Comment ventiler l'épargne entre le PEA et l'AV ? Faut-il tout simplement faire du 50 / 50 ou privilégier un placement plutôt qu'un autre ?
Je dirais 80 % en AV et 20 % en PEA, car en bourse, il ne faut investir que de l'argent dont a n'a pas besoin.
 

Ezerian

Contributeur régulier
Bonjour,

L'AV est ultra liquide est permet des retraits partiels dès son ouverture.

Le PEA est liquide mais il ne permet uniquement un retrait total (clôture du plan) avant son cinquième anniversaire. Ensuite, des retraits partiels seront possible.

Du coup, je vous conseille de mettre en AV, l'argent que vous aurez besoin dans les 5 ans à venir et le reste sur votre PEA.

Tata
 

Aspallas

Membre
Merci pour ces conseils.
J'ai actuellement 30.000 euros répartis entre LDD et AV, ce qui est largement suffisant car je n'ai pas de projet d'envergure à court ou moyen terme (je tiens à rester locataire de mon logement par exemple).
Je vais donc suivre votre conseil et ouvrir un PEA pour placer le surplus.
J'ai également contacté des courtiers et banques pour étudier la possibilité d'obtenir un prêt pour financer un achat de parts de SCPI. Certains d'entre vous ont-ils réussi un obtenir un prêt pour cet investissement tout en étant locataire de leur résidence principale ?
En tout cas merci pour vos différents retours et pour ces échanges constructifs.
 

Sluwp

Membre
Il existe de nombreuses différences entre PEA et AV qui sont avant tout des enveloppes fiscales. Moneyvox a j'en suis sûr un article complet dédié à chacune de ces enveloppes que je vous invite à consulter. Pour une majorité de personnes, il est interessant de posséder les 2 enveloppes.

Pour votre projet, les conditions de prêt sont en effet généralement bien plus favorables pour l'achat d'un bien immo physique que pour des SCPI. L'achat de scpi à crédit en étant locataire est possible mais encore plus compliqué.
Dans une minorité de cas (absence de stabilité géographique en raison du travail, autre projet à venir, etc) l'investissement en scpi reste pertinent. Mais assurez-vous de bien faire partie de cette minorité. Votre message initial ne permet pas de trancher. Gardez également en tête tout investissement à crédit en SCPI amputera votre capacité d'emprunt pour une éventuelle RP pour la durée du prêt (toute chose égale par ailleurs).
 

Aspallas

Membre
Oui j'ai conscience de cela.
Ma réticence à être propriétaire de ma résidence principale tient à ma crainte de ne pouvoir assumer financièrement les "à-côtés" (taxe foncière, dépenses d'entretien et de réparation…). De plus mes besoins actuels varieront d'ici quelques années, il est donc probable que je déménage d'ici quelques années (par exemple mes enfants vont grandir et j'imagine qu'ils voudront leur propre chambre alors qu'actuellement ils partagent la même).
L'investissement en parts de SCPI à crédit me semble donc plus pertinent dans ma situation. Certes je serai engagé sur une certaine durée mais le montant à rembourser sera moins important (et donc la mensualité) et je pourrai piocher dans mon AV en cas de coup dur.
 
Vous avez entièrement raison et vous êtes très lucide. Sans conseil à donner, juste mon expérience. J'ai 58 ans. J'ai voulu être propriétaire de ma résidence principale, une copropriété. Je m'en mords les doigts tous les jours. Même si les charges sont moindres qu'un loyer, il y a toujours des travaux votés, et du coup, cela me revient plus cher que mon loyer précédent. L'année dernière installation d'un portail, cette année éco-rénovation et ravalement de façade, L'année prochaine : changement d'interphone et de volets. On a déjà eu droit au changement de boites aux lettres et de fenêtres. Bref, on n'arrête pas de payer. Donc, pour en revenir à vous, oui, la SCPI est une bonne idée dans votre cas. Par contre pour les prendre à crédit, je suis moins douée, peut-être oui par un courtier. Etes vous intéressée par des SCPI en nue-propriété ? C'est moins cher mais vous ne touchez rien tout de suite. Et donc ne payez pas d'impôts. Car en pleine propriété, vous risquez peut-être de changer de tranche fiscale. Calculez bien votre coup. Cordialement
 

Aspallas

Membre
Merci pour votre témoignage et vos conseils.
Dans mon cas je pense opter pour la pleine propriété car l'impact fiscal me semble limité.
Je vous livre mon raisonnement, n'hésitez pas à me signaler si j'ai omis un élément ou si j'ai fait une erreur.
Mon revenu net imposable oscille chaque année entre 19000 et 21000 euros, soit entre 17000 et 19000 euros en déduisant les 10% pour frais professionnels. Je ne pense pas que ces montants varieront beaucoup à court ou moyen terme du fait de la défiscalisation des heures supplémentaires (je travaille 39 heures par semaine et effectue par ailleurs des heures supplémentaires exceptionnelles lors des périodes de forte activité durant lesquelles je travaille 43 heures par semaine).
Je dispose de 2 parts (1 pour moi, 0.25 pour chacun de mes enfants en garde alternée et 0,50 en tant que parent isolé).
Pour les revenus 2020 je serai donc exonéré d'IR dans la limite de 20128 euros (2 x 10064). Pour changer de tranche il faut donc que mes revenus SCPI me rapportent plus de 1000 euros nets par an (intérêts d'emprunt déduits). Cela correspond me semble-t-il à un investissement d'environ 25.000 euros (rendement d'environ 4%).
En cas de dépassement de tranche l'impact fiscal me semble limité du fait de la décôte existant pour tout impôt inférieur à 1717 euros pour un célibataire.
Il est donc fort probable que mes revenus SCPI ne soient soumis qu'aux prélèvements sociaux de 17,20 %.
Je pense ainsi que dans mon cas il est préférable d'opter pour la pleine propriété car les loyers encaissés me permettront d'amortir en partie le prêt.
 
Haut