Derichebourg - FR0000053381 DBG

Le Verrier

Contributeur régulier
Autre société qui suscite mon intérêt actuellement : Derichebourg, qui est spécialisée dans les prestations de services aux entreprises et aux collectivités.

Le CA par activité se répartit comme suit :
- prestations de services environnementaux (64,7%) : collecte et recyclage de métaux ferreux et non ferreux, gestion de déchets industriels et ménagers, dépollution, réemploi et recyclage de biens d'équipement et de consommation en fin de vie, etc. ;
- prestations de services aux entreprises (35,3%) : prestations de services d'accueil, de propreté, d'intérim et de recrutement, de télésurveillance, de services en milieux hostiles, etc.

La répartition géographique du CA est la suivante : France (78,6%), Europe (15,8%), Amériques (4,7%) et Afrique (0,8%).

Même question que pour Groupe Guillin : le cours de l'action a-t-il encore un potentiel de hausse ?
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je connais le nom, mais je n'ai jamais poussé plus loin l'intérêt pour cette valeur.
J'ai profité du fil de discussion que tu as ouvert pour aller voir ce matin de quoi il en retourne.
Ce que j'en retiens, c'est qu'une action qui va moins mal, sans pour autant aller bien, fait de bien meilleurs scores en bourse qu'une action qui a toujours d'éclatants résultats et qui connait un jour un petit trou d'air, exemple Essilor l'année dernière!
On qualifie de "recovery" ce genre d'entreprise.

Il semble que la ferraille soit l'activité principale, ou centrale, de Derichebourg.
Et parcourant rapidement leur rapport annuel, j'ai lu que cette activité est passée de 3232 tonnes en 2015 à 3029 en 2016.
Il y a diminution. Mais, dans le même temps, le cours de la ferraille s'est fortement apprécié, de plus de 60% sur 1 an.
Ce qui explique ce que j'ai pu lire dans une publication de mai :
"L’activité du groupe est notamment portée par l’envolée des pôles de recyclage de ferrailles (+70%, à 416 millions d’euros) et de recyclage de métaux non ferreux (+44%, à 375 millions)."

L'activité en volume s'est contractée, mais explose financièrement parlant du fait de cette forte hausse des cours de la matière première.
En somme, il faut s'intéresser à l'évolution des cours de la ferraille pour qui porte intérêt à cette entreprise.

L'endettement, ratio d'endettement de 60%, est un peu élevé… Mais les taux ne font que baisser depuis la disparition du risque politique en France.

J'ai vu aussi que l'entreprise compte 34 619 employés.
Vu le secteur d'activité, on peut imaginer qu'il y a une part non négligeable de bas salaires.
Ce qui en fait une valeur CICE!!
Pour info:
Macron veut transformer le CICE en baisses de charges pour les entreprises.
Ce qui profitera aux entreprises ayant beaucoup de bas salaires comme la distribution par exemple, ou des entreprises comme Peugeot, Air France, Eiffage ou Derichebourg.

Et enfin, petit tour sur le graphique :

Derichebourg_15_06_2017.gif

Suite à un long canal baissier (violet) étalé sur 2015 et 2016, les cours sont sortis par le haut d'un rectangle de congestion (bleu) fin 2016.
Cette sortie coïncide avec une importante hausse des volumes.
Depuis, en moins de 6 mois, les cours sont passés de moins de 3€ à presque 7€!
Ils sont arrivés au contact d'une importante résistance de long terme (elle date de 2011) à 6,65€.

Je pense qu'il vaut mieux attendre pour voir ce qui va se passer.
La résistance sera-t-elle facteur de prises de profits après plus de 100% de hausse en 6 mois.?
Ou sera-telle franchie, donnant une nouvelle impulsion au titre ?
Ou une phase de consolidation (horizontale ou baissière) va-t-elle se mettre en place?
Là, sans boule de cristal, je ne sais pas y répondre!!
Il faut se dire que la pente, telle qu'elle apparaît sur cette phase haussière, peut tout autant être la même, en sens inverse! C'est ce qui s'était passé en 2011 avec une même hausse, un même sommet (initiateur de la résistance matérialisée par cette horizontale en pointillés rouges), et une baisse aussi rapide entre mai et décembre 2011.
Conseil aux cours actuels : Prudence!!
 

mvhrb888

Contributeur régulier
Effectivement, plus de deux années plus tard, on peut se dire que la prudence était de mise. Le cours de clôture ce soir est à 3,274 €.
Depuis 2017, la société s'est diversifiée, la dette semble en recul. Elle vient d'ouvrir une filiale en Chine.
Je me demande si ce n'est pas le moment de s'intéresser au titre, le cours étant sur ses supports, et le PER raisonnable.
Derichebourg, comme souligné par Poam, a une activité cyclique (service aux entreprises) et en partie dépendante de la ferraille, mais il y a une composante... comment dire, défensive, je n'ose plus utiliser ce terme vu les autres discussions sur le forum, grâce à la partie traitement des déchets et services aux collectivités.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonsoir,
Je ne fais pas de suivi de cette valeur, difficile de donner un avis sur son devenir boursier.
Apparemment, le prix de la ferraille a beaucoup baissé, perdant même 10% en octobre. Ce qui porte la baisse à 27% depuis le début de l'année.
"Ces prix n'avaient pas été observés depuis les années de crise et se conjuguent à des volumes eux-aussi en berne" fait remarquer LCM, un bureau d'analyses boursières.
Quelques mois plus tôt, ce même bureau d'analyses notait que "la visibilité reste entachée par les fortes tensions internationales qui maintiennent une forte volatilité sur les prix des matières premières, poursuit le courtier."

Le décrochage des prix de la ferraille explique sans doute la baisse du titre sur la période récente.
Peut-être qu'un point bas a été atteint.
Il faut dire qu'ils ont été divisés par 3 depuis les plus hauts de 2017.
Action cyclique, la volatilité les caractérise!!
C'est possiblement le moment de s'y intéresser, comme aux autres cycliques. Si les tensions s'apaisent, que les indicateurs économiques se redressent et que le scenario récessionniste disparaît, alors les cycliques vont surperformer.
C'est un pari à prendre.
Graphiquement, un support LT (ligne verte légèrement haussière) initié en 2014 vient de jouer son rôle à 3 reprises depuis la fin du printemps.
Une première résistance LT baissière (ligne rouge baissière) devra être franchie pour que les cours s'attaquent à une seconde résistance horizontale à 3,50€.
Pour l'instant, la résistance baissière a contenu les cours en septembre, puis le 5 novembre.
Ils risquent de continuer à naviguer entre le support haussier et cette résistance baissière... Un épilogue devant arriver avant début décembre, moment on les 2 lignes vont se rejoindre.
Les indicateurs sont haussiers et ont assez de marge à la hausse pour permettre aux cours de franchir la résistance baissière et aller titiller celle à 3,50€.
Là, on est dans le court terme.
A plus long terme, il faut faire, ou non, le pari de la relance économique mondiale.

Graphique en UT Jour :

Derichebourg_09_11_2019.gif
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Pour l'instant, la résistance baissière a contenu les cours en septembre, puis le 5 novembre.
Ils risquent de continuer à naviguer entre le support haussier et cette résistance baissière... Un épilogue devant arriver avant début décembre, moment on les 2 lignes vont se rejoindre.
Pas de changement... Navigation presque millimétrée sur la résistance baissière.
De la rouge, ou de la verte, une va gagner... Mais je ne sais pas dire laquelle!!

Derichebourg_24_11_2019.gif
 

paal

Top contributeur
Pas de changement... Navigation presque millimétrée sur la résistance baissière.
De la rouge, ou de la verte, une va gagner... Mais je ne sais pas dire laquelle!!
Verdict dans quelques jours ??
Fin de semaine ?

Mais malgré le récent rebond, la tendance générale me semble bien baissière …..
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Il y a 1 mois, le 9 novembre, j'écrivais ceci :
Ils risquent (les cours) de continuer à naviguer entre le support haussier et cette résistance baissière... Un épilogue devant arriver avant début décembre, moment on les 2 lignes vont se rejoindre.
Les indicateurs sont haussiers et ont assez de marge à la hausse pour permettre aux cours de franchir la résistance baissière et aller titiller celle à 3,50€."
Le graphique (voir ci-dessous) parle de lui-même.
C'est exactement le jour du croisement des 2 lignes, support et résistance, que les cours ont connu une réaction épidermique, comme s'ils avaient été piqués au vif.
Alors que les cours semblaient basculer sous le support, la publication des résultats a provoqué un retournement violent de la tendance avec un gap haussier et une longue bougie verte le 5 décembre.
Ce n'est pas la baisse du CA de 7,4% sur 2018 qui en est la raison... C'est dans la marge d'exploitation, qui a été maintenue, que vient la bonne nouvelle. Les investisseurs craignaient le pire!!

Il n'en demeure pas moins vrai que pour l'activité principale, celle liée au traitement des métaux, la baisse a atteint 12,7%, à 1,8Md€.
La seconde grosse activité du groupe, le pôle Multiservices (prestations de services d'accueil, de propreté, de télésurveillance, de services en milieux hostiles...) a connu une hausse de 6,9% de son activité à 857M€. Au final, le repli du CA est de 7,4%

En outre, Derichebourg a mis la main sur un concurrent espagnol, la société Lyrsa (n°1 espagnol), et espère, via cette acquisition, étendre son emprise sur le marché espagnol qui est très fragmenté.

Un titre qui reste très spéculatif.
Graphiquement, la résistance à 3,50€ n'a pas fait obstacle à la progression des cours.
Les étapes suivantes sont à 3,80€ puis 3,96€.
Le RSI arrive en surachat, et la MACD arrive aussi sur des sommets.
Après cette vive hausse, et compte-tenu du niveau des indicateurs, une conso devrait se mettre en place, peut-être après être allé chercher les 3,80€ qui semblent être à portée pour des cours qui sont à 3,70€ actuellement.
Derichebourg_16_12_2019.gif
 
Haut