Dépendances

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,

La crise actuelle fait prendre la mesure à beaucoup de personnes de l'inconscience de l'organisation liée à des impératifs économiques , de la dépendance entre 70 à 90% de la production de médicaments dans des pays lointains et peu controlables;

Cependant la relocalisation de la production semble pouvoir s'organiser rapidement si besoin; (en quelques mois)

Que dire alors d'une production essentielle à la vie de chacun dans le pays et à l'infrastructure du pays, à sa vie, sa défense, qui dépend à 72% d'extraction du Niger, du Kazakhstan ,du Canada, de l’Australie et de quelques autres pays

Et dont la relocalisation est impossible, et dont la solution de secours mettrait sans doute 10 ans à se mettre en place?

Telle est la situation de l'électricité en France....

qu'en pensez vous?
c'était la minute pour mettre le moral...
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
qui dépend à 72% d'extraction du Niger, du Kazakhstan ,du Canada, de l’Australie et de quelques autres pays
on peut déjà dire qu'il vaut mieux dépendre de plusieurs fournisseurs que d'un seul ....( comme les masques fabriqués quasiment exclusivement en Chine )
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Telle est la situation de l'électricité en France
Tu parles de l’uranium ?

Si tu veux mon avis, le pb est + aval (dechets) qu’à l’amont. Après faut progressivement rééquilibrer notre mix énergétique: ça ce sera pas simple vu les lobbys et la queue de la comète ...
 

Maju

Contributeur régulier
Je crois que l'indépendance énergétique théorique est supérieure (on en vend aussi pas mal) mais c'est assurément un enjeu et un travail de fond à mener dans le cadre de la transition écologique c'est tout bénéf 1 pierre 2 coups :D
 

Manu215

Contributeur régulier
qu'en pensez vous?
Eh bien ce que je pense, c'est que cette crise sanitaire ne changera pas grand-chose.
Le "business as usual" tel qu'on l'a connu ces 20 dernières années repartira tranquillement.
Aujourd'hui, tout le monde s'émeut, mais on est en pleine crise.
Peut-être aura-t-on quelques changements à l'échelle nationale, mais qui resteront à la marge.

Deux exemples :

- pour les médicaments par exemple, est-ce que les actionnaires des entreprises pharmaceutiques seront prêts à voir leurs dividendes rognés? Car il est évident que la fabrication sur le territoire va coûter plus cher.
Le prix des médicaments étant réglementé, impossible d'augmenter les prix. Donc ce surcoût, il va bien falloir que ce soit financé. Je pense au paracétamol par exemple, mais il n'y a pas que lui.

- plutôt une anecdote qu'un exemple : mon plus vieil ami travaille à la DRH d'une grande banque nationale. Il y a déjà des discussions sur "comment va-t-on faire pour payer le bonus des traders?".
En fait, ces bonus sont indexés en grande partie sur le cours de l'action de cette banque, ce qui est normal, tout le monde peut le comprendre.
Il semblerait qu'exceptionnellement pour 2020, le bonus soit calculé d'une autre manière. Pour l'instant, rien n'est décidé, mais le fait de se poser la question montre à quel point rien ne changera.
Et il ne s'agit pas du salaire, il s'agit du bonus annuel.

Le business as usual a de belles années devant lui...:)
 

paal

Top contributeur
Tu parles de l’uranium ?
Si tu veux mon avis, le pb est + aval (dechets) qu’à l’amont. Après faut progressivement rééquilibrer notre mix énergétique: ça ce sera pas simple vu les lobbys et la queue de la comète ...
Et qui dit plus d'électricité, c'est tout qui se'arrête, même la télé pour diffuser les speech de nos politiques ....

Foutue aussi la campagne américaine (comme toutes les autres d'ailleurs ....)
Et tant que l'on n'aura pas de solution solaire efficace, je pense que cela restera probablement ainsi ....
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Foutue aussi la campagne américaine (comme toutes les autres d'ailleurs ....)
à titre personnel , comme aurait dit JC ( l'ancien président volage pas le prédicateur encloué ) : " ça m'en touche une sans faire bouger l'autre " …..
 
Haut