défiscalisation de la prime de départ en retraite ?

SuperThi1

Membre
Bonjour,

Je suis en inactivité depuis le 1 septembre 2021 et j’ai perçu au mois de juillet dernier une prime de départ en retraite assez importante (pour info : 25000 euros bruts environ), qui malheureusement pour moi est fiscalisée…. :mad:

Pour me préparer à cette imposition 2022 sur les revenus 2021 et avoir un ordre de grandeur de son montant, j’ai fait des simulations sur le site du ministère des finances en utilisant le calcul de l’impôt 2021 sur les revenus 2020. Les résultats sont donc approximatifs mais ils sont implacables : étant déjà dans la TMI à 30 %, presque un tiers de la prime sera détournée par le Trésor Public en 2022…

C’est sans doute normal, mais je m’en passerais bien. J’ai donc étudié les pistes de défiscalisation suivantes :

  • Système du quotient : s’agissant de ‘revenus exceptionnels’, j’ai fait quelques estimations qui montrent que malheureusement l’utilisation de ce système ne m’apportera pas de réduction significative. Je suppose que ça vient du fait que mes revenus hors prime se situent au bas de la tranche des 30 %.
  • Souscription d’un PER. Étant nettement moins âgé que 70 ans, je pense y avoir droit. Étant déjà à la retraite, je pense que le capital placé (maximum 10 % de mes revenus 2021) serait disponible à court terme. Malheureusement, de nombreux messages dans ce forum prétendent que les PER ne sont pas intéressants, ne serait-ce que parce que je ne connais pas les barèmes d’imposition quand je serai à la retraite. Et aussi parce que je ne connais pas les frais de gestion demandés par la banque qui gèrera ce PER.
Je vous remercie de me donner votre avis (positif ou négatif) sur les pistes de défiscalisation que j’ai évoquées et sur les autres auxquelles je n’ai pas pensé. La fin de l’année fiscale approche à toute vitesse et il faut que je conclue rapidement sur cette question.

Cordialement :)

Thierry
 

Dwayne72

Contributeur régulier
Vous dites aussi ne pas connaître les barèmes d'impôts quand vous serez à la retraite.

Du coup on s'y perd un peu...
 

SuperThi1

Membre
Je voulais dire que je ne connais pas les barèmes d'impôts des années qui suivront mon départ à la retraite soit 2022 et plus (au moment où je pourrais décider de vider mon PER dans le cas d'une sortie en capital par exemple). Imaginons que le revenu imposable (quotient) correspondant au passage du TMI=30% à TMI=11% soit devenu très bas, je serais alors imposé à 30% sur la totalité de la somme récupérée sur mon PER, ce qui correspondrait à la déduction d'impôts initiale => Aucun gain fiscal (voire une perte).
Si je raisonne correctement..... ?
 

paal

Top contributeur
Je voulais dire que je ne connais pas les barèmes d'impôts des années qui suivront mon départ à la retraite soit 2022 et plus (au moment où je pourrais décider de vider mon PER dans le cas d'une sortie en capital par exemple).
J'ai comme l'intuition que personne ne connaît la donnée que vous recherchez, et même notre ministre des finances doit l'ignorer pour les années après la prochaine élection présidentielle
Imaginons que le revenu imposable (quotient) correspondant au passage du TMI=30% à TMI=11% soit devenu très bas, je serais alors imposé à 30% sur la totalité de la somme récupérée sur mon PER, ce qui correspondrait à la déduction d'impôts initiale => Aucun gain fiscal (voire une perte).
Un tel abaissement du début de la tranche à 30% constituerait une hausse de l'IR, ce qui ne semble pas dans l'air du temps à court terme ; raison pour laquelle,, et lorsque l'on souhaite procéder à des rachats de PER, il vaut mieux y procéder de façon étalée, et par d'un seul coup .....

Mais il vaut mieux préalablement optimiser ses versements, de telle sorte que l'effet de rattrapage fiscal prévu dans la logique même du PER, ne soit pas trop cuisant ...
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je voulais dire que je ne connais pas les barèmes d'impôts des années qui suivront mon départ à la retraite soit 2022
Bonsoir,
2022... C'est l'année prochaine.
Pas très difficile d'estimer les plages. Il faut rajouter le % d'inflation qui va être officiellement admis cette année pour avoir pratiquement le nouveau barème.
L'Etat revalorise les seuils selon le niveau d'inflation hors tabac constaté d'une année sur l'autre.
Sur 9 mois, la hausse (avec tabac) est de 1,8%
Vous pouvez faire un à-peu-près annuel pour estimer le barême.

Imaginons que le revenu imposable (quotient) correspondant au passage du TMI=30% à TMI=11% soit devenu très bas,
Imaginons... Qu'ils baissent les seuils?... Vous rigolez!
Les seuils montent de l'inflation.
Au pire, ou au mieux, ils peuvent scinder les tranches pour en faire plus.
 

Florent59

Contributeur
Dans votre cas, l'horizon de placement est court, vous envisagez de sortir du PER dans 1 an ou 2. Le risque que le barème de l'impôt sur le revenu change d'ici là est faible. Je pense donc que vous pouvez prendre ce risque et verser sur le PER.
D'autant plus qu'étant déjà en retraite, vous pouvez récupérer votre mise à tout moment, l'argent n'est pas bloqué.

Ce qui n'est pas le cas de quelqu'un de 30 ans qui doit attendre 35 ans avant de pouvoir récupérer son argent et qui s'expose à un fort risque que le barème évolue en sa défaveur d'ici la fin des 35 années.

Bien sûr il faut que vous soyez dans la tranche à 11÷ au moment du rachat pour que ce soit intéressant. Si vous êtes toujours à 30÷ vous n'aurez fait que différer l'impôt sans réaliser aucune économie.

Concernant le système de quotient, il vaut mieux le faire même si le gain en impôt est faible, car ça fait aussi baisser votre RFR, indicateur qui est retenu pour les aides notamment les exonérations de taxe d'habitation. Seul 1/4 de la prime de retraite sera comptabilisé dans le RFR, contre 100÷ si vous ne le faites pas.
Notez que vous pouvez cumuler PER + quotient.
 

SuperThi1

Membre
Bonjour paal, poam5356, et Florent59,

Merci pour vos réponses que j’ai trouvées très intéressantes :

paal :
J'ai comme l'intuition que personne ne connaît la donnée que vous recherchez, et même notre ministre des finances doit l'ignorer pour les années après la prochaine élection présidentielle
Je suis tout à fait conscient de ça et c’est pourquoi je recherche une estimation de ce que pourrait être mon imposition 2022 en rapport à cette prime de retraite perçue en 2021. Est-il possible d’ atténuer cette fiscalité ? C’est ma question.
raison pour laquelle,, et lorsque l'on souhaite procéder à des rachats de PER, il vaut mieux y procéder de façon étalée, et par d'un seul coup .....
Je suis d’accord, pour abaisser au maximum le revenu fiscal de référence de l'année d'imposition (=> rachats partiels multiples).
Mais il vaut mieux préalablement optimiser ses versements, de telle sorte que l'effet de rattrapage fiscal prévu dans la logique même du PER, ne soit pas trop cuisant ...
Là, je ne comprends pas très bien cet ‘effet de rattrapage fiscal’, puisque je pense au contraire essayer de profiter au maximum de la défiscalisation sur le revenu 2021 en 2022 (soit 10 % du placement PER), car ce sont mes revenus 2021 qui sont exceptionnels (‘trop élevés’).

poam5356 :
Pas très difficile d'estimer les plages. Il faut rajouter le % d'inflation qui va être officiellement admis cette année pour avoir pratiquement le nouveau barème.
Pour information, j’ai lu sur internet (je ne me rappelle plus exactement où) le taux de 1,4 % pour le relèvement des seuils pour les impôts sur les revenus 2021.
Imaginons... Qu'ils baissent les seuils?... Vous rigolez!
Les seuils montent de l'inflation.
Merci pour cette information. Si on parie que les seuils seront presque constants (voire faiblement croissants), il m’est plus facile d’estimer mon imposition à la revente des parts du PER (compte tenu que les retraites seront stables au cours des toutes prochaines années dans l’hypothèse la plus favorable).

Florent59 :

Enfin un post positif vis-à-vis du PER ! Qui me donne des perspectives.
Bien sûr il faut que vous soyez dans la tranche à 11÷ au moment du rachat pour que ce soit intéressant. Si vous êtes toujours à 30÷ vous n'aurez fait que différer l'impôt sans réaliser aucune économie.
Je vais donc refaire mes calculs, car, hors prime, donc dans les prochaines années, je pense que mon revenu imposable sera proche de la limite 11%-30%.
Concernant le système de quotient, il vaut mieux le faire même si le gain en impôt est faible, car ça fait aussi baisser votre RFR, indicateur qui est retenu pour les aides notamment les exonérations de taxe d'habitation. Seul 1/4 de la prime de retraite sera comptabilisé dans le RFR, contre 100÷ si vous ne le faites pas.
Là, il s’agit d’une information intéressante, même si je ne suis pas sûr que ce soit suffisant pour obtenir l’exonération de la taxe d’habitation.

A propos : le site des impôts pour le CALCUL DE L'IMPOT 2021 SUR LES REVENUS 2020 ne permet pas de prendre en compte le ‘Montant total des revenus à imposer suivant le système du quotient’ (0XX) dans le simulateur en ligne, car ‘’ces informations nécessitent un retraitement’’. J’ai donc utilisé la formule de calcul brut et approximative. Existe-t-il un simulateur d’imposition prenant en compte la donnée 0XX ? J’aboutirais à des résultats plus fiables.

Maintenant, dans l'hypothèse d'un placement PER, il va falloir que je trouve une banque qui en propose, et avec des frais raisonnables (ce qui n'est pas sûr avec une banque traditionnelle).

Je vous remercie d’avance pour vos réponses.
 

paal

Top contributeur
Bonjour paal, poam5356, et Florent59,

Merci pour vos réponses que j’ai trouvées très intéressantes :

paal :

Je suis tout à fait conscient de ça et c’est pourquoi je recherche une estimation de ce que pourrait être mon imposition 2022 en rapport à cette prime de retraite perçue en 2021. Est-il possible d’ atténuer cette fiscalité ? C’est ma question.
J'y ai répondu plus bas
Là, je ne comprends pas très bien cet "effet de rattrapage fiscal" puisque je pense au contraire essayer de profiter au maximum de la défiscalisation sur le revenu 2021 en 2022 (soit 10 % du placement PER), car ce sont mes revenus 2021 qui sont exceptionnels (‘trop élevés’).
Le PER est un produit de retraite volontaire, où le Trésor va vous imposer toutes les primes versées ainsi que leurs produits, et ceci au prétexte qu'elle vous aura accordé une déduction à l'entrée lors des versements de primes (qui peut être un panaché allant de 11%, jusqu'aux tranches hautes de 41 & 45% ....

Et, c'est là qu'il faut optimiser les versements à effectuer, pour que votre imposition réelle (après impact de la déduction) ne devienne pas inférieure au sommet de la tranche à 11% ; c'est tout du moins ce que je recommande à celles et ceux qui sont sensibles à cette option.

A propos : le site des impôts pour le CALCUL DE L'IMPOT 2021 SUR LES REVENUS 2020 ne permet pas de prendre en compte le ‘Montant total des revenus à imposer suivant le système du quotient’ (0XX) dans le simulateur en ligne, car ‘’ces informations nécessitent un retraitement’’. J’ai donc utilisé la formule de calcul brute et approximative. Existe-t-il un simulateur d’imposition prenant en compte la donnée 0XX ? J’aboutirais à des résultats plus fiables.
Si je me trouvais placé dans cette situation de devoir calculer l'imposition de cette prime de retraite versée en 2021 et imposable en 2022 (le simulateur ne sera mis en ligne qu'au début 2022), j'utiliserais celui de l'année précédente en procédant à 2 simulations :
- la première sans tenir compte de la prime versée, ce qui me donnerait un impôt sans incidence de la prime
- la seconde en tenant compte de la prime pour 1/4 de son montant, ce qui me donnerait un nouveau montant d'imposition
- je ferais la différence d'impôt entre les deux simulations, puis le multiplierais par 4, pour une imposition complète conforme au simulateur de l'année précédente (2021)

Ensuite et pour tenir compte d'une évolution de l'inflation (ainsi qu'une éventuelle modification marginale des tranches d'imposition), j'appliquerais le taux indiqué par POAM soit 1.014 fois le montant de l'impôt 2021 appliqué à vos revenus prime comprise de l'année en cours ....

Comme nous évoquons une estimation, la réalité fiscale ne devrait pas en être très éloignée

"Maintenant, dans l'hypothèse d'un placement PER, il va falloir que je trouve une banque qui en propose, et avec des frais raisonnables (ce qui n'est pas sûr avec une banque traditionnelle).Je vous remercie d’avance pour vos réponses."
Recherchez davantage un diffuseur de PER en ligne, vous y gagnerez à coup sûr au niveau des frais
 
Dernière modification:
Haut