Crowdfunding immo - plateformes, projets en cours et avis.

Serge B

Contributeur régulier
C'est bien le paradoxe...Au lieu de renforcer la sécurité des opérations cet argent facile a sécurisé les banques (comprenez qu'elles sont prioritaires sur nous à tous égards), et a permis aux opérateurs , par l'intermédiaire des refinancements de fonds propres, de rouler plus d'opérations que pour la plupart ils n'ont pas les moyens de maitriser toutes.
Et ceci avec des fonds dont le remboursement apparait de plus ne plus comme "facultatif" ou tout du moins sans échéance fixe.
Le tout avec la complicité active des PF qui sont directement intéressées à la multiplication des affaires, et ne se distinguent guère les unes des autres que sur l'aspect ergonomie et communication.

Cforentier, je confirme la date de 2019, la bascule a eu lieu à ce moment là, au second semestre, et on commence à voir arriver à terme les projets douteux. Comme vous dites ça ne fait que commencer.
 

Montja

Contributeur régulier
Bonjour, ce n’est que le début. De nombreux projets récents ne sont pas fiables mais la majorité voit un nouvel eldorado financier dans le CF et se jette sur cet investissement. Une vigilance bien plus poussée qu en 2019 s’impose dans la sélection des affaires…
C'est bien mon sentiment. Dans certains cas, je trouve que l'on joue avec le feu, et même avec des taux de rendement affichés qui attirent le chaland, une grande sélectivité s'impose. Pour ma part, j'ai le sentiment que les "grands" du secteur cherchent avant tout à produire du chiffre. Je ne nie pas la qualité des projets proposés, mais leur sécurité je trouve laisse parfois à désirer.
 

constantine_36

Contributeur
C'est bien le paradoxe...Au lieu de renforcer la sécurité des opérations cet argent facile a sécurisé les banques (comprenez qu'elles sont prioritaires sur nous à tous égards), et a permis aux opérateurs , par l'intermédiaire des refinancements de fonds propres, de rouler plus d'opérations que pour la plupart ils n'ont pas les moyens de maitriser toutes.
Et ceci avec des fonds dont le remboursement apparait de plus ne plus comme "facultatif" ou tout du moins sans échéance fixe.
Le tout avec la complicité active des PF qui sont directement intéressées à la multiplication des affaires, et ne se distinguent guère les unes des autres que sur l'aspect ergonomie et communication.

Cforentier, je confirme la date de 2019, la bascule a eu lieu à ce moment là, au second semestre, et on commence à voir arriver à terme les projets douteux. Comme vous dites ça ne fait que commencer.
Effectivement, les plateformes sont attirées par le gain (nombre de projets) et certaines sélectionnent moins que d’autres.
par contre, je ne suis pas d’accord sur le fait qu’elle soient toutes pareilles.
Elle n’ont pas toutes le même niveau de compétence ni la même sélectivité des projets. Forcément, ça se ressent au niveau des taux appliqués!
 

adnstep

Contributeur régulier
Est-ce juste mon sentiment ? J'ai l'impression que les élections municipales et le Covid ont bloqué beaucoup de projets immo, et que les projets de marchands de biens sont surreprésentés chez bien des pf de crowdfunding.
 

adnstep

Contributeur régulier
Autre impression : les promoteurs recourant au crowdfunding ne sont pas si nombreux que ça (peut-être par méconnaissance), ce sont donc souvent les mêmes qu'on retrouve, à multiplier les projets alors qu'ils n'auraient pas pu le faire avant, et qu'ils n'ont pas les capacités de le faire.
 

adnstep

Contributeur régulier
Et enfin, dernière impression : certains projets semblent le fait de particuliers travaillant dans la finance ou le commerce, à qui on a proposé des projets de marchands de bien dans le cadre du private equity.

On a donc un groupe qui d'un côté vend un projet immo clé en main à un investisseur, et qui de l'autre, avec sa pf de crowdfunding, vend le projet de financement à des particuliers, et encaisse des commissions des deux côtés.
 

cmdurand

Contributeur
3 nouveaux projets sur fundimmo
* rue du chateau: Rénovation et surélévation d‘un bâtiment de bureaux et de logements à Neuilly-sur-Seine (92)
* Office Jaurès: Construction d’un ensemble de bureau d’environ 2.215 m² à Houilles (78)
* Châteaux & Montalieu: Financement de deux opérations de lotissement à Eyssines (33)

J'aurais bien aimé avoir vos avis surtout sur les 2 premiers, Merci
 

dca

Membre
Rue du Chateau: du bureau et 0% commercialisation, je ne suis pas fan
Office Jaures:
  • OK: VEFA 100% et pré-commercialisation locative à 70%
  • BOF: du bureau, marge 8% et encours élevé en financement participatif (2.600 k)
 

Montja

Contributeur régulier
Pour ma part, Idem ci-dessus. Rue du Chateau 0% préco pour moi c'est d'office un nogo
Office Jaures: Bien mieux côté préco, MAIS, endettement conséquent, du coup ça passe tout juste dans ma grille. Comme dit ci-dessus c'est du bureau. Ca n'est pas trop dans l'air du temps, en compensation on va dire, durée prévisionnelle courte, ce qui me va plutôt bien
 
Dernière modification:
Haut