Crowdfunding immo - plateformes, projets en cours et avis.

Msimmo

Contributeur
Bonsoir,
Du nouveau sur le promoteur "Art de construire" cité précédemment, car plusieurs membres sur le site hellocrowdfunding remontent que la société et les SAS projets sont en redressement judiciaire depuis le 28/01/21. Après vérification (https://www.societe.com/societe/societe-nouvelle-l-art-de-construire-snadc-797836822.html) c'est effectivement vrai. On se dirige sans doute vers un nouveau défaut...

Ça ne risque pas d'arranger les statistiques de Anaxago et Wiseed !

Il y a un message de novembre 2018 disant déjà que les 5 projets sont en retard.

On parlait du temps que la concrétisation des quasi-défaut prend...
 

baffer

Contributeur
Bonne remarque concernant les audits, mais je doute fort que les plateformes échanges des informations entre elles au moment de l'analyse du dossier. De plus, les levées réalisées chez wissed et koregraf ne vont apparaitre sur les bilans comptables (2020) que ces sociétés fourniront à toute fin utile courant deuxième trimestre 2021. De là à penser qu'elles jouent avec ces délais ;-) Pourtant, la majorité des collecteurs sont regroupés au sein de FPF. Ils y font quoi? Allez encore un effort pour nous apporter rigueur et transparence.

Bonjour @Raizers,
Comme vous avez l'amabilité d'être présent sur ce forum, il serait intéressant que vous puissiez nous éclairer sur ce sujet à savoir sur le fait de prendre en compte ou non les investissements du promoteur sur d'autres plateformes de crowdfunding lorsque vous auditez un projet ?
Disposez-vous de cette information (le promoteur vous fait-il part de ces investissements en cours sur d'autres plateformes) ? Ou y-a-t-il une communication/partage entre membre du FPF pour que vous puissiez vérifier si un promoteur n'a pas d'autres investissements sur d'autres plateformes et vérifier l'état des remboursements ? Ou consultez vous un site communautaire type Hellocrowdfunding pour le valider ?

En effet, on peut douter parfois que cette étape soit réalisée dans le cadre d'audit de projets (cf le cas en décembre dernier où la plateforme Koregraf a proposé un projet de Monsieur El Baze avant de le retirer quelques heures avant l'ouverture de la collecte après que des membres ait alerté la plateforme du "passif" peu reluisant de cet investisseur).

En vous remerciant pour votre transparence.

Cordialement,
 

Phil17000

Membre
Un nouveau défaut sur un projet Wiseed : Fabrice SABBAH et Jonathan GOURION sont en défaut de paiement sur leur obligation du projet 454 PARADIS.

Le remboursement initialement prévu le 4 octobre 2020 avait été reporté au 4 janvier 2021 et depuis pas de nouvelles malgré les relances quotidiennes de Wiseed.
 

baffer

Contributeur
Un nouveau défaut sur un projet Wiseed : Fabrice SABBAH et Jonathan GOURION sont en défaut de paiement sur leur obligation du projet 454 PARADIS.

Le remboursement initialement prévu le 4 octobre 2020 avait été reporté au 4 janvier 2021 et depuis pas de nouvelles malgré les relances quotidiennes de Wiseed.

Bonjour @Phil17000,
Quelle est la situation de ce projet d'après le dernier reporting/communication de Wiseed ?

Pour ma part je suis investi sur l'autre projet de ce marchand de bien ("283 Michelet"), qui a été prorogé 6 mois puis de nouveau 3 mois (fin prévu en mars 2021). Le dernier reporting indique :

"Les trois premiers lots (sur quatre) ont trouvé preneur rapidement générant de ce fait un remboursement total de notre ligne de prêt bancaire.

Malheureusement, notre dernier acquéreur n'a pas obtenu son financement. Nous avons de ce fait re commercialisé ce lot.

Ainsi un nouveau compromis, mais cette fois sans clause de prêt a été signé début décembre. Du fait que notre client procède à un paiement comptant, nous sommes en mesure aujourd'hui d'annoncer un solde auprès des investisseurs en fin du premier trimestre prochain."

Mais je vous confirme que je n'ai aucune confiance en ce marchand de biens, reporting non fournit à temps par le promoteur, et dans les échanges avec Wiseed, ils ont l'air d'avoir été plusieurs semaines sans aucun retour sur l'état du projet.

Bref ... croisons les doigts !
 
Effectivement la communication est plus que chaotique !
Si tu as d'autres retard constaté dans les reporting que tu as eu, n'hésite pas à les mentionner ou à mettre le document partagé directement.



Cette société Adamia a l'air quand même d'être d'une sacrée mauvaise foi sachant que, comme l'indique la dernière phrase, ils ont fait la cession d'un bien pour 8,9M€ en novembre 2020.
Le plus surprenant est quand même que cette société a réussi à effectuer deux nouvelles levées de fond sur Wiseed et Koregraf en Octobre 2020. J'ai du mal à comprendre que les audits projets des plateformes laisse passer un dossier comme ça, alors que la société a tout de même 4 projets en retard chez Homunity !!
Je ne suis pas sur le projet, je n'en connais donc que ce qui est publié sur le forum, mais :
1) Etre un mauvais payeur ne signifie pas ne pas pouvoir payer
2) En logique d'entreprise, cette société vient d'obtenir du juge un prêt à taux zéro sur deux ans, de manière non contradictoire et en toute légalité : que demander de mieux ?
 

Phil17000

Membre
Bonjour @Phil17000,
Quelle est la situation de ce projet d'après le dernier reporting/communication de Wiseed ?

Pour ma part je suis investi sur l'autre projet de ce marchand de bien ("283 Michelet"), qui a été prorogé 6 mois puis de nouveau 3 mois (fin prévu en mars 2021). Le dernier reporting indique :

"Les trois premiers lots (sur quatre) ont trouvé preneur rapidement générant de ce fait un remboursement total de notre ligne de prêt bancaire.

Malheureusement, notre dernier acquéreur n'a pas obtenu son financement. Nous avons de ce fait re commercialisé ce lot.

Ainsi un nouveau compromis, mais cette fois sans clause de prêt a été signé début décembre. Du fait que notre client procède à un paiement comptant, nous sommes en mesure aujourd'hui d'annoncer un solde auprès des investisseurs en fin du premier trimestre prochain."

Mais je vous confirme que je n'ai aucune confiance en ce marchand de biens, reporting non fournit à temps par le promoteur, et dans les échanges avec Wiseed, ils ont l'air d'avoir été plusieurs semaines sans aucun retour sur l'état du projet.

Bref ... croisons les doigts !
Bonjour Baffer,

La situation est clairement pas bonne.

Non seulement les promoteurs SABBAH et GOURION sont en défaut de paiement sur leur dette échue mais en plus ils sont aux abonnés absents !

Le communiqué de Wiseed indique : "Comme communiqué dans notre mail du 17/12/2020, l'opérateur nous avait prévenu d'un léger décalage de remboursement à début février.
A ce stade, nous n'avons pas de visibilité précise sur une date de remboursement malgré nos relances quotidiennes à l'opérateur. "

En espérant que nos déboires servent de leçons aux éventuels futurs prêteurs.
 

NicoNoclaste

Contributeur régulier
Bonsoir
Ce post s’adresse en priorité à ceux qui n’ont aucune notion comptable et financière, et qui n’ont pas la moindre idée de la façon dont juger à première vue de la solvabilité d’un porteur de projet.

sur le promoteur "Art de construire"
On se dirige sans doute vers un nouveau défaut...

Je ne sais pas si ces informations étaient disponibles à l’époque du lancement des projets «Art de Construire», mais en 30 secondes montre en main, si je les avais eues, j’aurais décidé de m’abstenir. Je sais, c’est facile d’écrire ça a posteriori...
Je vais rester simple et schématique, pour que mes propos restent digestes, et parce que je ne m’estime pas légitime pour faire beaucoup plus; ceux qui voudront creuser disposent de sites très didactiques sur la toile.

Pour moi investisseur qui tient à limiter les risques, l’entrepreneur solvable est celui qui arrivera avec son cycle d’exploitation à honorer toutes ses charges, en particulier financières et d’exploitation (ce qui signifie donc que je ne regarderai même pas si en vendant ses bureaux et les voitures de fonction de ses salariés, il arrivera à me rembourser).

Je regarde pour cela les derniers bilans du porteur du projet.

  1. Je regarde dans le bilan l’ensemble des dettes, i.e. ce que l’entreprise doit payer à des tiers; elles figurent au passif du bilan.
  2. Je regarde également ce que l’entreprise a en cours de production (en chantier), en vente (lots disponibles), vendu et pas encore payé (créances) et en trésorerie; cet ensemble est ce qu’on appelle l’actif circulant et figure à l’actif du bilan.
JE considère que si l’actif circulant est inférieur aux dettes, i.e. que ce que l’entreprise produit et ses disponibilités ne suffisent pas à au moins rembourser les dettes, elle court un risque de cessation de paiement et je n’y investis pas.

Je fais exactement le même exercice pour juger de la solvabilité de la cible de la GAPD: après tout, elle aussi a intérêt à être solvable pour pouvoir honorer sa garantie!

Dans le cas d’«Art de Construire», vous pouvez constater que les dettes sont 2 fois supérieures à l’actif circulant… NoGo pour moi, donc, sans même regarder le reste du dossier.

Je précise que ceci n’est bien entendu pas valable pour ceux qui investissent dans des start-up, dont la problématique est fondamentalement différente.
 
Dernière modification:

foudre78

Membre
J'ai réussi à passer sur le CF d'aujourd'hui: belle marge, emplacement de 1er choix et travaux bien avancé.. Que pensez vous de celui de demain ? Des éléments m'échappe car est mentionné des difficultés financières de l'acteur qui ont engendrés une reprise de l'actif par la Banque (hypothèque)? Je suis par ailleurs surpris du taux "bas" Proposé au vu dû projet et de la durée. Je n'irai pas sur celui la, mais c'est plus pour ma culture personelle, car je n'arrive pas à en tirer une réflexion claire, ce qui n'est pas le cas habituellement 🤠
 
J'ai réussi à passer sur le CF d'aujourd'hui: belle marge, emplacement de 1er choix et travaux bien avancé.. Que pensez vous de celui de demain ? Des éléments m'échappe car est mentionné des difficultés financières de l'acteur qui ont engendrés une reprise de l'actif par la Banque (hypothèque)? Je suis par ailleurs surpris du taux "bas" Proposé au vu dû projet et de la durée. Je n'irai pas sur celui la, mais c'est plus pour ma culture personelle, car je n'arrive pas à en tirer une réflexion claire, ce qui n'est pas le cas habituellement 🤠
Bravo ! Je suis arrivé à 17h01, je me suis fait jeter...
Ce n'est pas l'emprunteur qui a eu des difficultés, c'est le constructeur.
A noter que ClubFunding reprend sur ce projet le modèle Homunity : l'emprunteur ne sera pas l'entrepreneur, mais une filiale de ClubFunding
 
Bonsoir
Ce post s’adresse en priorité à ceux qui n’ont aucune notion comptable et financière, et qui n’ont pas la moindre idée de la façon dont juger à première vue de la solvabilité d’un porteur de projet.




Je ne sais pas si ces informations étaient disponibles à l’époque du lancement des projets «Art de Construire», mais en 30 secondes montre en main, si je les avais eues, j’aurais décidé de m’abstenir. Je sais, c’est facile d’écrire ça a posteriori...
Je vais rester simple et schématique, pour que mes propos restent digestes, et parce que je ne m’estime pas légitime pour faire beaucoup plus; ceux qui voudront creuser disposent de sites très didactiques sur la toile.

Pour moi investisseur qui tient à limiter les risques, l’entrepreneur solvable est celui qui arrivera avec son cycle d’exploitation à honorer toutes ses charges, en particulier financières et d’exploitation (ce qui signifie donc que je ne regarderai même pas si en vendant ses bureaux et les voitures de fonction de ses salariés, il arrivera à me rembourser).

Je regarde pour cela les derniers bilans du porteur du projet.

  1. Je regarde dans le bilan l’ensemble des dettes, i.e. ce que l’entreprise doit payer à des tiers; elles figurent au passif du bilan.
  2. Je regarde également ce que l’entreprise a en cours de production (en chantier), en vente (lots disponibles), vendu et pas encore payé (créances) et en trésorerie; cet ensemble est ce qu’on appelle l’actif circulant et figure à l’actif du bilan.
JE considère que si l’actif circulant est inférieur aux dettes, i.e. que ce que l’entreprise produit et ses disponibilités ne suffisent pas à au moins rembourser les dettes, elle court un risque de cessation de paiement et je n’y investis pas.

Je fais exactement le même exercice pour juger de la solvabilité de la cible de la GAPD: après tout, elle aussi a intérêt à être solvable pour pouvoir honorer sa garantie!

Dans le cas d’«Art de Construire», vous pouvez constater que les dettes sont 2 fois supérieures à l’actif circulant… NoGo pour moi, donc, sans même regarder le reste du dossier.

Je précise que ceci n’est bien entendu pas valable pour ceux qui investissent dans des start-up, dont la problématique est fondamentalement différente.
Ca semble assez rationnel.
Et la question qui vient immédiatement après, c'est : mais que vérifie la plateforme ???
 
Haut