Crowdfunding immo - plateformes, projets en cours et avis.

NicoNoclaste

Contributeur
J'en ai un dont la marge prévisionnelle a dégringolé de 27% à 9% (le spot anaxago) et rien ne dit que çà ne va pas encore baisser.
Oui, je suis dessus également, et la situation n’est pas encourageante. A 10 mois de la fin du projet, il reste encore 45 % à commercialiser, alors que la marge a déjà fondu des 2/3. Et les lots restants sont les restaurants et le complexe sports/multi-activités…

Autant dire qu’il va falloir brûler une cargaison de cierges et se mettre à faire sa prière tous les soirs...
 

baffer

Contributeur
Bonjour,
Comme évoqué il y a quelques jours, un webinar a eu lieu pour présenter le "baromètre du crowdfundingimmobilier en 2020". Je mets le lien du replay pour ceux qui n'ont pas pu le regarder : https://app.livestorm.co/fundimmo/barometre-du-crowdfunding-immobilier-2020/live

Je mets ci-dessous quelques notes que j'ai pu prendre en regardant ce replay puis je copie/colle un screenshot des slides qui ont été diffusés. Bonne lecture :)

Edit ; Ils évoquent 1 nouveau défaut avéré tout début 2021 (cf vers la 26ème minute de la vidéo) sans citer le nom. En avez-vous entendu parlé ?

Mes notes :
A fin 2019, 500 promoteurs avait fait appel au crowdfunding
A fin 2020, 785 promoteurs avait fait appel au crowdfunding (soit +57%)
785 promoteurs ont fait appel au crowdfunding depuis 2016

Représentation croissante des opérations de MdB : passe de 23% à fin 2019 contre 39% à fin 2020

Sur 310 projets remboursés en 2020, 50 l'ont été par anticipation (env 15%)

102 projets à fin 2020 en retard de -6 mois
126 projets à fin 2020 en retard de +6 mois
Soit 228 sur 1830 en cours (soit 13% des projets qui sont en retard)

Aucun nouveau défaut de remboursement avéré en 2020
1 défaut avéré tout début 2021 (le nom n'a pas été évoqué)

Slides :

1611293511575.png
1611293623874.png
1611293634965.png
1611293643688.png
1611293651851.png
1611293659331.png

1611293677771.png
1611293685722.png
1611293693346.png

1611293785030.png
 

foudre78

Membre
Pour avoir moi-meme vendu de la défiscalisation immo, je puis certifier que cela arrive parfois: réservé ne vaut pas acté. Et des financements sautent parfois ou des gens renoncent au dernier moment.

Enfin il y a les derniers “lots pourris”: RDC, orientés au Nord, vis-à-vis qui restent compliqués à écouler. Cela arrive dans bcp d’opés.


Oui, bon là effectivement ...
J'ai regardé les avis google par curiosité de ce promoteur, c'est pas très engageant en tant que client bien qu'il ne faille pas que s'y fier😌
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
J'ai regardé les avis google par curiosité de ce promoteur, c'est pas très engageant en tant que client bien qu'il ne faille pas que s'y fier😌
Et pourtant cela fait longtemps qu'il tourne autour de la Place de la Comédie.
Si tu veux le fond de ma pensée, ce n'est pas la profession qui m'inspire le plus de bienveillance, par essence.

Et pourtant c'est ce qui nous attire tous ici dans cette file ...
 

baffer

Contributeur
Ah c'est beau les stats ! il ne faut pas oublier également l'évolution de la courbe des reports et des défaut potentiel a venir :)

Effectivement, d'ailleurs ils l'indiquent dans le bilan 2020 : l'impact de la crise sanitaire ne sera totalement mesuré qu'entre 2021 et 2022. Pourquoi ? Car la durée moyenne d'un projet est de 21 mois donc même si un projet va mal actuellement il n'est, la plupart du temps, pas encore étiqueté "en retard" car n'ayant pas atteint sa date de fin réelle.

D'ailleurs on peut noter que le taux de retard et le taux de défaut à baisser en 2020 par rapport à 2019 ce qui peut paraître surprenant car le nombre de nombre de projets en défaut ou en retard à lui augmenter.
Ils l'expliquent (vers la minute 27 dans la vidéo) par le fait que les remboursements en 2020 ont concernés des collectes de 2017, 2018 et donc comme les montants collectés en 2019 et 2020 ont été significativement plus important, le poids des projets en retard ou en défaut est très faible par rapport au poids de l'encours des projets (à fin 2020 le poids de l'encours est de 880M€).
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Ils l'expliquent (vers la minute 27 dans la vidéo) par le fait que les remboursements en 2020 ont concernés des collectes de 2017, 2018 et donc comme les montants collectés en 2019 et 2020 ont été significativement plus important, le poids des projets en retard ou en défaut est très faible par rapport au poids de l'encours des projets (à fin 2020 le poids de l'encours est de 880M€)

Hé oui c'est le miroir déformant des indicateurs:

tu veux faire baisser ton taux de défaut => tu augmentes ton nombre de projets (volume) et/ou tes montants collectés (valeur). En 2020 je pense qu'on a dû avoir les 2.

Et aussi la montée en volume effectivement des marchands de tapis - pardon - de biens.

Mais en réalité c'est reculer pour mieux sauter et mettre la poussière sous le bien - pardon - le tapis.
 

Laponéon

Membre
Tout comme l'indicateur des remboursements ne signifie rien.
On s'en fiche que les montants des remboursements aient augmenté, c'est juste logique si 21 mois précédemment, il y avait une hausse des souscriptions.
 

NicoNoclaste

Contributeur
Si tu veux le fond de ma pensée, ce n'est pas la profession qui m'inspire le plus de bienveillance, par essence.

Et pourtant c'est ce qui nous attire tous ici dans cette file ...
Je suppose que personne ici n’a aucune illusion sur les vertus morales des requins ; quant à nous, petits poissons, nous tentons de survivre en happant de temps en temps un morceau que les grands prédateurs veulent bien nous laisser…

Comme évoqué il y a quelques jours, un webinar a eu lieu pour présenter le "baromètre du crowdfundingimmobilier en 2020".
Concernant le webinar de Fundimmo, Capital en a publié hier un résumé sur son site.

https://www.capital.fr/votre-argent...r-affole-encore-les-compteurs-en-2020-1391578

J’y ai relevé un paragraphe particulièrement intéressant sur un projet de formule à capital garanti.

Intéressant, mais à mon sens inquiétant.

De 100000 investisseurs en crowd immo à l’heure actuelle, le patron de Fundimmo estime que le marché potentiel pourrait se monter à 2 ou 3 millions.
Ça pourrait avoir des conséquences désastreuses :
  • d’abord en terme de qualité des projets présentés : les plates-formes, voyant la demande exploser, auront tendance à adapter l'offre en étant beaucoup moins regardantes sur la sélection des dossiers et à être de plus en plus tentées par le cash-dragging;
  • ensuite en terme de culture et d'impact sur le tissu économique de demain : le Français a déjà une aversion naturelle au risque financier (Livret A, fonds Euros...); ce genre d’offre renforcera encore cet état d’esprit qui est selon moi un des principaux obstacles au développement du capital-risque en France, et donc à l'implantation dans l'hexagone de jeunes pousses françaises qui n'ont aujourd'hui d'autre choix que d'aller aux Etats-Unis pour y trouver des fonds.
Il faudra voir ce qui sera réellement garanti, dans quelle mesure et à quelles conditions, mais les néo-investisseurs devront de toutes façons faire très attention à ce qui sera écrit en tout petit.

Il y a fort à parier que les grands gagnants dans cette affaire ne seront pas les investisseurs, mais d’autres grands prédateurs : les assureurs...
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
ce genre d’offre renforcera encore cet état d’esprit qui est selon moi un des principaux obstacles au développement du capital-risque en France, et donc à l'implantation dans l'hexagone de jeunes pousses françaises qui n'ont aujourd'hui d'autre choix que d'aller aux Etats-Unis pour y trouver des fonds.
Tout à fait d’accord 👏
Cf ma file sur le crowd-equity: ICI

d’abord en terme de qualité des projets présentés : les plates-formes, voyant la demande exploser, auront tendance à adapter l'offre en étant beaucoup moins regardantes sur la sélection des dossiers et à être de plus en plus tentées par le cash-dragging;
Ça a même déjà commencé à te lire parfois toi et les autres tauliers de la file.
Perso je ne crois pas trop à cette masse d’investisseurs, même si j’ai vu dernièrement sur Wiseed, un projet qui mêlait 4 opérations sur 30 mois à 9% je crois 🤔.
Le moindre retard / défaut les fera s’envoler comme une nuée de grives.

Mais des nouveaux produits sortes de FiPs /FCPIs de crowd-immo ça on le verra oui, je pense.

nb: mieux “fundraising” que “cash-dragging” même si ce dernier terme est effectivement très imagé.
 
Haut