Crowdfunding immo - plateformes, projets en cours et avis.

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Merci pour les calculs.
C'est équivalent, sauf que, dans le cas des actions, la rentabilité est calculée sur une longue période.
Bonnes et mauvaises périodes sont lissées.
Crowd immo, le calcul porte sur 1 seule année et la performance attendue me semble à son max avec une rentabilité moyenne à 9%.
L'avantage que je vois aux actions, c'est que les perspectives de rentabilité sont plus élevées.
Raison pour laquelle je laisse redescendre mon poste crowd immo pour réaffecter aux actions.
L'inconvénient que je vois au crowd immo, c'est que les sommes investies sont bloquées. Impossible de sortir en cours de route. Les actions, on peut toujours les vendre.
 

Laponéon

Membre
La bourse a effectivement ses cycles haussiers et baissiers. Tant qu'on ne vend pas, rien n'est perdu.
Par contre en crowd immo, on peut être liquidé.
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Par contre en crowd immo, on peut être liquidé.
Théoriquement oui.

Mais en bientôt 10 ans de crowd, ça ne m’est jamais arrivé.

Par contre j’ai qq projets en défaut: partiellement remboursés et en galère pour récupérer tout le fric. Clairement le taux annoncé de rendement du début ne sera pas au rdv.

Et ce n’est que 3 ou 4 sur 60.

Ce post juste pour dire et rappeler que:
- oui y’a toujours des risques
- mais que la perte totale est rare
 
En PEA mature fiscalement, on va retirer 17,2%, ce qui donne 4,31% net de fiscalité et inflation (d'après les données crédit suisse).

Pour un projet de crowd immo sur 12 mois à 9%, on a 6,3% (9% - (0.3*9%)) net de fiscalité (PFU à 30%).
Au bout de 12 mois pour un investissement de 10k€, on obtient : 630€ d’intérêt net de fiscalité + 10k€ de capital soit 10630€.
Si l'inflation est de 2%/an, le pouvoir d'achat d'achat équivalent de 10k€ en année 0 est de 10200€ en année +1.

Donc = 10630-10200 = 430€ soit 4,3% net de fiscalité et d'inflation. ce qui est sensiblement également au rendement des actions ci-dessus.

Pour simplifier, j'ai fait le calcul sur 1 an.

Note : le calcul peut contenir des erreurs. C'est une approximation et son exactitude n'est pas garantie.
Taux d'inflation 2019: 1,1% (source INSEE); prévisions Banque de France en 09/2020: 0,5% (2020), 0,6% (2021), 1% (2022);
ça redonnerait un léger avantage au crowd immo: 5,2% (2019), 5,8% (2020), 5,7% (2021), 5,3% (2022).
Et je n'ai pas fait les calculs intérêts réinvestis, ce qui était certainement le cas de l'étude de Crédit Suisse.

Bon. Il faut quand même prendre en ligne de compte que les fonds ne sont pas investis 24h/24h; le temps de trouver un bon dossier, de réussir à le chopper dans les premières secondes de sa mise en ligne (pas évident), le temps que la plate-forme mettra à verser les fonds au sponsor (ça peut prendre quelques semaines, grrrr!): tout ça, ça rapporte oualou peau d'zob rien.

L'avantage que je vois aux actions, c'est que les perspectives de rentabilité sont plus élevées.
Entièrement d'accord.
Mais à condition de ne pas rentrer en haut de cycle, et comment en avoir la certitude? Ceux qui y sont allés juste avant l'éclatement de la bulle internet en 2000 s'en souviennent encore.

L'inconvénient que je vois au crowd immo, c'est que les sommes investies sont bloquées. Impossible de sortir en cours de route. Les actions, on peut toujours les vendre.
C'est vrai; mais je suis absolument persuadé qu'un jour viendra où un marché secondaire sera créé par les plates-formes, comme ça se fait déjà à l'étranger.
L'inconvénient majeur que je vois aux actions, c'est qu'elles sont très largement soumises à la volatilité des marchés financiers, qu'elle soit due à des phénomènes macro-économiques, à de soudaines tensions géopolitiques aux antipodes ou à la psychologie des intervenants, et ceci indépendamment de leurs fondamentaux. Rien de tel avec le crowd immo.

- oui y’a toujours des risques
- mais que la perte totale est rare
Oui, en crowd immo, on sait qu'on ne fera jamais "la culbute" comme il sera possible de le faire en bourse, mais on sait a priori ce qu'on va gagner en prenant un risque somme toute assez mesuré.
C'est de l'immobilier, ce sont des obligations courtes, ce n'est pas sans risque, mais c'est (relativement) "pépère".
Bref, le curseur de prise de risque n'est pas du tout à la même place qu'en investissement actions.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonsoir,
Pour moi, par les temps qui courent, avec 21% de préco : Je ne donne pas suite.
La région est dynamique avec un ITI élevé et le promoteur est financièrement solide.
Malgré tout, des projets avancés avec une forte préco connaissent des désistements.
Alors, à 21%, je préfère garder l'esprit tranquille et attendre des projets à préco élevée, 100% si possible.
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
100% de préco pour le projet ETOILE d'ARCY porté par EM2C chez Wiseed, dans les Yvelines.
Ça faisait longtemps que j'avais pas vu qq chose sympa en immo, en tout cas qui me parle un peu mieux.
Bon 8% certes mais sur 18 mois, ça paraît bonnard quand même pour une telle préco et une telle signature, non ?

ETOILES D'ARCY à Bois d'Arcy (78)
 
Haut