Crowd-equity & Finct participatif en actions: vive le non-coté accessible !

CharlyBgood

Contributeur régulier
Bonsoir @CharlyBgood ,

Dommage que la société s'introduise en ce moment, les valeurs vertes (énergies vertes) souffrent actuellement.
Ça reviendra: pour être investi sur du non coté il faut être “long” (buy & hold) c’est mon cas . No souçaï.
Et puis l’IPO est prévue au 24/05

D'ailleurs comment se passe la transition ? Comment et où sont transférer vos actions vers un CTO ou PEA ?
Alors là j’en sais encore fichtre rien !
Je te tiendrai au jus.
Perso je suis hors PEA actuellement et ai touché une rédaction d’IR donc je verrai
 

Zino

Membre
D'ailleurs comment se passe la transition ? Comment et où sont transférer vos actions vers un CTO ou PEA ?
Bonjour,

le plus probable est que l’investisseur en crowdfunding ait investi dans une société intermédiaire dont l’unique but était d’acheter des actions de la société en augmentation de capital. Chez SoWeFund, elles s’appellent SoWeFunded XYZ comme SoWeFunded EkWateur 1, 2, etc en fonction du nombre de levées de fonds par l’intermédiaire du site.

La mise en bourse des actions de la société cible n’est donc pas qu’un simple transfert de titres. Le plus fréquemment évoqué par les plate-formes est sans doute que la société intermédiaire revende ses titres désormais cotés et rembourse les investisseurs en cash. Mais il est aussi possible que la société intermédiaire distribue les titres qu’elle possède à ses propres actionnaires, mais de ma minuscule expérience, c’est moins simple !
 

Zino

Membre
Bonsoir,

j’ai quelques investissements chez Anaxago et je viens de recevoir les convocations aux AG pour les différentes holdings. Pour plusieurs d’entre elles, Anaxago propose la création d’un CA où siégerait les 3 fondateurs d’Anaxago puis l’attribution de BSPCE pour les intéresser au succès des holdings.

Outre que je trouve étrange la démarche plusieurs mois ou années après la création des holdings, je ne vois aucune explication sur les conséquences en terme de rentabilité, notamment au regard de ce qui était promis au moment de l’investissement.

Y’a-t-il des gens dans la même situation que moi ?
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Anaxago propose la création d’un CA où siégerait les 3 fondateurs d’Anaxago puis l’attribution de BSPCE pour les intéresser au succès des holdings.

Heu ... c'est quoi des BSPCE ?

Nb: chez Wiseed, ils proposent aux actionnaires notamment ceux qui ont misé bcp, de devenir Président de la Wicap, ce qui marche pas trop mal.

Rien à voir quoique, mais je vous recommande chaudement l'écoute de ce podcast que j'ai découvert récemment: l'invité y donne des recettes d'évaluation et parle notamment de l'importance de la table de capitalisation, notion qui ne m'était pas venue à l'esprit.
Prenez le temps.

La Martingale: les START-UP surcotées ?

Les autres épisodes sont très bien aussi.
 

Makxii

Membre
Bonjour,
Une nouvelle start-up effectue une levée de fond sur Anaxago à savoir DMS.
Je trouve le projet très intéressant et le gain/risque vraiment pas mal.
Avez-vous des avis?
 

felis

Contributeur régulier
Pour que le gain soit 'intéressant' il faut non seulement entrer puis ressortir, quelles sont les chances en pourcentage que la sortie soit positive (l'entreprise ne se crashe pas en cours de route) et quel est le mode de valorisation aprce que pour ce genre d'enteprise, le pourentcage qui va en bourse doit être infime?

On voit deja dans des FCPR gérés par des pros que environ 1 entreprise sur 10 vient en bourse ou est rachetée par une autre entreprise, 3 survivent et le reste dépose le bilan tot ou tard.
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Pour que le gain soit 'intéressant' il faut non seulement entrer puis ressortir, quelles sont les chances en pourcentage que la sortie soit positive (l'entreprise ne se crashe pas en cours de route) et quel est le mode de valorisation aprce que pour ce genre d'enteprise, le pourentcage qui va en bourse doit être infime?

On voit deja dans des FCPR gérés par des pros que environ 1 entreprise sur 10 vient en bourse ou est rachetée par une autre entreprise, 3 survivent et le reste dépose le bilan tot ou tard.

Les stats sont les suivantes en moyenne:
4 à 5 "starts" iront au tapis dans les 3 à 5 années de leur existence
3 à 4 "starts" feront des coefs entre 1 et 2,5 (ventre mou)
1 à 2 "starts" feront 1 coef de 10 à 25 (et plus rarement vers l'infini et au delà comme dirait Buzz l'Eclair)

=> ça donne une espérance de gains en fourchette basse par "start" de x 2,10
[(5x0 + 4x1,5 + 1x15) / 10]
C'est pas si mal si on se dit qu'il y aura qq très belles histoires,
que les P-F affineront leur sélection à terme,

Sans oublier que, rien que sur les 5 de mon exemple chiffré parties au tapis, la réduction d'IR de 25% à l'entrée amortit grandement le choc.

Et que cette réduction d'IR s'applique à (presque) toutes les start-up.
 
Haut