Crise prochaine ?

paal

Top contributeur
Bonjour Paal
Je partage totalement ton analyse et j’ajouterai ceci
Rapport socialiste sur les conséquences de l’ISF (publié dans la presse économique janvier 2016)
Alors rendons à César ce qui lui appartient, et si vous consultez le document cité par Aristide dans son post, vous constaterez qu'il s'agit des propos d'un banquier (ancien numéro 2 de la Bourse de New York)
Et je vous passe les statistiques de départs de résidents français vers des destinations étrangères ….

Depuis, ces départs se sont poursuivis, même si sur un mode plus modéré ; en revanche, et pour ce qui concerne les retours dans l'hexagone, ils sont beaucoup plus rares, et il est une raison à cela : en dehors d'être sur le podium des champions du monde, la fiscalité française souffre d'un défaut majeur reconnu par nombre d'experts de toutes tendances, à savoir qu'elle est instable, et change d'une année à l'autre, et souvent sans préavis ….

Comment dans ces conditions, voulez-vous que des chefs d'entreprises (voire même des particuliers) qui ont besoin d'une stabilité prospective aient confiance en notre système fiscal, alors que ce que fait un gouvernement se trouve très souvent défait par son successeur ….

En conclusion
Tous les experts estiment que depuis la création de l’ ISF, environ 300 milliards financiers ont quitté la France .
Si cet argent était resté il aurait rapporté au moins 8 % par an à l’État ce qui correspond à 24 milliards à comparer aux 4 milliards que rapportait l’ISF
En évitant de chipoter sur le taux de taux moyen de pertes des ressources de l'État français, ce qui est certain, c'est que les avocats fiscalistes auront eu du grain à moudre, et auront proposé des solutions pour délocaliser :
- d'une part, et pour commencer, des capitaux importants
- d'autre part, des personnes physiques et morales, qui auront migré pour rejoindre ces capitaux
- et enfin l'environnement familial et successoral, ce qui boucle le dispositif des départs à l'étranger ....

Et force est de constater que maintenant, ce dispositif se trouve rodé, et aura donné des preuves de son efficacité ....
 
Dernière modification:

zizou

Membre
Bonjour moietmoi

Tu ne m’as pas compris .
On estime qu’au bout de presque 40 ans , 300 milliards se sont réfugiés à l’étranger à cause de l’ISF .
Si cet argent était resté en France , ils aurait consommé ( voiture , villa , belles femmes .. ) et payé des impôts , de la TVA …
Les économistes considèrent que cet argent aurait rapporté aujourd’hui et tous les ans 8 % à l’état soit 24 milliards par an .

Ce qui me parait plus grave , c’est la perte d’un million d’emplois .
On peut retrouver facilement ce chiffre en multipliant 71 000 personnes qui ont créé une entreprise à l’étranger d’au moins une dizaine de personnes
 

g.b

Contributeur régulier
Liliane B. n'est plus, et je ne sais pas si l'autre a conservé le bénéfice de son AV à 1 milliard du coup...
 

paal

Top contributeur
Bonjour Paal
…….
Rapport socialiste sur les conséquences de l’ISF (publié dans la presse économique janvier 2016)
71 000 français on crée à l’étranger une entreprise d’au moins 10 salariés ce qui correspond à une perte d’emplois d’environ un million
11 000 personnes exploitent leur brevet à l’étranger
Depuis 2000 , évasion fiscale estimée à 200 Milliards
Avez-vous un lien vers le document informatif visé ….

Mais nul doute que la France aura perdu quelques centaines voire milliers de contribuables (à l'ISF et à l'IR) et bien entendu à la TVA qui reste le premier impôt français …..

Publication sur les 300 plus grosses fortunes en Suisse , publié dans la presse Suisse
On y trouve environ une cinquantaine de français
Si on prend les 19 premiers leur patrimoine est de 100 milliards
Lorsque l'on donne une info de ce genre, un lien est plutôt utile, avec le classement des grosses fortunes visées ….

Maintenant, il reste à analyser comment ces français se trouvent placés parmi ces 300 grosses fortunes ; mais ce qui me semble le plus important, c'est qu'une fois partis, ces français exilés fiscaux n'ont aucune envie de revenir .....
 
Haut