Crise et remboursement anticipé

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,
j'ouvre une discussion concernant l'opportunité du remboursement anticipé d'un crédit que cela soit en Rp ou en bien locatif.
les conclusions traditionnelles sont elles valides pendant cette crise?
(intérêts déductibles, effet levier, prêt que l'on se consent à soi-même lors de remboursement anticipé du crédit bancaire...)


En effet, ne faudrait il pas peut être revoir le jugement; Vu le faible taux, et le manque de garanties sur l'épargne, il serait dommage d'avoir d'un coté des disponibilités éventuellement bloquées par l'état (loi sapin 2 ou tout autre dispositif de crise , limitant d'une manière ou d'une autre les comptes courants ou livrets) à taux 0 ou de fait négatif, ou confisquée, et d'un autre coté l'exigence bancaire d'honorer les mensualités du crédit;
A moins de vouloir conserver des liquidités disponible pour se positionner en bourse pour profiter du rebond en sortie de crise, je trouve ces arguments pertinents, dans la cadre où je ne pense pas que la sortie de crise verra une forte inflation;
qu'en pensez vous?
merci
cdlt
 

g.b

Contributeur régulier
Par ces temps de crise sanitaire, je trouve qu'il peut être opportun, plus que jamais, de conserver ses crédits et les assurances emprunteurs associées... on ne sait jamais. :)

Toutefois, j'avoue considérer un remboursement de la RP actuelle, pour en acheter une autre en fait. Pour profiter, éventuellement, des opportunités d'ici 3 ans. J'avais considéré la vente de mes locatifs actuels, mais je préfère conserver vu les dispositifs que je peux proroger et les nouvelles stratégies d'investissements que je souhaite mettre en place. À savoir poche sécurisée = AV en fonds euros et SCPI/SCI déjà en PV de +15 à +20% + immo direct (locatif résidentiel) ; poche risquée = PEA + CTO pour dérivés à hauteur de 50% max des revenus immo.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
qu'en pensez vous?
cettte crise sera passagère ( espérons ) il ne s'agit donc pas de changer de stratégie long terme pour un épisode court termiste d'une part mais d'un autre coté il faut savoir s'adapter….

en terme de trésorerie la situation varie suivant que l'on est fonctionnaire ou salarié avec un maintien de tout ou partie de son salaire ou indépendant avec zéro rentrées de liquidités ......

pour la seconde catégorie sans rentrée d'argent l'urgence urgentissime est bien entendu de sauver nos entreprises et pour ca quoiqu'il en coute ( expression déjà utilisée par un marcheur bien connu ) .
s'il apparait nécessaire d'utiliser des disponibilités pour faire un remboursement anticipé alors il ne faut pas hésiter un instant ...

lorsque la maison brule on vide la nappe phréatique d'abord si c'est nécessaire et ensuite lorsque les choses sont apaisées on se préoccupe de savoir comment la remplir à nouveau ...
 

jimmytheroots

Contributeur régulier
Comme dit sur l'autre fil, je passe le cap, j'ai demandé des rachats quasi totaux sur mes fonds euros pour l'ensemble de la RP.
Je garde mon pret que je viens de contracter pour le terrain (10 ans et 100k)
 

dodo1

Contributeur régulier
Comme dit sur l'autre fil, je passe le cap, j'ai demandé des rachats quasi totaux sur mes fonds euros pour l'ensemble de la RP.
Je garde mon pret que je viens de contracter pour le terrain (10 ans et 100k)
Si je comprends bien, tu soldes ton crédit sur ta RP avec ton cash.
Qu'est-ce qu'il t'a motivé prendre une telle décision ?
 

ckone

Membre
Perso je me pose tout le temps la question depuis mon 1er crédit RP ;-) et je n'ai jamais passé le cap.
 
Haut