Crédit relais et vente à perte : quelles propsitions des banques ?

lorson

Nouveau membre
Bonjour,
Je suis à la recherche de conseils ou de retour d'expériences concernant le cas suivant :
J'ai contracté au 1er aout 2007 un pret relais auprès du Crédit Foncier pour l'achat d'une nouvelle maison. J'ai acheté ce bien 265000 euros.
Le montage financier s'est fait sur 90% de la valeur du bien à vendre, qui avait été estimé (par le CFF) à 163 000 euros. Pour pouvoir solder mon prêt relais, je devais donc rembourser 146000 euros.
Avec les intérêts, je dois rembourser aujourd'hui au Credit Foncier 156000 euros sur la vente de cette maison.
J'ai signer un promesse de vente et dois signer la vente définitive de ce bien courant juin. Mais le prix de vente est de 110000 euros.
Il me manque donc 50000 euros pour solder mon prêt relais (156000 - 110000 = 50000). Le CCF a donner son accord pour me faire un nouveau prêt pour que je puisse rembourser les 50000 euros.
Par contre, impossible d'avoir des simulations de montage pour ce crédit. Ils me disent: "nous verrons quand vous aurez signé.
Il faut savoir que mes mensualités pour le remboursement du bien que j'occupe se montent à 1226 euros par mois. Ceci sur 27 ans, c'est un taux variable révisable en 2012. Mes revenus mensuel sont de 3900 euros.
Mes questions sont les suivantes : :oops:

1 - Quel taux et quelle durée on pu négocier avec leur banque les personnes qui avaient contracté un pret relais qu'elles n'ont pu rembourser intégralement avec la vente de leur bien précédent ?
2 - Quelle attitude/démarche me conseillez-vous sachant que le CCF a me semble t-il prix de gros risque en effectuant un montage sur 90% du bien à vendre.

Merci à tous ceux qui me répondront.
Laurent
 

IMEI

Contributeur régulier
2 - Quelle attitude/démarche me conseillez-vous sachant que le CCF a me semble t-il prix de gros risque en effectuant un montage sur 90% du bien à vendre.
Bah, je vous conseille une attitude rélaxée. Ca va vous aider à payer le restant dû.

Vous avez été d'accord, voire même demandé de manière insistente ce 90%, non ?

Vous espériez trouver le pigéon pour revendre la maison au prix "éstimé" bullèsque. Vous ne l'avez pas trouvé, maintenant assumez. Le CFF n'y est pour rien si vous vous êtes brulé en jouant avec le feu.
 

lorson

Nouveau membre
Cher Emi,
1-Sachez qu'a cette période bullesque nous étions tous des pigeons. Mais qui est le plus "pourri" celui qui revend sa maison pour s'en acheter une autre, tout ca au prix fort, ou celui qui achète en ce moment que les prix sont plus bas pour pouvoir revendre au prix fort quand les prix remonteront ?
2- c'est le crédit Foncier qui a estimé ce bien à 163000 euros pas moi ! Faire des prêt et des montages financiers c'est un métier.. Et c'est pas le mien.
.....
Well, .......conseil suivant ?
 

IMEI

Contributeur régulier
Oui mais une éstimation bancaire n'engage en rien la banque, il y a pas de garantie pour ce prix là. Ni en valeur, ni en temps. Surtout en temps. Entre le moment de l'éstimation et le moment de la vente, beaucoup de choses se sont passées. La faute à qui ? Aux astres, et à celui qui se met en prêt relais sans se demander ce qui se passe si le marché se retourne (une hypothèse bien réaliste sur tous les marchés spéculatifs comme celui de l'immo).

Ceux qui achètent au prix bas ne nous intéressent pas ici, car eux ils n'ont pas des problèmes de capital restant dû.

L'idée c'est que personne n'a jamais garanti que l'immo c'est "total win" pour tout le monde (les legendes ne garantissent rien). Vous avez fait un montage, il n'a pas réussi, c'est dur à vivre mais personne ne vous a obligé.

Je suis désolé pour les cas pris au piège du marché qui s'est retourné. Mon intervention était suite à l'approche "je me suis gouré, puis-je attaquer la banque".
 

stunt38

Contributeur régulier
A voir tout de même.

Il y a d'autres membres qui voulaient ou avaient lancer des procédures contre tel ou tel organisme qui avaient surestimé le prix de leur bien (même situation que la votre).
je sais plus de quand date les dicsussions mais elle doivent être quelque part dans ce forum.

mais bon je pense qu'avant toute chose il faudrait consulter un avocat ou un service juridique.

Cdt
 

lorson

Nouveau membre
Merci pour vos réponses mais en fait, c'était plutôt sur le premier point que j'attendais des témoignages ou conseil... Je verrai quelle attitude adopter lorsue le CFF me fera des propositions pour ce nouveau prêt... J'espère en tout cas éviter toute démarche pénible (avocat, justice..) et c'est pour cela que j'avais ouvert cette discussion pour savoir comment cela c'était passé pour des cas similaires au mien.... est- ce que les banques avaient preuves (d'un peu) de compréhension ou non...

thanks !
 
Haut