Credit immobilier a la suite d'un rachat de credit

Stephypiou

Nouveau membre
Bonjour,

Voilà, j'ai un projet immobilier plutôt bien avancé (compromis de vente signé aujourd'hui) cependant maintenant que mon conjoint et moi commençons à prospecter auprès des banques et des courtiers, quelques hics se présentent et je commence à me demander si nous allons parvenir à obtenir notre accord de prêt.

Voici toutes les infos :

Je suis en CDI, avec un salaire de 1680€ nets sur 13 mois et mon mari est aussi en CDI avec un salaire de 2700€ nets sur 12 mois.

Notre projet est sur un bien immobilier ancien à 189 500€, nous aurions un petit apport de 6000€.

Lorsque nous faisons des simulations sur les sites de banques, les résultats sont encourageants et nous avons eu un accord de principe par une banque en sachant que cela ne valait pas grand chose surtout sans avoir jeté un œil à nos relevés.

J'ai mentionné des hics plus haut, j'y viens :

Je vais être honnête, je ne suis pas exemplaire dans ma gestion des comptes et comme nous avions en tête de mettre en place un projet immobilier, nous avons contacté un courtier au printemps dernier pour effectuer un rachat de crédits. Notre dossier a été accepté, nous avons pu tout regrouper en juin et avoir même une trésorerie.

Cependant, lorsque nous avons parlé récemment à deux courtiers de notre rachat de crédit, ils pensent que notre dossier pour le prêt immobilier a de très fortes chances d'être refusé car ce rachat est trop récent et que notre trésorerie récente ne constitue pas un véritable apport mais plus des "restes" du rachat.

2e hic en plus du rachat de crédit : pour les 3 derniers relevés de compte, notre compte joint est à peu près nickel cependant il y a des intérêts débiteurs qui apparaissent sur un des relevés de mon conjoint. Pensez-vous que c'est rédhibitoire pour le crédit immobilier ?

Et dernière chose : j'ai clôturé mon compte personnel pour n'avoir que notre compte joint en juin. Or, mon salaire va apparaître sur les 2 derniers relevés du compte joint mais pas le 3e car j'avais encore mon compte perso à ce moment là. Autre hic, j'ai eu un incident avec des frais de prélèvement sur ce dernier relevé avant la clôture. Pareil, pensez-vous que ça puisse être défendable?

Je me doute que ça fait beaucoup de hics du coup, je ne suis pas très confiante. Nous avons quand même rdv avec la banque qui nous a donné l'accord de principe et avec un courtier qui pense que notre dossier va être très compliqué à défendre mais qu'il y a quand même une chance maigre d'arriver à obtenir une offre de prêt.

Pensez-vous que ce serait faisable ?

Merci beaucoup!
 

hargneux

Top contributeur
Je suis en CDI, avec un salaire de 1680€ nets sur 13 mois et mon mari est aussi en CDI avec un salaire de 2700€ nets sur 12 mois. Ce qui fait 4 400 de revenus, combien de personne dans la famille ?



Je vais être honnête, je ne suis pas exemplaire dans ma gestion des comptes et comme nous avions en tête de mettre en place un projet immobilier, nous avons contacté un courtier au printemps dernier pour effectuer un rachat de crédits. Notre dossier a été accepté, nous avons pu tout regrouper en juin et avoir même une trésorerie.


Pour certaines banques çà montre des problématiques de gestion. Si avec vos revenus vous ne démontrez pas une capacité à dégager un minimum d épargne, elles vont se poser la question de savoir comment vous allez appréhender une mensualité supplémentaire.
Quel est le montant du crédit de restructuration, ses mensualités et sa durée ?




Cependant, lorsque nous avons parlé récemment à deux courtiers de notre rachat de crédit, ils pensent que notre dossier pour le prêt immobilier a de très fortes chances d'être refusé car ce rachat est trop récent et que notre trésorerie récente ne constitue pas un véritable apport mais plus des "restes" du rachat.

Je suis assez d'accord avec cette analyse


2e hic en plus du rachat de crédit : pour les 3 derniers relevés de compte, notre compte joint est à peu près nickel cependant il y a des intérêts débiteurs qui apparaissent sur un des relevés de mon conjoint. Pensez-vous que c'est rédhibitoire pour le crédit immobilier ?

Ca dépend du montant, si c'est quelque € c'est pas grave, si le montant est important c'est structurel et donc problématique

Et dernière chose : j'ai clôturé mon compte personnel pour n'avoir que notre compte joint en juin. Or, mon salaire va apparaître sur les 2 derniers relevés du compte joint mais pas le 3e car j'avais encore mon compte perso à ce moment là. Autre hic, j'ai eu un incident avec des frais de prélèvement sur ce dernier relevé avant la clôture. Pareil, pensez-vous que ça puisse être défendable?

Là pareil si c'est un de temps en temps ça passe, si c'est régulier ....

Je me doute que ça fait beaucoup de hics du coup, je ne suis pas très confiante. Nous avons quand même rdv avec la banque qui nous a donné l'accord de principe et avec un courtier qui pense que notre dossier va être très compliqué à défendre mais qu'il y a quand même une chance maigre d'arriver à obtenir une offre de prêt.

Pensez-vous que ce serait faisable ?


Ca va être compliqué quand même il y a beaucoup de clignotants, votre banque actuelle qui vous connait serait peut être plus à même de vous répondre favorablement. Dans une nouvelle banque ce n'est pas un dossier solide.
 

niklos

Contributeur régulier
Ahh le crédit immobilier.... Actuellement, c'est assez compliqué...
Ma conjointe et moi-même en avons décroché un il y a 2 mois... On avait un gros apport (50% du bien) mais des salaires moins élevés que vous... Et ça a été très compliqué... Malgré une gestion exemplaire (les 50% du prix du bien nous les avions économisé sur moins de 10 ans de salaire). Les banques nous disaient "oui oui c'est bon, on vous fait telle préproposition" et une fois qu'ils avaient tous le dossier, à bas nan finalement, on peut pas accepter votre dossier, votre taux d'endettement serait trop élevé (pourtant de l'ordre de 22/23%... bien moins que ce que la loi autorise), on vous fait telle autre proposition" (la nouvelle proposition étant biennnn moins bonne que celle du départ alors qu'ils avaient toutes les cartes en main et que nous n'avions menti sur rien lors de l'évaluation de la préproposition.)
Pour en avoir discuté avec d'autres personnes, nous étions beaucoup dans ce cas.

Pour en revenir à votre cas particulier, moi, ce qui me déplairait, si j'étais un prêteur c'est ça :
4400€ net/mois et seulement 6000€ d'apport et déjà un crédit à la consommation. (sauf si vous gardez de l'épargne ?? Auquel cas, c'est un argument de négociation)
On ne sait pas clairement ni vos âges, ni depuis combien de temps vous travaillez, mais si ça fait ne serait-ce que 1 an ou 2 ans, n'avoir que 6000€ d'apport avec un tel salaire et en plus un crédit à la consommation, ça prouve soit une mauvaise gestion, soit un couac de parcours.
Si vous avez un crédit à la consommation pour rembourser, par exemple, une intervention chirurgical, ou des études, ça se défend, mais si c'est pour rembourser le dernier home cinéma, des vacances ou une grosse voiture, c'est déjà plus compliqué...
 

Damienn

Contributeur régulier
Bonjour,

Une question qui se pose aussi : "Quel est le montant de votre loyer actuellement?"
 

niklos

Contributeur régulier
Tout à fait. On peut aussi ajouter :
Et a t il était payé dans les temps tous les mois ?
 
Haut