cout d'un PPD SVP!!!!

Lili55

Contributeur
Rebonjour,

Je viens d'appeler le centre financier de Nancy qui me dit qu'ils ne peuvent rien faire et de demander à parler au responsable (receveur).

j'appelle mon agence qui me dit qu'elle va exiger que maconsiellere immo rappele devant son repsonsable.

Bingo elle m'appelle ce soir !!!!

Et là étonné des frais elle me dit que c'est impossible, elle va appeler le centre de Nancy + un notaire qu'elle connait pour avis.
Qu'en pensez vous?
 

hargneux

Top contributeur
La banque perçoit une ristourne sur les primes Assurance et elle peut très bien faire un geste commercial sur ce produit.
Je connais une banque qui accorde jusqu'à 30% de ristoune sur primes assurances.

Si elle le fait, c'est qu'elle a une délégation de l'assurance pour le faire.
Quant au marge arrière des contrats cela n'a strictement rien a voir.

l'abandon d'une échéance serait un abandon de capital

Ben, il suffit juste de regarder que la décomposition d'une échéance, c'est une partie du capital et une partie d'intérêts ! C'est le B.A BA du métier
 

Aristide

Top contributeur
Vous avez 118.375€ en tant que co-emprunteur et 23.000€ avec un seul emprunteur.
Il va y avoir 2 actes.

Pour 118.375€ le PPD va vous couter environ 900€
Pour 23.000€ environ 500€
Il faut ajouter la caution hypothécaire. Le tarif dépend de la nature du prêt. Sagissant d'ub prêt EL vous devriez être exonérée de la taxe de publicité foncière de 0,715%. Le coût devrait être denviron 400€.
Nous arrivons à 1.800€ mais il peut y avoir des frais accessoires (recherches hypothécaires - Photocopies.....) ce qui peut nous amener autour de 2.000€
C'est un calcul de spécialiste car, même chez les notaires, il y a une personne spécialement chargée de la tarafication (le taxateur).
Por avoir une bonne appréciation vous pourriez vous adresser à la Chambre Départementale des Notaires de vote département.
 

Aristide

Top contributeur
Concernant l'assurance ce qui compte pour le client emprunteur c'est qu'il obtienne une prime la moins chère possible.
Délégation ou pas ; marge arrière ou pas ce n'est pas son souci.
S'll ne demande rien, il n'aura rien. Son intérêt est donc de solliciter et, en fonction de l'intérêt commercial et financier, la banque accordera tout ou partie ou rien de ce qui est demandé comme geste commercial.

Concernant l'éventuel abandon d'échéances, aucune importance qu'une mensualité soit composée pour partie de capital et pour autre partie d'intérêts.
C'est globalement qu'il faut raisonner.
Exemple:
Supposons un prêt de 100.000€ à 4,20% sur 180 mois.
Supposons qu'il y ait 500€ de frais de dossier

La mensualité sera de 749,75€ (aux arrondis près) ce qui fera au total 749,75€ x 180 =134.955€ remboursés par le client et 135.455€ si l'on ajoute les frais de dossier.

Imaginons que la banque accepte d'abandonner une échéance; au total le client ne paiera donc que 134.705,25€.
Que cette somme abandonnée soit imputée sur les frais de dossier, sur le capital ou sur les intérêts, aucune importance.
Le résultat sera strictement le même soit une économie de 749,75€ pour le client et également une réduction du TEG réel qui sera d'autant plus importante que l'abandon arrivera tôt (Meilleur TEG pour client si abandon des frais de dossier dès la mise en place du prêt et solde sur la 1ère échéance)
Et comme en réalité le client rembourse toujours le capital (capital = 0 en fin de tableau d'amortissement), en pratique, un tel abandon d'échéance revient à un abandon partiel d'intérêts.
 

Aristide

Top contributeur
Vous noterez que mon estimation "à la louche" (1.800€ si absence de frais annexes )n'est pas très loin de celle du second notaire.
 

Lili55

Contributeur
Je suis ok Aristide BRAVO !!!

Mais bon trouve t'elle 2600 €!!!!!!!!!!

J'ia envoyé un mail à la chambre des notaires

Et sinon pour 150.000 € elle impute 10810 € de frais de notaire c correst ou pas??
 

kenko82

Contributeur régulier
Les frais de garanties annoncés sur les offres ne sont qu'une estimation pour ce qui des garanties hypothécaires. C'est inscrit sur les offres.

Puis faut arrêter le jeu de la contestation un peu, vous avez choisi un financeur sur le seul critère financier, à vous d'en assumer les conséquences.

Le choix d'un financeur doit aussi se faire sur des critères plus subjectifs, et vous en mesurez là toutes les conséquences. A force de vouloir rognez sur des centimes d'euros, vous en oubliez la qualité de l'interlocuteur à qui vous faites face.

Il n'y a aucune raison que la banque fasse un quelconque geste commercial dans votre situation.

La victimisation OK mais y a certaines limites à ne pas dépasser.
 
Haut