Contracter différents prêts étudiants

Money fox

Nouveau membre
Bonjour tout le monde,

Je viens vous voir avec quelques questions concernant mon projet, j'ai beau écumer les discussions sur le sujet je ne trouve pas de réponse écartant les ambiguïtés, c'est pour quoi je me tourne vers vos réflexions avisées.

Pour vous donner un aperçu de ma situation : j'ai 21 ans, je viens d'intégrer une école d'ingénieur (Une dans le top 20) en cursus alternance, c'est à dire que mon contrat s'étale sur les 3 ans de ma formation. Mon salaire net est de 1400 euros par mois (Statut apprenti donc pas imposé) et je vis chez mes parents (Nourri Logé blanchi, certains n'ont pas cette chance là, j'en suis conscient...).

Mon patrimoine actuel s'élève à 20 000 euros. Je compte me composer un patrimoine immobilier dès maintenant.
Même avec un salaire stable "élevé" pour ma situation et des dépenses maitrisées (Sur les 1400 je dépense 300 par mois), les banques n'accepteront jamais de me faire un crédit conséquent, surtout que j’achèterai uniquement en zones tendues pour limiter la catastrophe en cas de baisse du marché de l'immobilier, donc les montants sont grands. (Conjoncture économique oblige, c'est à prendre en compte dans l'analyse de risque)

J'ai donc réfléchi à l'opportunité de contracter des prêts étudiants dans plusieurs banques simultanément pour avoir une levée de fonds importante. Le but c'est d'emprunter le maximum proposé à chaque fois. Il faut savoir que j'ai la chance d'avoir des garants (parents) solides qui pourront largement apaiser les craintes du banquier. (Plusieurs biens propriétaires, des salaires élevés, des colocations qui rapportent...). La question fondamentale: est-ce légal de contracter simultanément ces prêts ? C'est borderline certes, mais rien ne l'interdit et tant que tu rembourses c'est bueno. Qu'en dites vous ?

Les prêts étudiants sont des prêts "non affectés", je peux en bénéficier comme je l'entends (Bien sur je ne tiendrais pas le même discours avec les banquiers...). La seule qui met dans ses clauses une utilisation interdite des fonds pour l'investissement immo c'est la Société Générale, pas grave, j'utiliserai leur argent pour les éventuels travaux de rénovation. (Ou stock de liquidités préventives)

Maintenant si vous vous posez la question des mensualités, sachez que je ferais mettre dans les clauses des contrats un remboursement différé total de 5 ans avec modalité de remboursement anticipé sans frais (Loi Scrivener). Concrètement ca veut dire que les 5 premières années (A la troisième année j’espère signer un CDI), tous ces crédits ne me couteront rien du tout, entre temps et toujours chez mes parents, avec l'achat du bien et les travaux déduits en partie avec un statut LMNP au réel et les loyers (2/3 personnes), je toucherai pas mal de sous. Cette résidence secondaire sera vendue au bout de 2 ans dans l'optique d'acheter ma résidence principale, elle sera exonérée de taxe sur PV. Bien sur apres 1 an et demi/2 ans passés dans ma RP, (avec quelques coloc pour optimiser à fond mon logement) je la vendrais à nouveau, donc encore une fois exonéré sur la PV.

Je rembourserai les banques avant le début des mensualités et je me serais fait des sous sans avoir eu à payer 1 centime les banques.

C'est viable ?
 

Pikaoups

Contributeur
Cette résidence secondaire sera vendue au bout de 2 ans dans l'optique d'acheter ma résidence principale, elle sera exonérée de taxe sur PV.

Tout ça pour juste garder ce bien immobilier 2 ans, je ne vois pas l'intérêt. Vos deux années de loyers (en fait moins longtemps encore, puisque vous envisagez des travaux, donc une période pendant laquelle le bien sera indisponible, outre que vous pouvez encore avoir en sus de la vacance et des impayés), risquent de ne même pas couvrir les "frais de notaire" sur une période aussi courte. Vous envisagez une PV à la revente, mais elle n'est en rien garantie, comme vous l'indiquez vous-même les temps sont incertains, le marchés immobilier dans votre secteur peut très bien être à -10 ou -15% d'ici deux ans.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

J'ai donc réfléchi à l'opportunité de contracter des prêts étudiants dans plusieurs banques simultanément pour avoir une levée de fonds importante. Le but c'est d'emprunter le maximum proposé à chaque fois.

La question fondamentale: est-ce légal de contracter simultanément ces prêts ? C'est borderline certes, mais rien ne l'interdit et tant que tu rembourses c'est bueno. Qu'en dites vous ?

C'est illégal de ne pas déclarer la réalité de l'ensemble de ses charges lors du dépôt d'un dossier de demande de prêt quel qu'il soit.

A toutes fins utiles:


Il faut savoir que j'ai la chance d'avoir des garants (parents) solides qui pourront largement apaiser les craintes du banquier. (Plusieurs biens propriétaires, des salaires élevés, des colocations qui rapportent...).

Un banquier digne de ce nom n'accorde pas un crédit au motif qu'une bonne garantie soit proposée.

Si, compte tenu des divers aléas possibles au cours de la vie du prêt, une garantie est une condition nécessaire, elle n'est jamais une condition suffisante.

Une banque accorde un crédit si le taux d'endettement respecte à la fois les usages bancaires et les recommandations/directives du Haut Commissariat à la Stabilité Financière et juge tant la capacité de remboursement que le reste à vivre suffisants.

=> D'où exigence de connaître la totalité des charges des emprunteurs.

D'ailleurs, en cas de défaillances ultérieures et procédures judiciaires, procéder autrement l'exposerait à des accusations de non respect du devoir de conseil et soutien abusif.

Maintenant si vous vous posez la question des mensualités, sachez que je ferais mettre dans les clauses des contrats un remboursement différé total de 5 ans
???
C'est la banque qui définit les caractéristiques du prêt; ce n'est pas l'emprunteur.

avec modalité de remboursement anticipé sans frais (Loi Scrivener).
Vous n'êtes pas à jour.
Depuis le 1er mai 2011 les banques peuvent exiger des indemnités de remboursement anticipé dans des conditions définies par le code de la consommation.

Concrètement ca veut dire que les 5 premières années (A la troisième année j’espère signer un CDI), tous ces crédits ne me couteront rien du tout
,
Quid des primes d'assurances ?

C'est viable ?
C'est utopique.

Cdt
 
Dernière modification:

hargneux

Top contributeur
Si c'était aussi simple ca se saurait et on serait tous riche.
Avoir des soucis avec une banque ca dure très longtemps, elles ont la mémoire longue (et les fichiers qui vont avec) en jouant maintenant vous obérez vos possibilités futures quand vous serez installé.

J'ai eu un cas de petit malin comme ca une fois, mais bon il a perdu et s'est retrouvé, interdit de chéquier, de carte et de crédit. Puis il a trouvé un très bon job et son employeur lui a fait faire une carte pour ses déplacements, comme il était interdit il s'est fait virer aussi sec......
 

moietmoi

Top contributeur
Bonjour tout le monde,
Bonjour à toi,
je reconnais dans ce montage global quelques traces de ce que propose des youtubers à la mode;
parmi les nombreux adeptes, il y a peu d'élus et beaucoup de déçus;
entre autre ceux qui veulent forcer les choses, sans prendre le temps;

surtout que j’achèterai uniquement en zones tendues pour limiter la catastrophe en cas de baisse du marché de l'immobilier,
il te faudra choisir, soit les beaux quartiers, ou zones tendues, les prix chers, le patrimoine et aucune rentabilité, soit ailleurs et une chance de pouvoir, si tout est bien fait, d'avoir de la rentabilité:
chacun le dira sur le forum, la rentabilité rétribue le risque;
si tu élimines le risque, tu élimines la rentabilité;

en termes anciens et pouvant me valoir une citation sur #balance.... il faut en avoir ou pas! et acheter justement là ou il y a du risque;
J'ai donc réfléchi à l'opportunité de contracter des prêts étudiants dans plusieurs banques simultanément
là, il faut te tempérer. et abandonner cette idée!!
pourquoi pas un petit prêt immobilier; ou étudiant; mais pas dans la mesure où tu l'envisages; une ou plusieurs place de parking en ville ou personne n'a pensé à faire 3 places de scoot, ou de vélos, donc une renta de dingue? ou un petit studio dans une ville à moins de 1000 euros du m²?

sachez que je ferais mettre dans les clauses des contrats un remboursement différé total de 5 ans avec modalité de remboursement anticipé sans frais
le clientt est roi, d'accord mais encore faut il qu'il y ait des admirateurs...la technique du différé est difficile à mettre en oeuvre...

Bien sur apres 1 an et demi/2 ans passés dans ma RP, (avec quelques coloc pour optimiser à fond mon logement) je la vendrais à nouveau, donc encore une fois exonéré sur la PV.
en dehoors de la légalité de la chose(colocs dans rp..) d'ici là, il y aura peut être l'impot sur la plus value de la rp...
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
j'ai 21 ans, je viens d'intégrer une école d'ingénieur (Une dans le top 20) en cursus alternance, c'est à dire que mon contrat s'étale sur les 3 ans de ma formation.
je m'en voudrais de te donner des conseils mais la chose importante pour les3ans à venir est d'abord de te préoccuper de tes études .

l'immo tu auras tout le temps et le loisir de t'en occuper de manière légale lorsque tu auras un travail stable .

pour le reste effectivement j'ai vu ces solutions sur les groupes de jeunes investisseurs qui se prétendent millionnaires à 25ans .
par contre dans la vraie vie je n'en ai jamais vu .
comme disait MR de la fontaine " tout flatteur vit aux dépends de celui qui l'écoute "
 

Money fox

Nouveau membre
Bonsoir,
J'ai lu avec intérêts vos réponses, c'est le genre de conseils calibrés que je cherchais. Merci à tous.
En fin de compte le point bloquant est celui de la multiplicité des prêts...je m'en doutais mais c'est bien dommage.

Je reviens en revanche sur certains points qui ne sont pour autant pas exacts :

Vous n'êtes pas à jour.
Depuis le 1er mai 2011 les banques peuvent exiger des indemnités de remboursement anticipé dans des conditions définies par le code de la consommation.

Vous vous trompez, sur n'importe lequel de leur contrat ou site c'est écrit, et si ca ne l'est pas, il faut l'inclure en condition : "Le prêt étudiant faisant partie de la catégorie des prêts personnels, vous pouvez bénéficiez de la loi Scrivener. Cette loi vous permet de rembourser par anticipation totale ou partielle le prêt sans verser d'indemnités sur le capital restant. Attention cependant, cette clause doit être spécifiée dans le contrat !"

Source : Studyrama

Quid des primes d'assurances ?

Assurance facultative pour ces prêts...

C'est la banque qui définit les caractéristiques du prêt; ce n'est pas l'emprunteur.

La banque part à minima sur la durée des études pour le différé, négociable évidemment en argumentant (Deux années en plus pour mettre de coté en CDI par exemple)

en dehoors de la légalité de la chose(colocs dans rp..) d'ici là, il y aura peut être l'impot sur la plus value de la rp...

Louer des chambres qui font partie de la RP en meublé est possible
https:// www.immobilier-danger.com/Louer-une-chambre-de-sa-residence-887.html

Voilà pour les corrections, cela n'enlève en rien le bien fondé de vos propos, encore merci.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Je reviens en revanche sur certains points qui ne sont pour autant pas exacts :

Vous vous trompez, sur n'importe lequel de leur contrat ou site c'est écrit, et si ca ne l'est pas, il faut l'inclure en condition : "Le prêt étudiant faisant partie de la catégorie des prêts personnels, vous pouvez bénéficiez de la loi Scrivener. Cette loi vous permet de rembourser par anticipation totale ou partielle le prêt sans verser d'indemnités sur le capital restant. Attention cependant, cette clause doit être spécifiée dans le contrat !"

Je confirme et maintien que, concernant l'indemnité de remboursement (IRA) des prêts à la consommation, la loi N° 78-22 du 10 janvier 1978 dite "Loi Scrivener 1" a été remplacée par la loi N° 2010-737 du 1er juillet 2010 et que, depuis lors, une indemnité de remboursement anticipé dont les conditions ont été précisées par le décret N°2011-136 du 1er février 2011 est devenue la règle générale par défaut.

Ainsi que déjà dit, c'est la banque qui décide des caractéristiques du crédit; ce n'est pas l'emprunteur qui les lui impose.
Et si une banque peut évidemment déroger à cette règle, dans la pratique, l'éventuelle exonération n'est que très exceptionnellement acceptée et stipulée dans l'offre/contrat de prêt.

Quoi qu'en disent de prétendus sachants, dans l'immense majorité des cas, cet éventuel "geste commercial" est apprécié au cas par cas, en fonction de critères tant objectifs que subjectifs, au moment même dudit remboursement anticipé.

Assurance facultative pour ces prêts...

Au plan législatif ou réglementaire il n'existe aucun texte qui impose l'assurance facultative sur les prêts à la consommation.

S'il est vrai que, en pratique, pour des crédits de durées relativement courtes (7 ans maximum), l'assurance est en général stipulée facultative, sur les prêts de plus longues durées il peut très bien en être autrement.

Personnellement, en fonction de la situation, du dossier considéré et - notamment - du couple montant durée, il m'est d'ailleurs arrivé d'exiger contractuellement une assurance décès invalidité pour des crédits de cette catégorie;

Sans compter, bien que ce soit certes discutable/critiquable, l'éventuelle pratique du "contractuellement facultatif mais commercialement obligatoire" que l'on rencontre quelquefois.

Cdt
 

Money fox

Nouveau membre
Bonjour,

Merci pour les détails Aristide, vous portez bien votre pseudo.

J'ai cru comprendre que c'est, ou ce fût votre métier, pouvez-vous m'expliquer le déroulement d'un rendez-vous pour ce genre de crédit ? Quels documents dois-je donner/remplir (Outre les classiques fiches de paies, avis d'imposition, justificatif d'habitation, relevés de comptes, attestation d'inscription à l'école..)? Quelles déclarations dois-je faire ? Mes garants doivent-ils forcément être présents ?

Merci d'avance.

Cdt
 

Aristide

Top contributeur
Peut varier suivant les banques mais, en règle générale, tous documents justifiant des revenus et charges, patrimoine et dettes ainsi que, le cas échéant, justificatifs des dépenses; pour un prêt étudiant attestation d'inscription dans une école ou université avec nature et durée du cursus.

Il n'est pas indispensable que les garants soit présents en même temps que l'emprunteur lors du dépôt du dossier mais - avant acceptation - ils devront venir pour, tout comme les emprunteurs, il soit procédé à une étude de solvabilité.

Cdt
 
Dernière modification:
Haut