Conseils successoraux et placements

aya

Contributeur
Oui, je ne mets pas tous les CGP dans le même panier. Bien évidemment, tu as raison de le souligner car je ne veux pas mettre tout le monde dans le même sac. Le duo rencontré était plutôt moyen, entre la CGP de la banque qui semblait dépassée, regardant constamment son responsable. A l'inverse, lui maîtrisait parfaitement son sujet mais était beaucoup trop "vendeur" ce qui m'a bloqué et mes parents aussi. On n'a pas suffisamment senti le côté conseil.

Pour le reste oui ils ont plus ou moins dans le marché, si on occulte leurs fonds supersonique :)

Pour les SCPI, je n'ai pas osé demander ;)
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
A l'inverse, lui maîtrisait parfaitement son sujet mais était beaucoup trop "vendeur" ce qui m'a bloqué et mes parents aussi. On n'a pas suffisamment senti le côté conseil.
Tout est affaire de feeling on le mesure dans tes propos: le meilleur CGP / Conseiller du monde ne l'emportera pas si le territoire de confiance n'est pas installé. Cela dit gare à l'effet inverse: les acteurs les plus empathiques ne sont pas tjs les meilleurs.

De nos jours le quotient émotionnel est annoncé plus important que le quotient intellectuel, si on me permet cette comparaison triviale.

Mais en réalité, il faut un mix des 2.
 

moietmoi

Top contributeur
Le duo rencontré était plutôt moyen, entre la CGP de la banque qui semblait dépassée, regardant constamment son responsable. A l'inverse, lui maîtrisait parfaitement son sujet mais était beaucoup trop "vendeur"
Même fussent ils excellents, ils n'avaient comme solutions que ce leur banque propose.
Au détour d'une phrase, un montage peut apparaitre,même si les produits ne sont pas séduisants.
 

aya

Contributeur
Bien d'accord avec vous, ils essaient de vendre ce qu'ils ont en stock. Mais, rien de révolutionnaire dans le montage proposé si ce n'est de bourrer le patrimoine en SCPI alors qu'il est déjà fortement exposé en immobilier ou de nous proposer une super UC qui fait 25%. Bien sûr tous ces chiffres ont été balancés en l'air, ils n'étaient parfois pas en accord sur les performances de leurs fonds.

Mais une idée intéressante il est vrai. Le responsable CGP a indiqué qu'il misait sur le marché chinois et australien à l'avenir. Il juge que les Australiens étant proches de la Chine sauront tirer leur épingle du jeu dans les futures années.
 

paal

Top contributeur
Bien d'accord avec vous, ils essaient de vendre ce qu'ils ont en stock. Mais, rien de révolutionnaire dans le montage proposé si ce n'est de bourrer le patrimoine en SCPI alors qu'il est déjà fortement exposé en immobilier ou de nous proposer une super UC qui fait 25%.
Bien entendu, il ne vous pas donné le code Isin de ladite UC ....

Bien sûr tous ces chiffres ont été balancés en l'air, ils n'étaient parfois pas en accord sur les performances de leurs fonds.
Tiens, il y aurait des dysonnances sur la performance de leurs placements ; il aurait fallu creuser, jusqu'où elles pouvaient aller ....

Mais une idée intéressante il est vrai.
Le responsable CGP a indiqué qu'il misait sur les marchés chinois et australien à l'avenir.
Il juge que les Australiens étant proches de la Chine sauront tirer leur épingle du jeu dans les futures années.
De fait ils misent surtout sur la Chine, et il est exact qu'il s'agit d'un pays disposant d'une longue histoire, ainsi que d'une faculté d'adaptation aux circonstances de cette histoire ....

Maintenant, au siècle écoulé, c'étaient le Commonwealth du Royaume Uni, et les USA .....
Et bien entendu, on oubliera le Roi Soleil français .....
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Il juge que les Australiens étant proches de la Chine sauront tirer leur épingle du jeu dans les futures années.
Pas faux. il me semble avoir lu qq part que l'Australie, c'est plus de 30 ans de croissance insolente, sans récession, même du temps de Lehman Brothers et autres crises. Le Covid a cependant dû avoir raison de l'exception, je pense.
Mais comme tjs, ont-ils fini de manger leur pain blanc ?
Je ne le sais.
 
Haut