Conseil - Gestion de son Epargne

CharlyBgood

Contributeur régulier
@Didipol : Si ton projet est à 8/10 mois, ton "prêt gratuit fait à ton banquier" (= cadeau de tes 20 K€ sur compte courant), déjà place les en livrets:
=> sature ton LA, ton LDD
=> si tu y es éligible ouvre un LEP (épargne populaire)
=> et ouvre des livrets "B" = livrets bancaires fiscalisés en profitant d'une promo (RCI bq, PSA bq ou autre): ça gagne pas des masses, mais c'est 100% sûr et 100% liquide

NB: on ne sait tjs pas cb tu gagnes ni le montant de ta mensualité d'emprunt (ADI incluse)
 

paal

Top contributeur
NB: on ne sait tjs pas cb tu gagnes ni le montant de ta mensualité d'emprunt (ADI incluse)
Il ne manquerait plus que son taux d'endettement soit supérieur de 2 ou 3% aux 33% généralement retenus comme maxi par les banques, pour que cela devienne critique .....

Et dans ce cas là, cela passe au service des risques de l'organisme prêteur avec mention spéciale, et peut devenir une autre chanson ....

Bien entendu si son ratio d'endettement se trouve sous les 30%, cela va faciliter les choses ....
 

Didipol

Membre
Bonjour à vous et mercis pour vos réponses détaillées

1) Sans avoir actuellement un bien identifié , voici ma projection/profil ;

CDI depuis 6ans dans même boite ; début de carrière donc le salaire ne peut que monter.
Salaire -> 3000net ( avec des indemnités pro env 400/mois mais non valorisante directement dans le crédit , seulement mettre en avant que cela conforte mon RAV...)

Prix Cible -> ~330k€

Mensualité visée -> 1000euros
Apport pour cette estimation 80k€

Sur la base des premières propositions ( donc possible d'avoir mieux..) du courtier :
-> 20ans (0,88%) -> 291 000k€
-> 25ans (1,14%) -> 330 000k€

Imaginons la situation suivante : le bien à 350k€ (notaire inclus..) est dispo ; en complément des 80k€ d'apport je possède toujours 6000k€ sur le CC ( secours ) et 61 200€ sur PEL ;

Est-ce plus interessant :

-> Conserver mon emprunt sur 20ans et casser mon PEL pour compléter l'emprunt ?
-> Laisser le PEL travailler ( je ne souhaite pas envisager des placement plus risqué (même si rémunérateur) dans un 1er temps ) et emprunter sur 25ans et compléter le reste ?

je suis bien conscient qu'il s'agit d'un simple "cas école" , si le bien est ancien , il faudra prévoir de conserver de la finance pour les travaux etc....

Je souhaite "simplement" réussir à théoriser la limite à partir de laquelle je dois avoir le réflexe -> au vu du taux ,là, il faut emprunter et laisser l'épargne travailler..... ou au contraire même si je gagne des clopinettes , les taux sont tellement bas qu'il vaut mieux emprunter....

Je suis d'accord avec ta remarque Paal , à la base , le PEL est prévu pour l'achat avec un taux garanti , qui aujourd'hui n'a plus de sens ; effectivement le calcul sur la base du TMI est à regarder de plus près...

@charly : je ne connaissais pas les livrets B ? je regarder de suite... pour l'instant
@Aristide : merci je vais lire cela avec attention !
 

paal

Top contributeur
Primo, le contenu de ce dernier post repose maintenant sur quelque chose où on peut commencer à travailler sérieusement ....

Bonjour à vous et merci pour vos réponses détaillées

1) Sans avoir actuellement un bien identifié , voici ma projection/profil ;
CDI depuis 6ans dans même boite ; début de carrière donc le salaire ne peut que monter.
Salaire -> 3000net ( avec des indemnités pro env 400/mois mais non valorisante directement dans le crédit , seulement mettre en avant que cela conforte mon RAV...)
Il est probable que le délai va aller bien au-delà des 5 ou 10 mois prévus ....

Par ailleurs, les 400 Euros mensuels d'indemnités, ils ne confortent votre reste à vivre que dans la mesure où ils ne se trouvent pas utilisés au titre de dépenses pro (pour évaluer votre reste à vivre)

Par ailleurs, vous allez emprunter sur longue période, et dans la vie pro, il peut arriver des accidents de parcours, par exemple au niveau de l'entreprise ; a titre perso, j'ai vécu une nationalisation ainsi qu'un règlement judiciaire ...

Alors ensuite tout dépend de la taille de l'entreprise qui vous emploie et le type de spécialité qui est la vôtre, mais vous affichez un optimisme qui manque de mesure, et il m'est arrivé d'accepter un poste moins bien payé, mais présentant une évolution de carrière plus ouverte .... ; pensez-y, c'est un retraité de plus de 70 ans qui vous le suggère ....

Prix Cible -> ~330k€
Mensualité visée -> 1000 euros
Apport pour cette estimation 80k€ (dans lequel figure au titre du PEL dans le premier message figure déjà 40 KE, (en complément du contrat AV et des livrets) ;

Sur la base des premières propositions ( donc possible d'avoir mieux..) du courtier :
-> 20ans (0,88%) -> 291 000k€
-> 25ans (1,14%) -> 330 000k€
Dans ce projet d'acquisition, vous serez en face :
- d'un propriétaire précédent, qui peut se montrer fermer sur le prix qu'il entend tirer du bien proposé
- d'un prêteur de deniers (le banquier), qui ne vous prêtera pas sans garantie réelle ; de façon préliminaire, vous semblez entrer dans les clous, avec un revenu mensuel de 3.000, et une mensualité visée de 1.000, soit le plafond des 33% ; mais c'est limite .....

Imaginons la situation suivante : le bien à 350k€ (notaire inclus..) est dispo ; en complément des 80k€ d'apport je possède toujours 6000k€ sur le CC ( secours ) et 61 200€ sur PEL ;
Lorsque je lis cela, j'ai le sentiment que vous comptez deux fois le PEL (une fois pour 40 Ke logés dans les 80 Ke précités, et une autre fois pour un montant de 61 Ke (le max possible) ; on verra plus loin, que vous envisagez même de ne pas y toucher, mais dans ce cas à combien se monte effectivement votre apport ??

Est-ce plus intéressant :
-> Conserver mon emprunt sur 20 ans et casser mon PEL pour compléter l'emprunt ?
-> Laisser le PEL travailler ( je ne souhaite pas envisager des placement plus risqué (même si rémunérateur) dans un 1er temps ) et emprunter sur 25ans et compléter le reste ?
Encore un choix sur l'utilisation du PEL ?? N'en avez-vous pas déjà tenu compte dans votre apport de 80 KE ?

Je suis bien conscient qu'il s'agit d'un simple "cas école" , si le bien est ancien , il faudra prévoir de conserver de la finance pour les travaux etc...
Je ne sais comment vous êtes actuellement logé, mais lorsque l'on commence à envisager des travaux (bien immo ancien), il faut de prime abord tenter d'évaluer si le logement clé en mains permet de se trouver occupé, et de planifier comment et sur quel délai seront réalisés les travaux .... (un prêt complémentaire ??)

Je souhaite "simplement" réussir à théoriser la limite à partir de laquelle je dois avoir le réflexe -> au vu du taux ,là, il faut emprunter et laisser l'épargne travailler..... ou au contraire même si je gagne des clopinettes, les taux sont tellement bas qu'il vaut mieux emprunter....
Très franchement, je lis votre intention d'obtenir une réaction sous forme de réflexe, mais comme je ne fonctionne pas ainsi, j'ai beaucoup de mal à la comprendre ....

Lorsque je négocie quelque chose, j'intègre le plus possible d'éléments précis, et je sélectionne ceux qui me paraissent intangibles (comprendre ceux sur lesquels je ne reviendrai pas, quitte à ne pas réaliser l'affaire ....) ; et s'agissant d'éléments chiffrés, je m'aide d'un tableau, sur lequel tous ces éléments seront présents ....

Ensuite, et sous l'angle de la décision, je peux passer un bon moment à réfléchir, afin d'avoir le max d'éléments en tête (mais en ayant la demi-douzaine d'éléments qui seront pour moi intangibles (et lorsque je sais qu'il yen a 6, et que j'en oublie un, j'ai le moyen de retrouver très vite celui qui me manque ....)

Cela me permet de pouvoir ultérieurement décider très vite, tout comme je sais déceler assez vite quelque chose qui boîte dans un dossier ....

Je suis d'accord avec ta remarque Paal, à la base , le PEL est prévu pour l'achat avec un taux garanti , qui aujourd'hui n'a plus de sens ; effectivement le calcul sur la base du TMI est à regarder de plus près...
Je pense qu'il ne faut pas mélanger la faculté d'obtenir un prêt PEL (qui n'est plus aujourd'hui compétitif), mais qui reste un bon produit dans le cadre d'un apport pour une opération immobilière ....

Là aussi, il aura été ouvert quand ce PEL ??
 
Dernière modification:

Didipol

Membre
Bonjour,

Les chiffres donnés ci-dessus ne correspondent pas à ma situation ( corrigé ci-dessous ) ; je souhaité au départ essayer de théorisé cela sur un cas école, mais je comprends que cela ne soit pas évident :


CC : 36k€
Compte Epargne : 2k€
LDD : 12k€
Livret A : 25k€
PEL : 61k€
Assurance Vie : 10k€

Donc avec l'apport de 80k€ il me restera toujours le PEL ( actuellement le livret qui me rapporte le plus..) ;
Le PEL a été ouvert en 2016 , le taux est de 1,50% brut.


L'argent ne "coutant pas cher" et disposant d'une épargne importante , le plus interessant serait à priori d'emprunter au maximum (dans la limite du raisonnable) et placer son épargne de manière intelligente ; mais actuellement, avec cet épargne sur des livrets, cette logique n'est pas applicable....

Je suis intéressé par votre remarque "Je pense qu'il ne faut pas mélanger la faculté d'obtenir un prêt PEL (qui n'est plus aujourd'hui compétitif), mais qui reste un bon produit dans le cadre d'un apport pour une opération immobilière ...." ; Vous faites allusion à la prime d'état ?
 

Alec

Contributeur
Bonjour,

Les chiffres donnés ci-dessus ne correspondent pas à ma situation ( corrigé ci-dessous ) ; je souhaité au départ essayer de théorisé cela sur un cas école, mais je comprends que cela ne soit pas évident :


CC : 36k€
Compte Epargne : 2k€
LDD : 12k€
Livret A : 25k€
PEL : 61k€
Assurance Vie : 10k€

Donc avec l'apport de 80k€ il me restera toujours le PEL ( actuellement le livret qui me rapporte le plus..) ;
Le PEL a été ouvert en 2016 , le taux est de 1,50% brut.


L'argent ne "coutant pas cher" et disposant d'une épargne importante , le plus interessant serait à priori d'emprunter au maximum (dans la limite du raisonnable) et placer son épargne de manière intelligente ; mais actuellement, avec cet épargne sur des livrets, cette logique n'est pas applicable....

Je suis intéressé par votre remarque "Je pense qu'il ne faut pas mélanger la faculté d'obtenir un prêt PEL (qui n'est plus aujourd'hui compétitif), mais qui reste un bon produit dans le cadre d'un apport pour une opération immobilière ...." ; Vous faites allusion à la prime d'état ?
Bonjour,
L’argent ne coute pas cher.. question de point de vue 🤨.
Beaucoup de calcul pour peu de différence je pense, ton PEL ne rapporte rien.
C’est ta RP, fais un max d’apport.
Garde 5k€ en épargne de précaution sur livret A, 10k€ sur une bonne AV dynamique (tu as 29ans) et 130k€ d’apport.
C’est que mon avis de novice !


Dans un contexte où les taux d'emprunt sont bas ; et la rémunération des livrets d'épargne faible.
Exemple : 25ans : 1,14% ; 20ans : 0,88% ; PEL : 1,24% ; Livret A : 0,5%) ;

Je ne parviens pas à calculer/évaluer les aspects suivants :

- est-il plus rentable d'emprunter à 0,88% et compléter avec l'épargne PEL/LA
- est-il plus rentable d'emprunter à 1,14% si cela permet de "laisser travailler l'épargne" sur le PEL/LA ?

Merci
Par contre peux tu me dire par quel organisme et à quelle date as tu eu ces offres de prêt ?
 

paal

Top contributeur
Bonjour,
Les chiffres donnés ci-dessus ne correspondent pas à ma situation ( corrigé ci-dessous ) ; je souhaité au départ essayer de théoriser cela sur un cas d'école, mais je comprends que cela ne soit pas évident
Si vous faites pareil avec votre banquier, il est certain qu'il va tout faire, sauf vous prendre au sérieux ....

Ici nous ne sommes ni au lycée, ni même à l'université, et l'on n'a pas trop de temps à consacrer à ce que vous appelez des cas d'école ....
 

AlexFF

Nouveau membre
Bonjour à tous !

Débutant dans la gestion de mon épargne , habituellement plutôt lecteur que contributeur sur le site , le contexte actuel m'a amené à m'interroger dans l'urgence à savoir si mon épargne actuelle était , dans un premier temps , sécurisée, puis dans un second temps "intelligemment" utilisée.
Une précision : je cherche actuellement à faire une acquisition immobilière (primo accédant) qui nécessitera un apport conséquent de ma part ; c'est pour cette raison ( est-elle bonne ?) qu'une somme importante est présent sur mon Compte Courant et non valorisée.

Mes interrogations :

1) Avec la crise COVID actuelle , la répartition de mon épargne ( voir ci-dessous ) , présente t-elle des risques avérés ?

2) Il y aurait-il une manière plus intelligente de valoriser mon épargne ? Je pense notamment aux différents livrets réglementés qui ne rapportent pas grand chose....

Pour mon projet immobilier (taux d'emprunt 1,1%) , je pensais mobiliser PEL + 90% CC ; au vu du taux des LDD et CE , je me demande si il n'est pas également plus intelligent des les mobiliser pour le projet immobilier....

Concernant le contrat d'assurance vie, il a été ouvert dans ma banque physique il y a 10ans , j'ai pas mal lu sur le forum que ce n'était pas interessant ?

Merci par avance pour vos conseils et orientations !

Bonne journée

Mon Profil :

29 ans ; CDI

Banque en Ligne :

Compte Courant :20k€ ( pas malin mais ayant comme projet l'acquisition immobilière de ma résidence principale , je n'ai pas trouvé comment valoriser cette argent sans la bloquer à moyen/long terme...) ;

Banque Physique :

Compte Epargne : 2k€
LDD : 10k€
Livret A : 20k€
PEL : 40k€
Assurance Vie : 10k€
 
Dernière modification par un modérateur:

titif0u

Contributeur
Bonjour,

Avec la crise COVID actuelle , la répartition de mon épargne ( voir ci-dessous ) , présente t-elle des risques avérés
Non.

) Il y aurait-il une manière plus intelligente de valoriser mon épargne ? Je pense notamment aux différents livrets réglementés qui ne rapportent pas grand chose....
Pour les livrets boostés il 'n'y a plus d'offre significative depuis deux ans
Pour les livrets classiques, hormis certains livrets banxaires spécifiques, le livret jeune et le LEP (sous conditions d'éligibilité), il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Pour valorisée votre épargne, il vous faudra nécessairemrnt prendre un minimum de risque... Après il reste le 100% fonds euros, encore faut il trouver un gestionnaire qui accepte d'en faire, et ce type de placement est un peu moins liquide qu'un livret, mais sûrement plus fiscalisé.

au vu du taux des LDD et CE , je me demande si il n'est pas également plus intelligent des les mobiliser pour le projet immobilier....
Tour depend du taux de votre PEL, il serait plus intelligent de mobiliser un maximum l'épargne qui est placé sur des supports qui rapportent MOINS que votre taux de crédit.

Concernant le contrat d'assurance vie, il a été ouvert dans ma banque physique il y a 10ans , j'ai pas mal lu sur le forum que ce n'était pas interessant ?
Je ne sais quelle est votre banque physique ni les frais qu'elle pratique, mais il y a de grandes chances que ce soit effectivement le cas. J'ai une vieille AV chez LBP: je l'ai vidé pour mettre les liquidités dans une autre AV, tte jeune, dans une banque en ligne.

je n'ai pas trouvé comment valoriser cette argent sans la bloquer à moyen/long terme...) ;
Je suis en cours d'acquisition en VEFA, j'aurais des frais à payer mais que dans plusieurs mois. En attendant, au lieu de laisser mes liquidités trainer sur mon Livret A (ou pire) voici ce que j'ai fait:
Ouverture d'une AV Boursorama 100% en fonds euros Euros Exclusifs, sans frais, en gestion libre, épargne dispo dans les 72h après la demande de retrait.
J'ai testé de mettre de l'argent et de le retirer ensuite, je confirme, aucun pb pour débloquer rapidement l'épargne.

Je n'ai rien trouvé de mieux pour placer une certaine somme sur du court terme.

Cdt
 
Haut