Comparaison PER Assurance Vie

Axiles

Contributeur régulier
Pour info sur l'intérêt, à TMI élevé, de faire travailler l'argent des impôts sur le PER et le gain important vs l'AV que cela peut apporter (simulation à adapter)

 

Tornado05

Contributeur régulier
Pour info sur l'intérêt, à TMI élevé, de faire travailler l'argent des impôts sur le PER et le gain important vs l'AV que cela peut apporter (simulation à adapter)

Quand on est à une TMI de 41% et qu’on a bien placé dans l’immobilier, assurances vie, PEA... pendant sa vie active, je doute que l’on change de tranche et qu’on arrive à 30% à la retraite comme indiqué dans l’article à moins d’être au début de la tranche 41% étant actif. Bon je n’y arrive pas avec ce placement car la fiscalité est trop lourde à la sortie Donc je trouverai toujours quelques chose à redire🤣
 

Axiles

Contributeur régulier
Quand on est à une TMI de 41% et qu’on a bien placé dans l’immobilier, assurances vie, PEA... pendant sa vie active, je doute que l’on change de tranche et qu’on arrive à 30% à la retraite comme indiqué dans l’article à moins d’être au début de la tranche 41% étant actif. Bon je n’y arrive pas avec ce placement car la fiscalité est trop lourde à la sortie Donc je trouverai toujours quelques chose à redire🤣

Nous n'avons pas lu le même article ;)

Le changement de TMI n'est qu'une part minime de la performance, le gros levier vient du fait que vous faites travailler 100 là où sinon seuls 70 (TMI 30) ou 59 (TMI 41) composent. C'est toute la beauté des intérêts composés.

Avec une espérance de risque élevée (100% actions) et en investissant tôt, l'outil PER est générateur d'une performance significative vs l'AV, même en supposant qu'on utilise à fond la déduction des 4600€ sur les PV dans l'AV.

Avec le "bonus" que, en cas de décès avant la sortie du PER, les montants échappent totalement à l'IR. C'est malheureusement bon uniquement pour vos héritiers évidemment :D

Le tout est plutôt selon moi de savoir si ces avantages compensent le fait de bloquer son épargne de manière aussi irrémédiable jusqu'à la retraite. Cela ne me semble intéressant que pour quelqu'un qui sait avec un très bon niveau de confort qu'il n'aura pas besoin de l'argent. Donc propriétaire de sa RP évidemment, avec des ressources financières à côté.
 

Pendragon

Contributeur régulier
Nous n'avons pas lu le même article ;)

Le changement de TMI n'est qu'une part minime de la performance, le gros levier vient du fait que vous faites travailler 100 là où sinon seuls 70 (TMI 30) ou 59 (TMI 41) composent. C'est toute la beauté des intérêts composés.
De toute façon, les 100, il faut bien les mettre au départ. Les 30 on ne les recupere que l'année suivante et on les rembourse à la retraite.

En gros j'admets que l’état fait crédit de 30 qu'il va falloir sécuriser . A LT /MT trop d'incertitudes sur ce montage et son déroulé final.

Produit à utiliser par des personnes aptes à gerer efficacement ce "crédit" de 30 sur la durée du placement.
 

Axiles

Contributeur régulier
En gros j'admets que l’état fait crédit de 30 qu'il va falloir sécuriser . A LT /MT trop d'incertitudes sur ce montage et son déroulé final.

Produit à utiliser par des personnes aptes à gerer efficacement ce "crédit" de 30 sur la durée du placement.

Tout à fait d'accord avec ça. Ce n'est pas un produit à mettre entre toutes les mains imho, et dont les avantages, certains, doivent bien être mis en rapport avec le blocage et le risque de variabilité de la fiscalité en particulier.

L'aberration ultime étant quand il est vendu à des gens qui font du full fonds €... Tous les inconvénients sans les avantages...

En étant pessimiste sur l'évolution de la fiscalité, les intérêts composés gagnent toujours : j'ai raisonné avec une période de versement de 15 ans et un retrait sur 4 ans, et un rendement net de 4% annuels sur la phase d'épargne ;même avec une fiscalisation sur la PV à 50% (la partie de la fiscalité la plus à risque au prochain changement de majorité), le PER reste devant l'AV.

Scénario avec 30% de fiscalité sur les PV, avec saut de TMI
1620063848807.png

Scénario avec 30% de fiscalité sur les PV, sans saut de TMI :

1620063696069.png
Scénario avec 50% de fiscalité sur les PV, sans saut de TMI :
1620063758048.png
 
Dernière modification:

paraton

Contributeur régulier
Pour ceux qui sont à 41% de TMI et bien installés dedans, ok

Mais pour les autres - c'est à dire quand même la grande majorité des gens - ça ne vaut pas un kopeck !
 

Florent59

Contributeur
Bien d'accord avec Pendragon.

Peu d'intérêt avec TMI faible ou moyen, produit tunnel et qui ne permet même pas de faire baisser le RFR !

J'avais un peu regardé pour voir si ça ne m'aurait pas permis de faire sauter ma taxe d'habitation et la réponse est non
Il faut regarder du côté des SCPI en déficit foncier ou des SCPI monuments historiques, qui contrairement au PER font baisser le RFR. Cependant le ticket minimum semble être de 5000€ et il y aura des contraintes, argent bloqué pendant plusieurs années, risque de perte en capital, etc. Si c'est juste pour annuler une taxe d'habitation, je ne sais pas si c'est judicieux, mais ça n'engage à rien de faire une simulation.
En investissant 5000€ vous devriez être en mesure de diminuer votre revenu imposable (et donc in fine le RFR) de 2500€ environ.
 
Haut