Compagnie des Alpes - FR0000053324 CDA

Beargent

Contributeur régulier
Hello

Cette entreprise est dans ma whitelist depuis quelques temps et je m'y intéresse. Mais n'ayant pas de "compétence" dans l'analyse (et j'avoue ca me passionne pas trop...) est ce que une âme charitable pourrait me faire un retour sur le potentiel de cette boite.
Je connais son secteur et vu son dernier résultat fiscale et son PER de 10.

Pour ceux que cela intéresse niveau avantage :

A condition de détenir au moins 200 actions le 30 septembre de chaque année et d’avoir adhéré au Club des Actionnaires, vous pourrez choisir entre :
L’OFFRE DÉCOUVERTE HIVER
Un forfait de ski d’une durée de deux jours consécutifs, à valoir sur une sélection des domaines skiables français exploités par le Groupe, parmi lesquels :

  • Chamonix
  • Flaine
  • La Plagne
  • Les 2 Aples
  • Les Arcs
  • Les Menuires
  • Méribel Alpina
  • Morillon
  • Peisey Vallandry
  • Samoëns
  • Serre Chevalier
  • Tignes
  • Val d'Isère
L’OFFRE DÉCOUVERTE ÉTÉ
Deux entrées à valoir le même jour dans l’un des parcs du Groupe dont :

  • Aqualibi Belgium
  • Bellewaerde
  • France Miniature
  • Futuroscope
  • Grévin
  • Parc Astérix
  • Walibi Belgium
  • Walibi Rhône Alpes
Ces avantages sont multipliés par 3 pour le détenteur de 400 actions, soit un forfait de 6 jours de ski consécutifs ou 6 entrées gratuites dans un parc. ( https://espace-actionnaires.compagniedesalpes.com/club-des-actionnaires/avantages )
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
LA COMPAGNIE DES ALPES : Un service public devenu privé!

Afin de développer le tourisme montagnard, et de maintenir la vie dans les montagnes, le gouvernement a favorisé l’aménagement de stations de skis dès les années 50.
Un développement débridé, et uniquement motivé par le profit, amènera à la loi Montagne de 1985. laquelle confiera l’exploitation des domaines skiables aux collectivités locales.
Pour les aider, la Caisse des Dépôts, la CDC, créera en 1989 la Compagnie des Alpes, avec la charge d’assurer la gestion des domaines skiables.
La Compagnie des Alpes sera introduite en Bourse en 1994 et privatisée en 2004.
Loin de l'idée du développement de la montagne au sens général, la Compagnie des Alpes va concentrer ses activités sur les meilleurs domaines skiables du massif alpin.
En 2016, la Compagnie des Alpes possède 11 des plus prestigieuses stations françaises qui lui rapportent entre 1,5 M€ pour les Deux Alpes, et 8M€ (les Menuires ou la Plagne).

Pour éviter d'avoir une activité exclusivement hivernale, avec les risques que cela comporte, la Compagnie des Alpes va décider, au début des années 2000, de se diversifier dans les parcs de loisirs, sportifs, ou d'animation.
En 2002, la Compagnie des Alpes acquiert une dizaine de parcs de loisirs aux activités très diversifiées, allant du Musée Grévin au Parc Astérix.
En 9 ans, la Compagnie des Alpes met la main sur 22 parcs à thème et de loisirs... mais va aussi en céder un certain nombre, peu rentables ou déficitaires.
Les plus rentables sont toutefois à la hauteur des meilleures stations de montagne du groupe : 6M€ pour le Futuroscope sur la saison 2016/2017, ou 7M€ pour le Musée Grévin.

La Compagnie des Alpes, forte de ses 20 ans d'expérience va développer à partir de 2010 une activité de conseils et d'assistance technique à l'international :
Contrat d’assistance à l’exploitation de la station de Thaiwoo en Chine, ou conseil pour la conception et la construction de la station de Yanqing qui accueillera les Jeux Olympiques 2022.

Tout récemment, la Compagnie des Alpes a annoncé avoir noué un partenariat industriel avec le chinois Fosun pour la construction d’un Snow Dome à Shanghai.
Une annonce appréciée des investisseurs qui voient dans ce partenariat les prémices d'un rapprochement entre les 2 groupes (Fosun est propriétaire du Club Med).
Il faut dire que le président de la Compagnie des Alpes souhaite ardemment réaliser un tel rapprochement.
La Caisse des Dépôts et Consignations, actionnaire à hauteur de 39,6%, n'a pas vocation à mener des opérations internationales, et développer des activités en Russie ou en Chine demande des compétences locales.

Fosun, ou l'arlésienne de Bizet !
Dès 2016, une prise de participation du chinois Fosun dans la Compagnie des Alpes était dans les tuyaux. Tout autant que l'arrivée d'un fonds américain au tour de table.
1 an plus tard, 2017, aucune avancée n'est intervenue, mais la CDC reste optimiste.
Seule ombre au tableau : l'opposition de certains élus locaux disant refuser de "laisser brader les stations de ski françaises aux étrangers".
1 an plus tard, 2018, le projet d'ouverture du capital est toujours d'actualité. "Il a pris plus de temps que prévu" a dit Dominique Marcel, le pdg du groupe.
Effectivement, on a remarqué que le projet trainait en longueur.
1 an plus tard, début 2019, toujours pas d'avancée sur le sujet.... Mais des petits signaux, comme ce partenariat pour un Snow Dome à Shanghai, continuent d'alimenter le suspens.

Pour l’exercice clos le 30 septembre 2018, l’exploitant de domaines skiables affiche un bond de 82,6% du résultat net, à 57,2 millions d’euros. le chiffre d'affaires s’élève à 801,2 millions d'euros, en croissance organique de 3,1%.
Avec la hausse du tourisme en France et le biais spéculatif entretenu par les rumeurs insistantes de rapprochement avec un autre groupe, il faut bien reconnaître que le titre a de beaux atouts à faire valoir.
Tout ceci avec un PER qui est en diminution régulière et atteint un niveau historiquement bas.


Graphiquement parlant : Commençons par une vue en UT mensuelle pour planter le décor.

Compagnie_des_Alpes_28_02_2019_M.gif

Le parcours est à l'image des activités de la Compagnie des Alpes : Il est montagneux.
2 supports horizontaux (en vert) qui semblent intéressants : 21,36€ et 24,25€
Une résistance sur un double top à 36,21€



Approchons-nous en passant sur une UT Jour :

Compagnie_des_Alpes_28_02_2019_D.gif

Nous retrouvons nos lignes directrices :
La résistance en rouge à 36,21€
Le support horizontal en vert pour lequel j'ai affiné la position sur le point bas de fin décembre 2018 à 21,10€
Depuis 1 an, et le point haut à 36,10€, juste sous la résistance LT horizontale, les cours s'inscrivent dans un canal baissier.
Ils sont venus rebondir sur le support LT en vert à 20,10€ le 20 décembre 2018.
Depuis, profitant de la hausse des marchés boursiers, ils ont traversé le canal, pour venir buter sur la borne haute de ce canal baissier.
A noter le contact avec la MM150 qui suit la ligne supérieure du canal, et qui en renforce le caractère résistant.
Les indicateurs sont baissiers.
Ce n'est pas le meilleur moment pour investir sur la valeur.
Il vaudrait mieux attendre un éventuel retour sur, ou vers le support horizontal à 21,10€.
A moins qu'une nouvelle d'importance concernant le titre, ne provoque un changement de tendance, en faisant sortir, par le haut, les cours de ce canal baissier.
 

Beargent

Contributeur régulier
Hello, Merci, un grand merci pour cette analyse Poam.
Par contre je comprends pas son support, pourquoi baisse t'il alors que c'est plutôt bien géré, un PER qui baisse (ca je l'avais remarqué) et surtout pourquoi ce canal baissier!!!

Pourtant je trouve que c'est vraiment une entreprise intéressante avec un très bon potentiel.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je suis bien d'accord, il y a un bon potentiel... Si la neige est là. Un potentiel qui sera d'autant plus élevé quand une recomposition du capital aura été faite. LA CDC est le 1er actionnaire avec 40% du capital, mais est statique dans l'histoire.
Quant au canal baissier : Toutes les actions voient leur cours fluctuer, mêmes les sociétés avec de formidables bilans années après années, ne voient pas leur cours de bourse suivre une belle pente haussière régulière.
Le canal s'est mis en place il y a 1 an, au moment où des signes de ralentissement économique sont devenus bien réels. Ajoutons y la Chine qui peine. La Compagnie des Alpes peut être rangée dans les actions cycliques et dépend un peu de la clientèle fortunée étrangère qui vient fréquenter les grandes stations alpines.
Je mets la raison du canal baissier sur ces événements intervenus depuis 1 an.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Lu ce matin sur le site Investir :
La Cie des Alpes fait une entrée plutôt réussie en Autriche

Il me semble que la page n'est plus accessible au delà de 24h, alors je mets ci-dessous quelques passages de l'article.

"La Cie des Alpes fait une entrée plutôt réussie en Autriche

Le spécialiste du loisir réalise l’acquisition du plus grand parc autrichien, FamilyPark, une opération stratégique et qui aura par ailleurs un effet positif sur les comptes. Un nouvel atout de ce dossier.

FamilyPark a accueilli l’année dernière 716.000 visiteurs, dont environ 30% de Hongrois et de Slovaques. Il est totalement aux normes et exigences de celles pratiquées par le groupe français et ne demandera donc aucun investissement supplémentaire.
Le potentiel de développement est par ailleurs important, dans la mesure où le parc dispose de 13 hectares de réserve foncière.

Un effet positif sur les marges
Sur le plan financier, ce site autrichien a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 19,1 millions d’euros (à comparer à plus de 800 millions pour Cie des Alpes) pour un excédent brut d’exploitation (ebitda) de 6,8 millions.

La transaction est effectuée sur la base d’une valeur d’entreprise de 72,5 millions d’euros, dont 20 millions par emprunt bancaire, soit 10,7 fois l’ebitda.

Un peu cher, note le cabinet Portzamparc, qui juge néanmoins que l’opération est intéressante et « relutive » dès cette année (intégration au 1er avril). Oddo BHF relève pour sa part que cette acquisition en Autriche est judicieuse, dans la mesure où il s’agit du pays classé au premier rang mondial en termes de « journée-skieur » (devant la France et les Etats-Unis). "
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
La Cie des Alpes, le conseil du jour sur Investir.lesechos.fr :
(A lire aujourd'hui, il me semble que la page est en accès libre uniquement le jour de sa publication, plus ensuite.)
Cie des Alpes confiant dans ses objectifs annuels après un solide premier semestre
Le conseil :
Nous sommes acheteurs de ce dossier, pour la bonne dynamique qui semble pouvoir être espérée pour cet exercice et qui reste toujours décoté par rapport à l’actif net (34 euros par action au terme du dernier exercice).
Le cours au moment du conseil : 25.8 €
 

Cresus93

Contributeur régulier
Je vais faire dans le PCC, mais la neige, avec le réchauffement climatique, c'est pas trop l'avenir... ?!
 

Beargent

Contributeur régulier
Il faut le voir comme une cyclique de toute façon. Mais la neige n'est pas non plus prête à s’arrêter de tomber. Aussi le groupe dispose d'un confortable niveau de parc d'attraction.
Merci Poam pour la news.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
La comm de la Cie des Alpes semble séduire :
Extraction par le haut du canal baissier.
Indicateurs en surachat... Un pullback sur la MM150 à venir?
4477
 
Haut