Comment réagissez vous suite aux chutes actuelles en bourse?

Soucieuse

Contributeur
Bon confinement Ă  tous
(la chine toujours en confinement depuis prùs de 2 mois et leur confinement n’est pas celui en France
)
[/QUOTE]
cette réflexion est reproduite partout mais quelqu'un peut-il me confirmer que c'est une réalité et que ce sont bien 1 milliard 4 de chinois qui ont été en confinement strict ?
j'avais cru que seulement 50 millions de chinois avaient été dans ce cas
 

Aristide

Top contributeur
sauf si l'Ă©conomie, l'offre et la demande, sont au rendez vous, donc si il existe un tissu Ă©conomique non mis au tapis;
Le sujet porte sur le déficit public.
Or il est lĂ , il existe.

Et - grosso modo - nécessite un milliard d'euros à financer par jour si l'on raisonne en moyenne (ce qui ne reflÚte pas l'exacte réalité).

Les flux de transactions générés ex ante censés équilibrer les prix dans un marché supposé parfait n'est plus à considérer.

L’État emprunte donc en dollars l'Ă©quivalent de ~/~ un milliard d'euros (1.250Miards de dollars si cours €/$ Ă  0,8) par jour ce qui entraine de facto une crĂ©ation de monnaie Ă  due concurrence puisque les crĂ©ances sur l'Ă©tranger sont une source de crĂ©ation monĂ©taire au mĂȘme titre que les crĂ©ances sur l'Ă©conomie (= crĂ©dits bancaires) et les crĂ©ances sur le trĂ©sor.

Mais le fait de proposer ~/~ 1.250Miards de dollars à la vente va tendre à le déprécier par rapport à l'euro; inversement apprécier l'euro par rapport au dollar.

DÚs lors nos importations (payées en dollars) nous coûteront moins cher (pétrole notamment) mais nos exportations couteront plus cher à nos acheteurs étrangers.

Or notre balance commerciale Ă©tant dĂ©jĂ  dĂ©ficitaire (= plus d'achats que de ventes Ă  l'Ă©tranger) l’apprĂ©ciation de l’euro rĂ©duira encore nos exportations cependant que le « gap » ne pourra ĂȘtre compensĂ© par le moindre coĂ»t des importations.

Le dĂ©ficit public n’est qu’un rouage dans les circuits Ă©conomiques qui interagi avec tous les autres.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
je te trouve un peu ferme
Quand ça monte de 30%, personne ne crie au scandale... Quand ça baisse de 30%, ça pleure et ça cherche à en faire porter le chapeau à autrui.
J'ai retrouvé dans un rapport de médiation de 2008 de la BNP :
"Les clients reprochent à la banque de leur avoir conseillé des investissements en Sicav ou FCP qui ne se sont pas avérés fructueux, de ne pas les avoir alertés sur les risques possibles, de ne pas leur avoir proposé à temps des arbitrages."
MĂȘmes causes, mĂȘmes effets.
On est adulte, on assume ses choix. Sinon on ne met pas ses pions dans ce que l'on n'est pas capable d'appréhender.
Franchement, si je suis un "peu ferme", c'est que ce genre d'hypocrisie m'exaspĂšre.
 

Capricio

Contributeur
Quand ça monte de 30%, personne ne crie au scandale... Quand ça baisse de 30%, ça pleure et ça cherche à en faire porter le chapeau à autrui.
J'ai retrouvé dans un rapport de médiation de 2008 de la BNP :
"Les clients reprochent à la banque de leur avoir conseillé des investissements en Sicav ou FCP qui ne se sont pas avérés fructueux, de ne pas les avoir alertés sur les risques possibles, de ne pas leur avoir proposé à temps des arbitrages."
MĂȘmes causes, mĂȘmes effets.
On est adulte, on assume ses choix. Sinon on ne met pas ses pions dans ce que l'on n'est pas capable d'appréhender.
Franchement, si je suis un "peu ferme", c'est que ce genre d'hypocrisie m'exaspĂšre.
Nous sommes tous Ă  la recherche d'un investissement qui ne fait que monter mĂȘme en pĂ©riode de crise... J'ai beau cherchĂ©, je ne l'ai toujours pas trouvĂ©... :)
 

Blister

Contributeur régulier
Quand ça monte de 30%, personne ne crie au scandale... Quand ça baisse de 30%, ça pleure et ça cherche à en faire porter le chapeau à autrui.
J'ai retrouvé dans un rapport de médiation de 2008 de la BNP :
"Les clients reprochent à la banque de leur avoir conseillé des investissements en Sicav ou FCP qui ne se sont pas avérés fructueux, de ne pas les avoir alertés sur les risques possibles, de ne pas leur avoir proposé à temps des arbitrages."
MĂȘmes causes, mĂȘmes effets.
On est adulte, on assume ses choix. Sinon on ne met pas ses pions dans ce que l'on n'est pas capable d'appréhender.
Franchement, si je suis un "peu ferme", c'est que ce genre d'hypocrisie m'exaspĂšre.
Dans le cas d'eBanck-user, il a bien expliqué avoir opté pour un mandat défensif et un mandat prudent donc il est légitime qu'il ne subisse pas de tels mouvements avec une telle volatilité.
Je trouve cette situation trÚs différente des épargnants qui achÚtent des actions ou des UC trÚs exposées et qui viennent ensuite se plaindre des baisses.
 
Haut