Bien vendu sans rembourser crédit immo - prêt acquéreurs même banque que mon prêt

Bonjour à tous,

Je vous expose ma situation.
J'ai contracté il y a quelques années un prêt immobilier dans une banque A.
J'ai mis en vente mon appartement, ai trouvé des acquéreurs, ces derniers ont obtenu un prêt dans la même banque que moi, la banque A.
J'ai vendu mon appartement, les fonds ont été transférés par le notaire sur mon compte d'une banque B.

Je souhaite conserver mon prêt immobilier et ne pas rembourser le prêt auprès de ma banque (ma situation personnelle ne me permet pas de contracter un nouveau prêt, je suis en phase de création d'entreprise).

Le notaire m'a indiqué que la banque ne sera jamais informée de la vente, seul un défaut de paiement pourrait soulever des interrogations de leur part. Je suis prêt à accepter ce risque étant donné mes mensualités et mes revenus.

Ma question est donc : la banque A m'a financé mon achat et finance l'achat de mes acquéreurs. Pensez-vous que cela soit risqué et que cette banque A se rende compte que le bien est vendu (car les acquéreurs achètent via cette même banque que moi), en conséquence de quoi elle m'exigerait le remboursement ?
Ou bien je me fais des films... Les systèmes informatiques ne sont pas assez matures pour faire le lien entre ces 2 dossiers...

Merci pour votre aide.
 
Dernière modification:

Triaslau

Contributeur régulier
Et votre changement d’adresse vous pensez aussi que la banque ne le verra pas?
Bref, vous n’avez pas le droit de faire ça mais vous le savez déjà.
 

lebadeil

Contributeur régulier
Je souhaite conserver mon prêt immobilier et ne pas rembourser le prêt auprès de ma banque (ma situation personnelle ne me permet pas de contracter un nouveau prêt, je suis en phase de création d'entreprise).

Le notaire m'a indiqué que la banque ne sera jamais informée de la vente, seul un défaut de paiement pourrait soulever des interrogations de leur part. Je suis prêt à accepter ce risque étant donné mes mensualités et mes revenus.
Au dela du droit , quel est est le risque ? Si le le seul risque est d'avoir a rembourser le capital restant du sur un coup de sifflet, ou si ca va plus loin ?
Je me pose la meme question, avec en plus des pénalités a rembourser en cas de remboursement anticipé ( certes plafonees)
Dans le cas d'une vente de residence locative ou secondaire, pas de changement d'adresse ...
 

hargneux

Top contributeur
Relisez les contrats que vous avez signé avec votre banque et la société de caution.

Et réfléchissez en tant que futur chef d'entreprise de votre réaction quand vous signerez des contrats avec des clients et que ceux ci une fois l'affaire faite s'assiront dessus, quelle réaction aurez vous face à leur arguments aussi faiblards que ceux que vous avancez pour la faire à l'envers avec votre banque ?
 
Et votre changement d’adresse vous pensez aussi que la banque ne le verra pas?
Bref, vous n’avez pas le droit de faire ça mais vous le savez déjà.

Je ne pensais pas réaliser le changement d'adresse. Tous les échanges sont dématérialisés. Et quand bien même je le réaliserais, je passe de Résidence principale à résidence secondaire ou locatif non ?

Relisez les contrats que vous avez signé avec votre banque et la société de caution.

Et réfléchissez en tant que futur chef d'entreprise de votre réaction quand vous signerez des contrats avec des clients et que ceux ci une fois l'affaire faite s'assiront dessus, quelle réaction aurez vous face à leur arguments aussi faiblards que ceux que vous avancez pour la faire à l'envers avec votre banque ?

Je ne cherche pas de jugements ici, simplement une analyse et mesure des éventuels risques. D'autant plus que je ne cause aucun préjudice à ma banque (de mon point de vue, pas de celui de la banque).
Au dela du droit , quel est est le risque ? Si le le seul risque est d'avoir a rembourser le capital restant du sur un coup de sifflet, ou si ca va plus loin ?
Je me pose la meme question, avec en plus des pénalités a rembourser en cas de remboursement anticipé ( certes plafonees)
Dans le cas d'une vente de residence locative ou secondaire, pas de changement d'adresse ...
Le risque, si elle s'en apercevait, serait important pour moi si je me suis engagé dans une nouvelle acquisition avec le capital de cette vente. Cela m'obligerait à revendre rapidement pour rembourser la banque.


Merci à tous pour vos retours, je suis preneur de tous vos points de vue !
 

hargneux

Top contributeur
Elle n'a plus de garantie en face de son financement.

Pour vous

- Déchéance du terme du crédit en remboursement immédiat du capital et des pénalités aux contrats (banque + société de caution)
- Cotation personnelle "en défaut" suivant les accords de Bale dans toutes les banques
- A partir du moment vous serez en défaut, vous ne pourrez plus vous porter caution des engagements courts, moyens et longs termes de votre entreprise
- Suivant le statut juridique de votre affaire, elle sera aussi en défaut, d'où impossibilité de vous financer, cotation fournisseurs dégradée, pas de crédit court terme (découvert, facilité de caisse) et vos clients ne pourront pas escompter les paiements en LCR que vous pourriez être amené à faire.
 
Haut