B.R.I.C. : Le Choc des Titans !

Beaugeste

Contributeur régulier
:) Bonjour et merci ...

Nadal et Roland Garros ce dimanche d'accord . Mais en avant-première pour débuter la semaine , voici un extrait du sentiment à paraître chez OFI dès demain :

<<< ... Parmi les points remarquables des dernières
semaines figure la performance des
pays émergents :
l’indice BRIC progresse
cette année de près de 45 %. Le fameux
découplage semble se matérialiser à nouveau
alors que l’année dernière, l’indice BRIC avait
perdu près de 60 %. Par le jeu de l’arithmétique,
on est ainsi encore en baisse de 42 %
depuis les plus hauts de l’année 2008… L’une
des réalités et bonne surprise de cette année,
c’est que les pays émergents montrent leur
capacité de développement autonome. L’exemple
le plus marquant est la Chine : après un
passage à vide au dernier trimestre de l’année
dernière avec une croissance de seulement
6 % en rythme annuel, l’économie semble
repartir par la consommation domestique sous
l’effet des mesures gouvernementales prises.

Jean-Marie Mercadal,
Directeur Général Adjoint en charge des gestions


C'est la meilleure conviction de sa note , et elle ne nous surprend pas à CBanque :ange:


Plus généralement , les Pays Emergeants partent de loin , c'est vrai :


fs58610571343.jpg



Mais ils ne se laissent visiblement impressionner par aucun problème , ce qui compte ET COMPTERA beaucoup :


yj11367640439.jpg
 

Beaugeste

Contributeur régulier
C'est parfois même aux limites du pensable et du faisable . D'ailleurs interdit chez nous , essayez pour voir :

ss34740807055.jpg


Et si l'on rencontre de telles situations , qui n'aurait pas l'envie et la volonté d'en sortir SUR PLACE , au lieu d'émigrer chez les autres , ce qui pose d'insurmontables problèmes ... comme chacun le sait ou va finir par le comprendre :

qt95770280646.jpg



L' Exportation et la Croissance sont encore d'actualité , bien sûr , mais l' Aménagement du Territoire est la grosse décision du G 20 . Répètons-le , les INFRASTRUCTURES sont la grande idée pour toute la Planète : en plus de la nécessité , c'est de la Paix et du Travail partout ! :)


Chacun aime son Pays , est capable d'y vivre à son idée et de beaucoup lui apporter . Sans aucun danger pour les Autres qui plus est . Il y a même des cas où çà colle le vertige ce dont nos amis sont capables :


lj39344484727.jpg



Investir sur les B.R.I.C. n'est pas seulement un pari , ni une lubie , c'est quelque chose d'assez juste à mieux y réfléchir . La notion de Risque qu'on y associe finira doucement par se retourner à notre avis ... Bonne Soirée .
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
en effet ils ont interet à avoir de solides BRIC.....ques..

toujours sur le pont meme les dimanche Beaugeste...total respect...
buffeto
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Les INFRASTRUCTURES , c'est très vaste . Poser des routes , trains , le téléphone , l'eau , le gaz , distribuer l'électricité permettent d'éviter la ruée des campagnes vers les villes . En Chine comme ailleurs .

Mais créer des hôpitaux , stades de foot , aéroports ... et même prisons , c'est encore des Infrastructures . Quel programme pour tous !


On a bien fait de s'y intéresser cette Année , la demande est pleinement vérifiable :

jq69235894084.jpg


Pour aider à financer tout çà , voyons les nouvelles de la Patrouille des B.R.I.C. :

fw40626362874.jpg


Ooooh , mais rien ne faiblit dirait-on , surtout en ce joli mois de Mai :

zs66555320462.jpg


Et la voilà , depuis 15 jours , la surprise Indienne en Jaune . Post-électorale ... et terrassante :

eu88501447486.jpg


On dirait que pour les passagers ci-dessus , sans oser rêver de places assises , ils peuvent caresser l'espoir de voyager un jour DANS le train . Bonne soirée .
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Résumé des épisodes précédents :

ni23317223414.jpg


Ou si vous avez manqué le début :

rx60954626976.jpg


De plus près , l'impression est incontestablement meilleure , c'est çà :

so44438160956.jpg


Quant à savoir si l'on a affaire à des " Mickeys " , là-bas , pas forcément en fait , les Tigres sont de la famille :

vc52907398571.jpg


Voilà , c'était pour le résumé du jour . Bonne Soirée .
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Bonsoir , il y a des jours comme çà où tout s'enchaîne et se déchaîne , on n'y peut rien o_O Au secours Fred :cry: . C'est le Patron :oops: .

Allez , de la bonne lecture et toujours sur CBanque : du EDRAM et du vrai :) :

<<< L’Asie, la Chine et le Brésil

La hausse de ce début d'année est-elle surfaite ?

Un marché indien en hausse de 48%, celui de Shanghai de 45%, celui de Taiwan, plus mature, de 45% et celui de
l’Indonésie de 40% forment le quatuor à la tête des marchés asiatiques depuis le début de l’année. A la traîne, la Malaisie,
avec une hausse de « seulement » 16%... Quant au Brésil, il les surpasse tous avec une hausse de 49%.
Que s'est-il passé ? Ces performances élevées se sont concrétisées sur les deux derniers mois. Un rythme très rapide,
trop rapide ? L’importance de la hausse surprend, malgré la nette amélioration du contexte global. Sommes-nous sur le
point de répliquer la hausse du second semestre 2007 qui a précédé la chute du premier semestre 2008 ?

Phase N° 1

La hausse réalisée depuis mars est conséquente. Si l’on garde les prévisions de profits de début d’année, la région
asiatique, qui se payait moins de 7x au point bas d'octobre 2008 (prix / profits par action pour 2009), est désormais proche
de 13x. Nous avons donc une très forte expansion des ratios de valorisation. Ce mouvement à la hausse, avec des
investisseurs prêts à payer une prime sur ces marchés, est essentiellement lié à l'amélioration macroéconomique globale.
Mais comment expliquer une telle surperformance par rapport au reste du monde ? Une bonne partie de la réponse se
trouve en Chine. Mois après mois depuis janvier, nous avons la confirmation que l'objectif de croissance élevée (8%) visé
par cette économie sera atteint. Les économistes les plus négatifs, qui prévoyaient une croissance autour de 5% / 5,5%
en début d'année, sont tous en phase de révision à la hausse. Désormais, le scénario médian s’établit à 8% de
croissance minimum en 2009, suivi de 9% en 2010. C’est une révision très conséquente.
Autre élément important, cette tendance est aussi visible dans la plupart des pays de la région, à l’exception de la
Thaïlande. Des pays comme l’Inde et l’Indonésie devraient voir leur PIB croître de plus de 4% en 2009. La Chine a un réel
effet d'entraînement sur ses voisins.
Cette amélioration macroéconomique a produit ses effets sur les marchés. Il reste désormais à savoir quelle sera la
concrétisation de ces effets positifs sur les sociétés et leurs profits.

Phase N°2

Une deuxième phase devrait donc débuter dans les mois à venir en Asie et au Brésil, avec des révisions à la hausse des
profits des sociétés. Les premiers signes viennent d’apparaître suite à la publication des résultats du premier trimestre.
Sur 2009 et pour l’ensemble de la région asiatique, le marché attend une baisse des profits de 17% par rapport à 2008.
Selon ces prévisions, certains secteurs subiraient de très lourdes pertes... C’est le cas notamment du secteur
technologique : une baisse de 50% est attendue. Le scénario est le même pour les matières premières (-22%) et pour
l’énergie (-10%).
Or, force est de constater que les sociétés de ces différents secteurs affichent, au premier trimestre 2009, des résultats
qui dépassent les attentes et que le point bas atteint sur ce trimestre est finalement supérieur au point bas attendu.
Les managements des sociétés restent très prudents quant aux perspectives des 2e et 3e trimestres, mais la majorité
indique une amélioration par rapport au 1er trimestre 2009, ce qui amène les analystes à revoir leurs prévisions à la
hausse.
Les prévisions des profits 2009, depuis décembre 2007 jusqu’à avril 2009, n’ont cessé d’être revus à la baisse en Asie.
Mai constitue le premier mois où ces prévisions sont revues à la hausse, hausse de plus de 2,5%.
Point important à noter, ces révisions positives ne sont pas seulement liées à des secteurs spécifiques où à certains pays
en particulier. La tendance est nette à Taiwan, en Corée et pour les valeurs chinoises cotées à Hong Kong. Même les
économies comme Singapour & Hong Kong, qui afficheront une croissance négative en 2009, anticipent des résultats
meilleurs qu’attendu (chiffres en augmentation de 1,3% pour Singapour et de 1% pour Hong Kong au mois de mai).
Toutefois, le pays qui affiche la hausse la plus spectaculaire reste Taiwan avec une révision de +33% en mai, qui provient
notamment du secteur technologique… Sur le plan sectoriel, les profits des financières chinoises sont revus à la hausse :
+2,2% pour les banques et +6,6% pour les assurances.
Si l’on regarde un autre indicateur de valorisation, le ratio Prix / Actif Net, celui ci semble quelque peu élevé. Après avoir
touché un point bas à 1x en octobre, il est remonté à 1,7x aujourd’hui, proche de sa moyenne historique qui se situe
autour de 1,8x (à titre de comparaison, il avait atteint 3,1x en novembre 2007). L’une des raisons pour laquelle nous ne
pensons pas redescendre au niveau d’octobre est liée à la santé des grandes sociétés asiatiques, qui est bien meilleure si
on la compare à celle des crises précédentes. Les niveaux d’endettement sont inférieurs à 30% contre 45% ou 50% en
1998. Les bilans sont beaucoup plus solides et le retour sur fonds propres devrait rester largement supérieur à celui qui
avait été atteint au plus bas de la crise de 1998, 10% contre 3% en 1998.
Une phase intermédiaire ?
La hausse récente a été très forte et très rapide. Il ne s’agit donc pas de courir après des marchés, qui, comme nous
venons de le mentionner, sont en passe de compléter la première phase de hausse. Il est toutefois très difficile de prévoir
quand la deuxième phase, celle de révisions des profits, va entraîner les marchés vers un nouveau point haut. Une phase
de consolidation devrait prendre place dans l’intervalle mais il semble justifié de rester investi et d’attendre la reprise avec
une pondération toujours forte sur la Chine mais aussi sur l’Inde, l’Indonésie et les pays nord-asiatiques, Hong Kong,
Taiwan et Corée.

Quels facteurs, autres qu’une révision à la hausse des profits, peuvent justifier une telle
reprise ?

1. Les investisseurs domestiques investissent davantage ; les montants sont plus conséquents. Les volumes, au
cours des mois d’avril et de mai se sont étoffés. Il n’est pas rare d’avoir des journées de trading d’un montant de
70 Mds USD sur l’ensemble des marchés (marché A chinois inclus). 31 Mds de dollars (actions + dérivés) ont été
échangés en Inde dans la seule journée de mardi. Cette liquidité peut faire craindre un emballement et il est
certain que de la « hot money », prompte à repartir, se joint au mouvement. Mais la majorité des investissements
individuels viennent d’épargnants asiatiques qui ont rapatrié leurs fonds investis en Europe et aux USA au cours
de 2008. Ils sont désormais beaucoup plus confiants pour investir dans leur région plutôt qu’en dehors. La
volatilité s’est aussi beaucoup atténuée sur ces marchés au cours des trois derniers mois.

2. Les investisseurs internationaux, au niveau des flux entrants sur les pays émergents, viennent tout juste de
tourner positif au cours des dernières semaines. La hausse des fonds investis représente désormais 0,7% du
montant total de capitalisation boursière. C’est un facteur de retournement très récent. La plupart des flux sont
dirigés vers la Chine ; ceux vers l’Inde viennent à peine de commencer – environ 4 Mds USD depuis le début de
l’année contre 15 Mds USD sortis l’année dernière. C’est également le cas pour la Corée et Taiwan qui voient du
net entrant à hauteur de 3 Mds USD contre des sorties nettes de 35 Mds USD et de 15 Mds USD respectivement
l’année dernière.

3. Le secteur financier asiatique est en bonne santé. Pas de recapitalisation nécessaire en Chine, en Indonésie et
en Inde. Certaines, importantes, ont eu lieu en Corée et à Singapour et sont désormais derrière nous. Le secteur
des assurances continue d’afficher une croissance positive de ses nouvelles polices d’assurance, notamment en
Chine. Le crédit à la consommation fonctionne à très bon régime en Chine et en Indonésie et reprend
tranquillement en Inde. Les ventes automobiles, en hausse de 10% à 20% depuis le début d’année dans ces trois
pays, en témoignent. Le crédit en Chine devrait croître de plus de 20% en 2009 par rapport à 2008.
 

Beaugeste

Contributeur régulier
4. Les diverses élections & événements politiques récents ont eu un effet accélérateur beaucoup plus important
qu’attendu. Les élections parlementaires en Indonésie, et tout récemment en Inde, sont importantes parce
qu’elles se sont déroulées sans heurts majeurs avec des taux de participation élevés et ont reconduit au pouvoir
les partis déjà en place, ce qui est très rare dans l’histoire (jeune) de démocratie de ces pays d’Asie en
développement. La continuité dans le pouvoir est le gage de voir la poursuite, sur 2009 et 2010, des mesures
mises en place, dès le second semestre 2009, pour lutter contre le ralentissement.

5. L’autre événement majeur à été l’annonce par China Mobile, #1 de la téléphonie mobile en Chine, d’une prise de
participation de 12% dans le #3 taïwanais, Taiwan Mobile. C’est une première entre les deux pays. D’autres
mesures d’échange sont en cours : augmentation du nombre de vols aériens directs entre les deux pays,
possibilité de venir s’installer plus facilement dans le pays de l’autre, intégrer plus directement le marché financier
de Taiwan à la Troïka chinoise (Shanghai, Shenzhen, Hong Kong).
Ces événements vont mettre du temps à produire leurs effets. Les hausses des marchés indiens et taïwanais sur
les annonces (+20% sur 2 et 3 jours respectivement) sont exagérées mais elles traduisent, néanmoins, un niveau
de confiance en nette amélioration.

6. La tendance long terme qui pousse à accroître la pondération Asie, et plus particulièrement la Chine et l’Inde, au
sein des portefeuilles globaux se profile. Les flux qui se sont retirés violemment l’année dernière devraient revenir
dans les mois à venir.

7. Resserrement significatif des liens entre pays émergents. Le président brésilien Lula vient d'achever, avec 240
PDGs du pays, une visite d'une semaine à Pékin. Deux sujets importants ont été discutés. D’une part, l'idée de
moins recourir au dollar comme monnaie de choix dans les transactions directes entre les deux pays. Les USA
restent le partenaire majeur du Brésil avec 53 Mds de dollars d'échange en 2008, mais la Chine est passée de 0,6
Mrd en 1990 à 36 Mds en 2008 et la tendance haussière est forte. D’autre part, la mise en place d'accords
bilatéraux sur le secteur de l'énergie. Une première annonce : la Chine va prêter 10 Mds de dollars à Petrobras,
première société pétrolière brésilienne, en échange probablement d'un accès privilégié à l'offre de pétrole
brésilienne. D'autres accords, sur le minerai de fer notamment (la Chine consomme 27% de la production
brésilienne annuelle) sont attendus.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. La
date du 9 mars correspond au rebond des marchés.

Achevé de rédiger le 20 mai 2009.
EDMOND DE ROTHSCHILD ASSET MANAGEMENT >>> ... Voilà , voilà ;)
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Passons un bon week-end avec une carte postale " Choc des Titans / 3 mois déjà " . Mais juste pour mémoire :p :

qg37535067405.jpg


Une sélection de Fonds populaires , " plus modérés " , dans l'intervalle :

bb53716398953.jpg


Mais surtout on vous offre un Nouvel Outil , puisque MORNINGSTAR a changé son portail , passant par la Belgique semble-t-il ...

Ici l'accès au Comparateur de Performance de Tous les Fonds vendus en France (plus de 19 000 !) ...

A mettre en Favoris si vous êtes mordus . Merci CBanque , le truc utile est caché : cliquer sur la mention " Perf début an % " . C'est un bouton Belge : il n'est pas coloré juste pour rire . Mais indispensable .

En bas de page , choisir de préférence " Afficher 100 par page " , c'est plus confortable .

Ce Championnat du Monde permanent est mis à jour à 22 Heures . Bonne promenade ;)
 
Haut