Avantages d'un PEA sur une AV?

g.b

Contributeur régulier
Bonjour,

Je me suis posé une autre question conne ce soir: dans quels cas un PEA est-il plus intéressant qu'une assurance-vie?

A priori, je ne voyais que la possibilité de loger en direct n'importe quelle action française, voire européenne, dans un PEA. Est-ce exact? Alors que sur une AV, les choix sont "limités" aux OPCVMs proposés par l'assureur.

Pour une AV de plus de 8 ans, un rachat total verra une imposition sur la base des PS+PFL. Mais le PFL donne droit à un avoir fiscal dans la limite de 4600 EUR pour un vieux célibataire. Ca veut dire que pour avoir à payer effectivement le PFL, il faut aller au-delà du plafond donc avoir généré plus de 61K EUR environ d'intérêts [et donc placer beaucoup, ou avoir fait de très juteux placements]. Donc, si on fait moins que ça, la fiscalité d'un PEA et d'une AV sont équivalentes.

Ensuite, j'ai pensé aux frais. Il s'avère que les frais en PEA ont l'air moins élevés que des frais de gestion sur une AV, si l'on omet les frais liés à l'OPCM qui seront dus de toutes façons dans les deux cas. Certains PEA gérés via Internet peuvent avoir des droits de garde [équivalents aux frais de gestion en AV?] réduits voire inexistant, ainsi que des commissions d'ordre de bourse inférieurs [e.g. 2x0.22% contre 0.75% de frais d'arbitrage par exemple].

À cet égard, je me suis "amusé" à comparer les deux modèles suivants:

* PEA:
- Commission de courtage 4.45 EUR si <= 1200 EUR, 0.55% au-delà avec minimum 8.50 EUR)
- Cotisation: néant
- Droits de garde: néant si un ordre/mois sur le PEA
- Frais de tenue de compte: néant si PEA, ce qui est le cas ;-)

* AV:
- Frais sur les versements: 3%
- Frais de gestion annuel: 0.60%

* Dans les deux cas:
- Versement initial de 5000 EUR et versement mensuel de X EUR
- On suppose une répartition équipondérée sur les différentes lignes/supports
- On suppose que les fonds fonctionnent bien à 4% annuel, et qu'aucun arbitrage n'est donc nécessaire
- On néglige les frais liés aux OPCVMs qui sont dus dans les deux cas

Dans ces conditions, il s'avère alors que le PEA est plus intéressant (net de frais et de tout impôt) si l'on procède à des versements mensuels d'au moins:
- 4 EUR, pour 1 ligne sur 8 ans
- 6 EUR, pour 1 ligne sur 10 ans
- 82 EUR, pour 2 lignes sur 8 ans
- 77 EUR, pour 2 lignes sur 10 ans
- 159 EUR, pour 5 lignes sur 10 ans

(Désolé, ce sont des valeurs approchées car je ne maîtrise pas encore les groupes de Galois et autres fonctions elliptiques pour savoir si les équations sont résolubles par radicaux. :confused: Mais si quelqu'un sait faire, je veux bien savoir aussi ;-))

Ainsi, selon le montant du versement initial et des versements réguliers, si l'on souhaite des valeurs françaises ou européennes, alors il est préférable de stocker ça dans un PEA?

Voici comment je voyais les choses:
- AV pour le fonds euros + principalement des valeurs non FR/EU
- PEA pour exclusivement des valeurs FR/EU, avec en proportion 25 à 30% grand max de l'investissement global sur le PEA
Est-ce une bonne vision? Ai-je omis des détails dans la gestion d'un PEA?

Bon, pour faire au plus simple, il est peut-être plus judicieux de n'avoir qu'une (des?) AV et arrêter de se triturer la tête? ;-)
 

g.b

Contributeur régulier
Merci stunt38, mon raisonnement n'était pas trop déconnant alors. À moins que vous ayez répondu à la partie où je me triture trop l'esprit. ;-)
 

stunt38

Contributeur régulier
non non, à la 1er ;)

toutefois je me permet de préciser que bien que ces 2 contrats aient des points communs ils ne sont pas destinés au même objectif patrimonial.

certes c'est sur le long terme mais le PEA bénéficie d'une fiscalité bien plus avantageuse que l'assurance-vie, et ce quelque soit la durée à laquelle on se place.

le PEA permet une rapidité d'exécution d'ordre bien plus rapide que l'assurance-vie qui est surtout utilisé pour placer de l'argent en mode sécuritaire.

les options sont nombreuses sur l'assurance-vie et quasi inéxistantes sur le PEA.

.......


en fait je dirais que les avantage de tel ou tel compte sont fonctions du besoin ou projet que l'on a derrière ce placement.

Cdt
 

g.b

Contributeur régulier
en fait je dirais que les avantage de tel ou tel compte sont fonctions du besoin ou projet que l'on a derrière ce placement.

Oui, exactement. Je pense avoir les idées de plus en plus claires maintenant, cf. mon autre "thème du jour". ;-)

Reste à voir maintenant le meilleur organisme pour héberger le PEA. À mon sens, ma banque est pas trop mal, à condition de ne faire que des versements "one-shot" (titres de sociétés en direct, fonds à formule lors de leur création, etc.). Sinon, les minima de perception pour des versements réguliers de faible montant (< 400 EUR/mois) en font une solution trop onéreuse comparée à d'autres organismes qu'on sort pas ici (quel panorama sinon!). D'ailleurs, est-ce que ces derniers, dont vous aurez deviné les noms, permettent facilement l'inscription des titres de sociétés non cotées? Je n'ai jamais vu cela mentionné dans leurs CGVs. Ca se passerait comment?

Merci en tout cas, ce site regorge d'informations fort utiles.
 

stunt38

Contributeur régulier
ben déja il faut voir si on souhaite boursicoter soi même, à plusieurs ou carrément tout déleguer de A à Z pour faire fructifier son capital.

- dans le cadre d'une gestion individuel : vous avez la possibilité de passer par les banques, qui bien que n'étant pas leur coeur de métier proposent aujourd'hui pour les 3/4 au moins des boursicoteurs des solutions pratiquent, bien étudiées et relativement peu onéreuses avec une bonne logistique pour gérer l'ensemble, bien etendu les services et les co^ts varient du simple au double selon les établissements.
également vous avez les sites genre boursedirect ou boursorama qui sont plus spécialisés dans ce domaine et qui proposent des packages boursiers selon le nombre de transactions effectuées au mois ou selon le type de valeurs mobilières acheté.

- dans le cadre d'une gestion collective : il y a les clubs d'investissements. ils regroupent des passionnés, amateur ou pros de la bourse et des marchés dérivés.
bien que je ne connaisse pas particulièrement ce milieu et les coûts engendrés vous pouvez bénéficier de conseils plus pointus et surtout vous pouvez rencontrer les autres membres pour échanger avec eux sur les marchés.

- dans le cadre d'une gestion déleguée : vous confiez des fonds à un intermédiaire (banque, banque d'affaire, cabinet privé...) qui se chargera pour vous d'effectuer toutes les opérations (achat, vente, arbitrage, aller-retour...).
vous ne vous occupez de rien, c'est sans doute la forme la moins drôle mais une des plus sure.
la encore les frais sont variables, cela dépend de la renommée de l'établissement à qui vous confiez cette gestion, mais bon nombre de madataire ne se rémunère que sur les plus-value, autrement dit si votre portefeuille est déficitaire cela ne vous coûte rien, petite consolation.

Cdt :)
 

stunt38

Contributeur régulier
Compte Titre Ordinaire

on en trouve dans toutes les banques classiques et sur internet, clubs d'investissement...

cf ce lien sur le CTO pour plus d'infos
 
Haut