AV performance négative

TOM2

Contributeur régulier
Assez d' accord, et Rien à voir avec une opération à cœur ouvert, un courtier est un commerçant.
Le courtier propose les fonds qui lui rapportent le plus de commissions
Effectivement l'immobilier est plus sécurisé que les actions mais il y a des SC immobilières à 2 %de frais seulement (viageneration silver avenir) et il y en a même à zéro ou 0,5 % de frais d' entrée.
 

bobanar21

Membre
concernant votre dernier message D-jack , j'ai bien peur que là du coup nous ayons été très très mal conseillé , puisqu'en effet le courtier ne m'a pas parlé de ça , d'autant plus qu'il y'a déjà eu dons manuels à moi et à mon frère dans la limite de ces 30500 ... Etants bénéficiaires à 50% chacuns de cette AV cela signifie donc que l'on risque de passer sérieusement à la caisse le jour ou ma grand-mère viendra à décéder
 

D-Jack

Contributeur régulier
concernant votre dernier message D-jack , j'ai bien peur que là du coup nous ayons été très très mal conseillé , puisqu'en effet le courtier ne m'a pas parlé de ça , d'autant plus qu'il y'a déjà eu dons manuels à moi et à mon frère dans la limite de ces 30500 ... Etants bénéficiaires à 50% chacuns de cette AV cela signifie donc que l'on risque de passer sérieusement à la caisse le jour ou ma grand-mère viendra à décéder
Il y a tout de même un point positif sur cette limite des 70 ans: les "primes" (versements) au delà de 30500€ rentrent dans la succession, mais pas les "produits" de ces primes (alors que la limite des 152500€ pour les versements avant 70ans concernent l'ensemble primes+produits.
Le but de cette législation est évidemment d'éviter que les gens passent en AV de grosses sommes à l'approche de leur fin pour alléger la fiscalité :)
Moralité: se renseigner, et anticiper ... même si malheureusement rien n'est figé e ce bas monde (en tous cas pas la fiscalité !)
 

paal

Top contributeur
Bonjour , suite au décès de son mari et à la vente de sa maison , ma grand-mère (85 ans ) disposant d'une somme importante m'a confié le soin d'en placer une partie (fructification et transmission ) .
S'agissant de votre grand-mère, vous avez donc eu connaissance du décès de votre grand-père, qui aura fait en sorte de laisse une certaine somme à faire fructifier, le reste de sa vie durant ....

J'ai donc contacté plusieurs courtiers et fini par ouvrir une AV chez VIE PLUS .
50% sont sur un fond euros et l'autre moitié répartie sur 4 SCPI .
Je ne surveille pas souvent son AV mais ce matin je m'aperçois que la performance brut de celle-ci est négative ( -3,55% ) et que donc elle perd de l'argent.
Je note dans un de vos posts ci-dessus, que le montant à verser sur un seul contrat pour une personne de 85 ans (donc parmi les primes versées après les 70 ans de votre grand-mère survivante), que ce versement (qui aurait pu (voire dû) se trouver versé sur au moins 2 contrats distincts, puisque l'abattement collectif est de 30.500 euros, puisque le total versé aura été de 55.000 Euros surs ce montant, des frais pour 1.900 Euros auront été déduits, pour aboutir à une souscription nette de 53.900 Euros ....

Qui vous aura conduit vers la souscription de parts de SCPI, car pour un néophte, c'est quelque chose qui ne s'invente pas ....

Je ne surveille pas souvent son AV mas ce matin je m'aperçois que la performance brute de celle-ci est négative ( -3,55% ) et que donc elle perd de l'argent. L'ouverture s'est faite en juin 2020, le courtier m'avait averti d'une "non-rentabilité" les 2 premières années du fait des frais d'inscription mais de là à perdre de l'argent je m'interroge sérieusement.
Sans savoir quelles sont les SCPI qui composent les 50% de l'investissement effectué pour le compte de votre grand-mère, il est quasi certain que la performance déficitaire provient de cette part de souscription et, comme le souligne Rémois dans un des commentaires ci-dessus, il est curieux de faire souscrite des parts de SCPI à une personne relativement âgée, laquelle ne dispose pas en conséquence d'une espérance de vie très longue, ce qui me semble un condition essentielle à la souscription de produits de cette nature ....

En parallèle j'ai moi même ouvert une AV VIE PLUS avec ce même courtier , 50% fond euros , 25% SCPI et 25% unités de comptes , et en comparaison j'ai pour ma part une performance brute positive (3,14%) , je gagne donc de l'argent alors que mon AV a à peine 6 mois.
L'AV de votre grand-mère présente une ancienneté voisine de la vôtre, mais surtout elle se trouve moins fortement investie en SCPI ; par ailleurs, ete pour ce qui concerne votre souscription personnelle, resterait à analyser la performance nette des UC (actions ?) souscrites pour 25% de votre contrat ...

Et effectivement, votre courtier a appliqué au cas de votre grand mère, ce qui aurait pu être admissible dans votre cas ; au lieu de cela, et pour une raison non révélée, le courtier a choisi / privilégié de recommander un produit qui n'est pas faite pour elle (sans aller trop chercher fouiller trop pourquoi il a agi ainsi ....)

Dois-je m'inquiéter pour l'argent placé de ma grand-mère ?
N'étant pas un spécialiste, loin de là, je me fie aux chiffres que je vois et trouve cela plutôt inquiétant .

Merci d'avance pour vos réponses
Il est dommage que vous nous relatiez cette situation qu'après coup, car si vous aviez exposé votre interrogation avant l'ouverture du contrat de votre grand-mère, vous auriez probablement eu de la part de la communauté de ce site des avis qui auraient pu être divergents, mais qui au moins vous auraient permis de vous questionner sur le sujet avant que les choses soient faites, et que le retour en arrière sur les frais et autre choix de produits soient facilement rectifiables .....

Autre chose pour vos placements financiers futurs, et lorsque l'on commence à placer sur des supports soit spéculatifs, soit à plus ou moins forte volatilité, on ne le fait pas d'un seul bloc, mais de façon progressive .....
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
Concernant votre dernier message D-jack , j'ai bien peur que là du coup nous ayons été très très mal conseillé , puisqu'en effet le courtier ne m'a pas parlé de ça (le fait qu'il ait des dispositions spécifiques pour des primes versées après les 70 ans d'un souscripteur ?)
La première chose que tout conseiller doit faire, c'est se renseigner sur l'état civil de la personne qui vient souscrire un produit, et en matière d'assurance-vie, l'âge est un élément dominant ....

D'autant plus qu'il y'a déjà eu dons manuels à moi et à mon frère dans la limite de ces 30500 ... Etant bénéficiaires à 50% chacun de cette AV cela signifie donc que l'on risque de passer sérieusement à la caisse le jour ou ma grand-mère viendra à décéder
Là, et si les termes employés sont exacts, il y aurait eu (il y a un certain temps, mais combien d'années ??) des dons manuels effectués au profits de deux des petits enfants (que vous êtes avec votre frère), mais c'est quelque chose de distinct de la qualité de bénéficiaire du contrat d'assurance-vie souscrit par votre grand-mère, et dont votre frère et vous êtes devenus bénéficiaires ....

Primo, il reste à savoir si le donateur de ces dons manuels furent effectués par votre grand-père aujourd'hui décédé, ou bien par votre grand-mère aujourd'hui survivante ....

Ensuite, et on va supposer que votre grand-mère aura été la mère de l'un de vos deux parents, et qu'en conséquence, et si vos deux parents sont toujours en vie, l'un d'eux aura été l'héritier lors du décès de votre grand-père, les petits enfants n'ayant dans ce cas aucune priorité dans la dévolution successorale ....
 

bobanar21

Membre
Paal , les dons ont été effectué par ma grand-mère , encore vivante donc . Moi et mon frère sommes les héritiers direct , mon père étant décédé et divorcé .
 

paal

Top contributeur
Paal , les dons ont été effectués par ma grand-mère, encore vivante donc.
Dans ce genre de domaine, il m'apparaît nécessaire de se montrer précis, au risque de ne pas maîtriser aussi bien que vous pouvez le faire, l'ensemble des données que vous êtes le mieux placé pour en apprécier l'enjeu ...

Dans mon propos il y avait deux aspects :
1. qui avait procédé aux dons, et si je comprends bien, c'est votre grand-mère paternelle (la mère de votre père, lequel aura divorcé d'avec votre mère) avant de décéder récemment ; c'est donc cette situation qui fait que vous soyez (seuls ?) héritiers de cette grand mère ; si je mets seuls entre (), c'est que cette grand mère aurait pu avoir plusieurs enfants, et d'après ce que vous indiquez, on peut déceler que votre père était l'unique enfant de votre grand mère ...

2. second volet, en quelle année votre grand-mère aura-t-elle procédé à ces dons, car il est tout à fait possible que le délai de rappel des dons de plus de 15 ans, ne soit pas encore apuré (si dons postérieurs à 2006 ...)

Moi et mon frère sommes les héritiers directs , mon père étant décédé (après avoir divorcé) .
Sur un plan successoral, ne sont héritiers directs que les enfants d'une personne (votre père l'était, tout comme aurait pu l'être un oncle ou une tante), donc le ou les enfants de votre grand mère ; mais comme votre grand-mère paternelle aura survécu à son fils (supposé unique), vous êtes les héritiers venant en représentation du patrimoine que votre grand-mère laissera à son décès ...
 
Dernière modification:

bobanar21

Membre
La situation est bien celle là , les dons ont été effectués par ma grand-mère il y'a un an , et nous sommes , mon frère et moi , enfants de mon père fis unique , décédé , les seuls héritiers de ma grand-mère.
 

paal

Top contributeur
La situation est bien celle là , les dons ont été effectués par ma grand-mère il y'a un an , et nous sommes , mon frère et moi , enfants de mon père fils unique, décédé , les seuls héritiers de ma grand-mère.
Bravo, voilà une excellente description ....

Mais là, logiquement, il peut y avoir eu donation, mais sans exonération (et donc sans rapport), puisque l'exonération des dons en faveur de petits-enfants sont soumis à deux conditions :
- que le bénéficiaire du don (donataire) soit majeur, ce qui est très probablement le cas
- mais que l'âge de la donatrice (votre grand-mère) soit inférieur à 80 ans révolus (ce qui n'est alors pas le cas) ; peut-être que sans rien vous dire, aura-t-elle réglé les droits de donation sur chaque somme donnée, ce qu'elle avait la faculté de faire .... ou bien qu'il s'agisse d'un don dit familial ....

Merci beaucoup Mamie !!
 
Dernière modification:
Haut