Assurance-vie à 69 ans

Nucky

Membre
Bonsoir à tous !

Mon père a 69 ans et il ne s'est jamais vraiment occupé de son épargne, tâche qu'il laissait à ma mère. Je reprends le flambeau aujourd'hui et réalise qu'il a des liquidités qu'il s'agirait de ne pas laisser moisir sur des livrets, suite à la succession de ma mère.

J'ai pris soin de lui laisser environ 5 mois de retraite (environ) sur le livret A, en cas de gros imprévus et je laisse ouvert deux PEL (de 2014 et de 2015) qu'il alimente via versements mensuels.

J'ai procédé au rachat total de son AV Millevie Premium, que notre conseillère lui a fait ouvrir pour placer l'agent de la succession : ouverte en juillet dernier, la reprise économique lui a permis de faire une plus-value, c'est tant mieux !
Après avoir étudié les différentes AV en ligne, j'ai choisi Evolution Vie d'Aviva : pour ses fonds euros (boostés) ainsi que pour les options gratuites ; j'ai également vérifié la disponibilité du service client et j'ai eu des réponses claires et précises à toutes mes questions, venant d'interlocuteurs courtois et maîtrisant leur sujet.

Nous alimenterons cette AV, en plus du capital initial, jusqu'à ses 70 ans puis nous en ouvrirons une nouvelle (très certainement chez Linxea Avenir, que je connais bien) : pour ne pas nous emmêler les pinceaux dans la fiscalité des versements pré/post 70 ans et faciliter le travail des assureurs et de l'administration fiscale en vue d'éventuels retraits mais aussi de la succession (car oui, il faut bien y penser...). Cette autre AV aura également pour but d'accueillir le montant des deux PEL d'ici 2029 et 2030.

Voilà pour la stratégie en vue de l'âge de mon père : si vous y voyez des biais, je suis bien sûr preneur de vos avis et conseils!

Concernant la répartition sur Evolution Ve, j'ai prévu de répartir le capital (27k) de la manière suivante :

- 65% fonds euros.
- 35% UC (le fonds euros se trouvera boosté de 50% car j'aurai atteint le palier minimum de 30% en UC pour en bénéficier : de même, les 35% nous permettront d'avoir la prime de bienvenue).

Dans les UC, après avoir regardé de près le choix proposé par l'AV, j'ai prévu de répartir de la façon suivante :

- 50 % Comgest Monde C (sans grande surprise), pour son aspect défensif lors des baisses et sa perf sur 10 ans qui n'a pas à rougir face à l'indice World. Le fait qu'il soit bien pondéré en Asie et au Japon me plaît car je crois en la croissance de ces régions dans les années à venir.

- 20% Comgest Growth Europe EUR Acc pour venir compléter son grand frère du dessus que je trouve assez peu investi en Europe par rapport au reste. Les secteurs y sont répartis de façon équilibrée et là encore, la performance est honorable pour l'Europe.

- 30% BlackRock Global Funds - World Technology Fund A2 (EUR) : un fonds qu'on ne présente plus non plus et un secteur d'avenir (selon moi) assez décorrélé des cycles économiques. Son côté plus "agressif" est atténué par celui plus conservateur des deux précédents.

Je déplore l'absence d'un bon fond conso tel que le Robeco Global Consumer (celui là, ce sera pour moi chez Linxea !)

Un profil assez équilibré et même plutôt défensif : mon père est à l'aise à l'idée de "perdre" cet argent et me fait confiance mais je préfère jouer la sécurité avec un bon fond euros boosté et des UC actions dont le risque n'est pas dans l'échelle haute (sauf pour le Blackrock).

Voilà, si vous êtes encore là et que vous avez des avis/conseils sur cette répartition, je suis tout ouïe !
 

NO2256

Membre
Voilà une stratégie très bien vue dans laquelle je me retrouve car c'est également la mienne au choix des AV près.
Une seule chose ma dérange c'est le fait que même après succession il n'est normalement pas possible de détenir 2 PEL, nous avons eu le cas lors du décès de ma mère. Attention que la banque ne s'appuie pas là-dessus pour clôturer un des PEL !
 

Nucky

Membre
Merci pour votre retour NO !
Concernant les PEL et la succession, je vous copie-colle un extrait du site du Service Public concernant les PEL de moins de 10 ans :
"Si le PEL n'est pas parvenu à terme à la date du décès de son titulaire, l'héritier peut reprendre le plan à la condition qu'il tienne l'ensemble des engagements du défunt (durée, montant des versements, etc.). L'héritier disposant déjà d'un PEL ouvert à son nom peut le conserver."
Donc mon père a pu reprendre celui de ma mère qui avait été ouvert en 2014 et conserver le sien !

Sinon, j'ai bien ouvert cette semaine l'AV d'Aviva en bénéficiant de la prime de 350e et du boost de 50% du fonds euros, avec la répartition proposée ci-dessus: reste à voir comment ils vont se comporter dans les prochains mois.
 

Nucky

Membre
Bonjour moietmoi, le but est de protéger cette épargne de l'inflation et aussi de préparer la transmission.
 
Haut