assurance emprunteur et arrêt maladie de plus de 30 jours

Manu2018

Nouveau membre
Bonjour,
Ma femme et moi sommes en train de contracter un prêt auprès de Boursorama. Nous avons maintenant à répondre au questionnaire de santé (nous avons pris l'assurance par défaut de Bourso la CNP).
En remplissant le questionnaire, nous nous rendons compte qu'une des questions risque de provoquer un surcoût ou un rejet de l'assurance. Ma femme a été arrêtée il y a 1 mois pour surménage (lié au fait qu'elle travaillait avec un chef pervers narcissique qui la submergeait de travail). Le docteur, afin de justifier l'arrêt d'un mois auprès de la Sécu, a indiqué qu'elle souffrait de troubles anxio dépressifs (mais elle n'a pas eu de traitement médicamenteux et elle lui conseillait juste de se reposer!). A l'époque, ma femme lui a demandé si cela ne risquait de poser un problème pour les démarches d'un futur achat (évidemment nous pensions à l'assurance du crédit) et son médecin lui a répondu que cela ne poserait pas de problème dans nos futures démarches.
Donc nous nous rendons compte que cela risque de nous coûter très cher.
Nous voulions avoir votre avis sur notre situation. On se demande si on doit continuer ou non avec la CNP. Ou bien prendre une assurance qui aurait un surcoût moins élevé, lié à cette arrêt maladie.
Nous sommes vraiment dépités et nous aimerions avoir vos conseils.
Par avance merci !
 
I

ICF62

Bonjour,

cela risque en effet de poser quelques soucis.
une déclaration d'arrêt de travail pour problème psy risque de provoquer un refus de couvrir l'invalidité temporaire totale (arrêt de travail) de la part de la CNP et donc un blocage vis a vis de la banque.
reste à voir la répartition des revenus entre vous.
si votre seul salaire suffit a tenir la mensualité avec un endettement correct la banque peut accepter néanmoins.

ne pas déclarer l'arrêt reviendra à encourir la nullité du contrat en cas de sinistre.

je pense que si vous joignez une attestation du médecin indiquant les raisons réelle de l'arrêt cela peut aider à comprendre et adoucir l'approche de la compagnie.

bien cordialement
 

Manu2018

Nouveau membre
Merci pour la réponse. Nous ne voulons pas mentir dans le questionnaire. Ma femme est remontée contre le médecin qui lui a prescrit l'arrêt. Boursorama oblige à avoir la couverture ITT. A moins d'un miracle, et les assurances ne sont pas des anges, nous aurons sûrement nos dossier de rejeter alors que nous avions un profil parfait.
 
I

ICF62

Bonjour Manu2018
en ce qui concerne les assurances de personnes; lorsqu'un client nous demande si ses antécédents vont avoir un impact sur le tarif ou les garanties, la règle est de répondre: "je ne sais pas je ne suis pas médecin"
cela devrait être la même chose sens inverse: le médecin n'est pas un assureur....
sauf que le médecin souvent minimise l'impact d'une prescription sur l'analyse de la compagnie d'assurance
dans le cas évoqué nous somme sur le terrain des "maladies non objectivables
j'esplique:
demain vous dites à votre médecin que vous êtes en dépression
il vous croit ( et moi aussi bien sur)
il vous met en arrêt de travail
cela peut durer 3 ans
tout comme si vous lui dites que vous avez mal au dos

personne ne peut prouver le contraire sur le plan médical

et donc la compagnie doit payer ( sous réserve des garanties bien sur)

j'ai eu le cas d'une personne travaillant pour une mairie
3 ans de CDD pas de problème
puis titularisée: 1 mois après déclarée en dépression nerveuse, affection longue durée , passage en commission et qui confirme
on l'a voyait tout les jours se promener, faire ses courses et le samedi sortir en boite .....
c'est l'extrème, je le convient
mais j'en ai quelques dizaines comme cela depuis 30 ans
on paie pour les profiteurs et les combinards

bien cordialement
 

Manu2018

Nouveau membre
Pour le cas de ma femme, c'est le médecin qui a insisté pour un arrêt d'un mois. Comme je l'expliquais précédemment. Elle travaillait énormément et ne se reposait plus : nuits courtes ou blanches, travail le week-end et pendant les vacances. Elle ne développait pas de pathologie dépressive mais était juste exténuée et manquait de sommeil. Le docteur voulait qu'elle se repose et j'imagine voulait éviter que ma femme ne développe un burnout ou un état dépressif.... et aussi pour se couvrir.
 
I

ICF62

oui je le comprend bien,
il était en effet prudent d'anticiper un risque plus grave pour elle
j'ai eu des cas semblables à celui de votre épouse
j'ai fait rédigé une lettre explicative aux clients et tr-s détaillé sur la cause de mise en arrêt par le médecin
une attestation de votre médecin dans ce sens serait aussi la bienvenue

bien cordialement
 

dodo1

Contributeur régulier
La CNP ne sont pas tendre avec les personnes ayants des soucis de santés.
Pourquoi ne pas faire une délégation d'assurance et démarcher un autre assureurs
 

Manu2018

Nouveau membre
effectivement c'est ce que nous allons faire. Mais il faut trouver l'assurance qui acceptera de couvrir ce risque.
Nous allons contacter un courtier en assurance qui est spécialisé.
Après est-ce qu'il faut compter les jours fériés et week-end sur les calculs de jours d'ITT consécutifs ?
 
I

ICF62

oui bien sur
la question est généralement : avez vous eu un arrêt de travail supérieur à xx jours consécutifs .....
 

andreiev

Membre
Bonjour,

Donc nous nous rendons compte que cela risque de nous coûter très cher.

Pour l'instant, vous n'en savez rien. Continuez donc les démarches, mais préparez-vous simplement à ce qu'elles prennent plus de temps que si vous cochiez toutes les "bonnes" cases dans le questionnaire de santé.
 
Haut