Appel à témoignages : vendre ses parts de SCPI, une gageure ?

Paul

Membre
Staff MoneyVox
Bonjour à tous,

Dans le cadre d'un article à paraître prochainement, la rédaction MoneyVox est à la recherche de témoignages :

1. Avez-vous déjà rencontré des difficultés au moment de vendre vos parts de SCPI ?

2. Combien de temps s'est-il écoulé entre le moment où vous avez décidé de vendre et l'arrivée des fonds sur votre compte ?

Merci d'avance pour vos contributions.

Bien à vous,
La rédaction MoneyVox
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
de mon point de vue , les SCPI ne sont pas faites pour etre revendues mais pour se créer des revenus complémentaires pérennes .

donc désolé mais je n'ai pas d'exp de revente de SCPI .
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Quant à moi, j'envisageais de vendre mes parts. J'aurais eu une expérience à partager. Heureusement que je me suis ravisé, la SCPI a retrouvé la forme. Désolé ;)
 
Une injonction de les conserver, même avec la forme, n'est pas vraiment gage de liquidité.
Il faut etre confiant de l'absence de retournement du marché. Ou même de freinage, car la pierre papier est toujours moins liquide que la pierre
 

Paul

Membre
Staff MoneyVox
Merci pour vos retours.

Effectivement, les SCPI sont un placement sur le temps long. Mais on n'est jamais à l'abri d'un besoin express de liquidités. Sans compter qu'en cas de baisse durable des performances, des arbitrages sont parfois nécessaires. La question est alors de savoir à quel point il est facile (ou non) de se désengager d'une SCPI.

@Vinpourcent : pourquoi dites-vous que la pierre papier est moins liquide que la pierre ?
 

jeekes

Contributeur
Bonjour,
En fin d'année dernière j'ai revendu mes parts PFO 2 et IMMORENTE.
Sans aucune difficulté et très rapidement. Une quinzaine de jours pour l'une et trois semaines pour l'autre.
Le plus compliqué a été de remplir la déclaration (obligatoirement papier) de la plus-value aux impôts, une incroyable usine à gaz dont je me suis sorti grâce à l'aide efficace de mon conseiller de chez Périal.
Voilou...
 

jodel140

Contributeur régulier
pourquoi dites-vous que la pierre papier est moins liquide que la pierre ?
Moi je dirais qu'elles sont aussi peu liquides l'une que l'autre.
La file "Ruée vers les scpi" a produit 144 pages de commentaires depuis 02/2019, et personne ou presque n'a d'expérience de la revente ... symptomatique du type de placement. Là ce n'est plus du Buy and Hold, c'est du Buy and Forget ...
 

Nature

Contributeur régulier
Moi je dirais qu'elles sont aussi peu liquides l'une que l'autre.
La file "Ruée vers les scpi" a produit 144 pages de commentaires depuis 02/2019, et personne ou presque n'a d'expérience de la revente ... symptomatique du type de placement. Là ce n'est plus du Buy and Hold, c'est du Buy and Forget ...
Le vrai souci dans ces histoires de SCPI et SCI, c'est que selon la philosophie et les appétences de chacun, certains investisseurs verront le verre à moitié plein tandis que d'autres verront celui à moitié vide.

Car les SCI ou SCPI feront leur vie tandis que l'investisseur se positionnera au cours de celle-ci. Certains de ceux-ci seront heureux parce que cela aura été un bon coup, tandis que d'autres pleureront parce que mauvais timing. Certes, mais cela apporte quoi comme informations ? Qu'il faut jeter le bébé avec l'eau du bain ?

De plus, au sein d'une même classe d'actifs, certains engendreront des soucis lors de la revente, tandis que d'autres seront d'une simplicité enfantine (j'ai vendu dernièrement des SCI, et tout s'est déroulé idéalement).
Idem lors de l'achat de biens immobiliers qui s'avèreront au final plus ou moins difficiles à vendre, cela ne veut pas dire pour autant qu'il faille arrêter d'acheter des maisons et appartements à cause d'une liquidité faible.

Dans toute décision de sa vie, il faut faire deux colonnes : une pour les points positifs, et une autre pour les points négatifs. Ensuite, on se positionne et on fait son choix en connaissant les tenants et aboutissants (d'où l'intérêt d'un bon forum de vulgarisation des ingénieries financières comme MoneyVox et autres)

Tout cela pour dire en conclusion, que oui nous sommes souvent le flou (doux euphémisme), mais qu'il faut aussi savoir faire la part des chose en prenant de la hauteur et non réduire notre vision à un seul aspect, sinon on ne verra que par le petit bout de la lorgnette.
 

Serge B

Contributeur régulier
J'ai revendu l'an dernier une partie de ma ligne Immorente, non parce que je n'avais pas confiance, mais arbitrage patrimonial. Une fois la demande de rachat (papier) remplie, aucun problème. je n'ai pas vérifié précisément mais je dirais une bonne quinzaine pour avoir les fonds, à la bonne valeur liquidative et sans frais cachés... Je suis d'accord avec Jeekes pour la déclaration de plus-value mais dans ce cas là, c'est plus fastidieux que difficile , et très ch....pour une plus value déclarable après abattement insignifiante !

Amha tant qu'on est sur une S.C.P.I "ouverte", avec un marché large, la liquidité ne pose aucun problème sauf retournement brutal et spectaculaire du marché. mais en ce cas, ce sera encore pire avec de l'immobilier direct (Et même avec l'assurance-vie si les choses tournaient vraiment mal.....)

Toujours concernant la liquidité et à titre de comparaison, je suis en train de liquider une succession pourrie en immobilier , je suis sur le morceau depuis 2 ans et ce n'est pas fini
 
Haut