Appart'City - Park & Suites - Défendons-nous

Petit message de la modération :
Bonjour,
Ce forum et cette discussion ne sont pas des outils de démarchage. Vous pouvez énoncer les actions de vos extraordinaires avocats, mais n'essayez pas de les "placer" à tout prix. Si votre prose séduit les lecteurs, ces derniers seront assez grands pour vous recontacter par message privé. Donc pas de nom, pas de pub, pas de sollicitation, pas de jugement de valeur. Uniquement des faits. Merci.
Cordialement,
Lopali



Second petit message de la modération :
Bonjour,
À moins d'habiter sous le même toit et d'écrire de la même façon, il semblerait que les intervenants coproACactif et coup_yonnais soient une seule et unique personne.
Cordialement,
Lopali




-----------------------​


Bonjour,

Un certain nombre de messages sont en train de circuler dans les réseaux des copropriétaires Appart'City.

Ces messages essayent de faire passer pour des vilains petits canards les copropriétaires qui font valoir leur droit en faisant des référés pour obtenir les règlements des loyers dus.

Mais c'est Appart'City qui en ne payant pas les loyers, sans information des copropriétaires concernés, ni sans accord de leur part est dans l'illégalité.

Ne sommes nous pas dans un état de droit ?
On ne peut pas reprocher aux copropriétaires lésés de se défendre légalement, on ne peut que les féliciter alors que d'autres jouent le jeu de cet exploitant en faisant miroiter nous ne savons quoi parce qu'ils ont des contacts qui jusqu'à aujourd'hui n'ont servis à rien.
Leur bénévolat a un coût, au minimum l'adhésion, puis, ce qu'ils oublient de dire, c'est que toute négociation qui s'en suivra nécessitera l'appui d'un "homme de loi" pour valider les accords qui ne pourront être qu'individuels (le copropriétaire face à l'exploitant). Il ne peut y avoir d'accord collectif en la matière.

En plus toutes les propositions qui sont faites sont largement inspirées du mouvement qui est né en juin 2015, lancé par une jeune Association G.... et qui avait essayé d'associer une certaine fédération, fédération qui avait tout rejeté en bloc.

Ne vous laissez pas berner, ils veulent vous entraîner vers un moratoire qui serait la pire des choses.

Voir ce qui a déjà été dit sur le sujet du moratoire à cette adresse (discussion fermée par un membre de cette fédération) :
https://www.moneyvox.fr/forums/fil/park-suites-appartcity-grh-participations.13522/page-277

Négocier ne signifie pas ne pas faire de référé, négocier nécessite parfois de d'abord rééquilibrer les positions.
Alors que négocier et en même temps se soumettre est un non sens.


Nous devons rester vigilants, ce combat ne nécessite pas une fédération, il peut être comme le proposait cette Association G.... une action ponctuelle regroupant des résidences à travers un groupe de négociation, une "Task Force" en quelque sorte, pour aboutir à une solution.
 
Dernière modification par un modérateur:

jeanine83

Membre
Bonjour,

Je suis très heureuse qu'une nouvelle discussion soit ouverte et celle-ci par un autre point de vue que celui très orienté fédération de la précédente.
Cette discussion avait été fermée car les arguments proposés par la fédération et ses affirmations étaient et sont toujours loin de rassembler et de faire l'unanimité.
Quelques idées sont bonnes, d'ailleurs reprises d'un regroupement associatif Angevin, mais leur traitement et les choix qui s'y sont ajoutés ne permettront pas de faire fléchir Appart ‘city si ce n'est leur permettre de nous ponctionner davantage au bénéfice des actionnaires. A moyen terme ces derniers augmenteront leur capital. C’est à eux de lâcher du lest pour permettre à notre gestionnaire de nous payer nos loyers.
Propriétaire dans le sud de la France, j'ai reçu un mail de mon association de copropriétaire ainsi qu'un courrier de la Fédération qui m'interroge et qui après étude fait des raccourcis trop importants qui amènent à une définition tronquée et par conséquent limitée de sa définition, et plonge dans certaines contre-vérités.

La mutualisation doit nous rassembler dit la fédération : Pour un très grand nombre ce n'était pas l'argument qui nous a fait investir mais plutôt la défiscalisation, l'implantation dans une ville et région dynamique, la proximité d'un grand centre d'affaire et de commodités. Un investissement est réfléchi et une ville peu dynamique ne peut être vectrice de rentabilité. C'est avant tout la rentabilité qu'il fallait chercher et qu'il faut chercher.
Notre cause est commune mais pas les moyens. Appart ‘city veut cette cause commune fédérée. C’est son intérêt et celui des actionnaires mais pas le notre.

Je pense qu'un spécialiste pourrait nous éclairer sur cette question !?

La fédération parle d'"experts bénévoles" mais il serait souhaitable de connaitre leur capacité à résoudre les problèmes, leurs réalisations et surtout leurs champs de compétences professionnelles !

Elle parle également d'effet de groupe profitable aux résidences rentables, que l'on m'explique ? Le moratoire (l’échéancier) ? Le redressement judiciaire catastrophique ? La définition de son rôle est tronquée, il serait important de clarifier ce qu'est un RJ dans sa totalité et ce qu'il peut impliquer en réalité positive ? Il y a d'autre conséquences plus salutaires pour nous.

Le bureau de mon association marseillaise au CV impressionnant et plutôt favorable à la fédération, il ne m'impressionne pas car aujourd'hui aucune voie de règlement du Trimestre 4 ne m'est apportée alors que mon autre logement dit rentable m'a été réglé. Cette équipe n'a aucune compétence particulière pour connaitre et comprendre la situation réelle d’Appartcity , bien éloigné de leur domaine d’activité. Nous sommes en lien avec la haute finance et les affaires, et c’est dans ce domaine qu’il faut des compétences.
Il y a des solutions et la négociation prend place également après avoir tapé fort sur la table !

Je croix que de nombreux points doivent être éclairés au regard du courrier de la Faprah que je viens de recevoir.Il existe d'autres solutions. Il suffit d'aborder le problème différemment.

Je suis persuadé que cette autre approche peut m'être expliquée clairement .

Jeanine 83
 
Dernière modification:
Bonjour à tous,

Appart'City a une dette de loyers de 25 Millions d'euros annoncé à la réunion du 2 avril 2016). Cette dette dure depuis au moins deux ans maintenant sans évoluer dans le bon sens.
Cet état correspond à un «*état de cessation de paiement*», ce qui expliquerait que Appart'City refuse de publier ses comptes et préfère payer des pénalités.

En effet toute entreprise en état de cessation de paiement doit faire un Dépôt de Bilan (c'est la loi).
Au lieu de cela, Appart'City, puisque les Banques refusent tout prêt, aurait imaginé pouvoir utiliser les copropriétaires comme des banquiers «*passifs*» qui accepteraient de prêter de l'argent à un taux zéro et sans garantie. Et en même temps ils tentent de discréditer les copropriétaires qui font des référés pour faire respecter leur droit auprès des autres en prétextant que si les loyers ne sont pas payés (25 millions d'euros 2015) c'est à cause des frais de justices qu'ils doivent régler (700 000 € en 2015). Cherchez l'erreur

D'ailleurs, les Présidents d'Association et les Présidents de Conseil Syndical viennent de recevoir ce courriel de Appart'City*:
<<Mesdames, Messieurs, Bonsoir,
Conformément à nos engagements, nous vous ferons parvenir dès lundi 2 mai, un calendrier de paiement des loyers ainsi que du règlement de l’antériorité.
Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, en l’assurance de mes respectueuses salutations.
>>​

Les échéanciers de paiement annoncés par Appart'City commenceront à arriver. Si les copropriétaires l'acceptent, ils constitueront ainsi un MORATOIRE. Ils vont donc prêter de l'argent à un taux zéro, sans garantie de remboursement et sans garantie d'amélioration de la situation.

Or un MORATOIRE, fait que la dette de loyer en retard n'est plus EXIGIBLE et ainsi «*l'état de cessation de paiement*» pourrait disparaître. Alors, plus aucune Résidence individuelle, ni mêmes regroupées, ne pourront assigner en Redressement Judiciaire pour obtenir le règlement du retard de leur loyer. Le risque disparaissant pour l'exploitant, les copropriétaires n'auront pratiquement plus aucun levier ni moyen d'action.

Les copropriétaires ne sont pas des banquiers, c'est aux actionnaires de recapitaliser l'Entreprise et de trouver des solutions pour améliorer la situation pour rendre cette entreprise équilibrée et rentable à nouveau.

Les copropriétaires doivent refuser tout échéancier de règlement, le seul échéancier est celui du bail qui doit être respecté.
 

jeanine83

Membre
Bonjour,
Il est évident que nous ne sommes pas les banquiers d'Appart'city - Park'n Suite.
Nous nous joignons à vous et soutenons cette démarche .
Avant que nous puissions accorder quoi que ce soit à notre gestionnaire , il doit déjà et avant tout tenir ces engagements.
Le moratoire ferait oublier les dettes et créditerai les comptes d'appart'city de l'équivalent d'un beau taux zéro au remboursement indéterminé.
Montrons que nous sommes forts.
 

31012001

Membre
Tout à fait d'accord , il est grand temps de montrer qui pilote et qui sont les véritables propriétaires...
 
OUI donc RASSEMBLONS-NOUS ET REVEILLONS-NOUS !!! ...
n'étant pas propriétaire dans vos résidences, il m'est d autant plus facile d'en parler.
on vous propose d'etre les banquiers d'Appartcity ! sans que ses actionnaires n'aient à remettre au pot. Bien classique.

Devenez en les ACTIONNAIRES : transformer votre créance en capital...
Ou forcez ses actionnaires fonds d'investissements à recapitaliser massivement
Pour arriver à cela , assignez les MASSIVEMENT en liquidation judiciaire: vous verrez que comme par hasard, les garanties arriveront... et les discussions sérieuses commenceront.

Si AC était placé en redressement judiciaire, ils pourront se débarrasser à bon compte des résidences "boulets " (qui de toute façon seront maltraitées ) et le reste sera meilleur dans le cadre d'un plan de continuation. Pour obtenir ce plan, ses actionnaires devront donner des garanties au juge, et recapitaliser...
Vous aurez une société obligée de payer régulièrement car sinon ils sont liquidés, sous le controle d'un juge, et votre créance actuelle sera étalée (mais c'est de toute façon ce qu ils vous proposent actuellement. Alors)

La mise en place de stratégies visant à les assigner en liquidation est une très bonne stratégie.
Cela passe par le refus de tout plan d'étalement de la dette actuelle, car cela fait de vous ses banquiers.

Après tout, la SNCM (corse) se redresse bien dans le cadre d'un redressement judiciaire. Si la SNCM se redresse, alors, Appartcity c'est simple à coté .
 
Bonjour,

Appart'City a publié son échéancier, établi à priori sans participation des copropriétaires, en précisant dans son courriel d'accompagnement que*:
1) Les loyers 2015 non réglés à ce jour (qui n'apparaissent pas dans leur échéancier) auront un règlement étalé entre juin 2016 et juin 2017*;
2) L'échéancier ne sera respecté que si les copropriétaires arrêtent toutes les procédures.

En plus depuis le début, certains nous parlent de solidarité, de mutualisation et en fait de solidarité Appart'City fait des distinctions entre les résidences, certaines seront payées normalement, d'autres pas.

Si vous analysez cet échéancier, vous constaterez que les loyers seront payés suivant une distribution très particulière. A base d’acomptes pour ne pas payer la totalité des loyers car Appart'City veut délibérément diminuer l'ensemble des loyers (mutualisation oblige), résidences rentables ou en difficulté. C'est pour ça qu'ils vont engager des réunions par Résidence pour renégocier tous les loyers.
En février 2017, il y aura encore plus de 4 mois de loyers non payés, ce qui représente le retard actuel qui n'a d'ailleurs pas bougé depuis 2014.
Appart'City est incapable de redresser la situation.
Appart'City a imaginé de réduire les loyers pour diminuer sa dette, sans se préoccuper des difficultés que cette situation engendrera à beaucoup d'entre-nous*; cette diminution a pour but de nous faire croire en 2017 que la situation s'est améliorée (en montant), alors que le retard en mois sera le même voir plus grand.

Nous ne voulons pas être les banquiers de Appart'City.
C'est aux actionnaires de recapitaliser cette Entreprise dans laquelle dès le départ ils ont minimisé leur engagement au détriment de nous les copropriétaires.
Appart'City n'a d'existence que parce que nous leur permettons d'utiliser nos appartements.​

Appart'City est en «*état de cessation de paiement*» qu'ils assument leur responsabilité, ils recapitalisent ou ils vont au dépôt de bilan.

Le mouvement «*reveillons.nous*» semble le plus avancé dans les actions qu'il mène; les ayant contacté ils m'ont présenté la meilleure stratégie pour le règlement de ce problème.

Refusons cet échéancier en envoyant le courrier suivant aux dirigeants d'Appart'City et ensemble nous devons réagir fortement.
<<
Réf*: Lot N° xxx (Ayyy)
Résidence de

Objet*: Réponse à votre échéancier

Bonjour Madame C....T,

La constitution de votre échéancier n'a fait l'objet d'aucune concertation ni négociation.

Il n'est pas question pour moi de jouer le rôle de banquier en vous prêtant de l'argent, sans rémunération et sans aucune garantie.
Je n'ai absolument pas l'intention de me substituer aux actionnaires dont l'obligation est de redresser l'entreprise en la recapitalisant, ou de décider du dépôt de bilan si vous êtes incapable d'honorer vos dettes.

Je vous demande donc par la présente*:
de régler immédiatement les loyers dus,
de régler à l'échéance les loyers à venir, sans quoi nous continuerons à exiger les loyers dus par la contrainte judiciaire,
de mettre rapidement en place des négociations afin d'élaborer avec les négociateurs des copropriétaires les solutions, accompagnées de garanties et de contreparties, permettant d'aboutir au redressement de l'Entreprise, et pour les copropriétaires, au retour à un fonctionnement normal et sécurisé.

Je suis décidé à obtenir le paiement régulier de mes loyers et ce, par tout moyen de droit.

Veuillez agréer Madame, l'expression de mes salutations distinguées.

Signature
>>>>

Défendons nous​
.
 

Copsfranbou

Nouveau membre
Il est clair que nous devons nous défendre.

Par contre nous devons essayer d'être le plus collectif possible, pour peser face à notre bailleur Commun.

Continuons à demander les comptes de 2013, 2014, 2015 Bilan, compte de résultat afin de connaître la réalité !
Demandons les résultat pour les mêmes périodes par résidence.
Entre les courriels et les forums, nous trouvons beaucoup de commentaires avisés, maintenant, puisque nous ne sommes pas entendu, lançons la mécanique du collectif pour faire plier AC.

Regroupez-vous par résidence pour trouver des solutions avec d'autres résidences qui se battent pour qu'AC respecte ses engagements, base de confiance dans une relation contractuelle !

IMPLIQUEZ-VOUS POUR GAGNER
 
Bonjour

Quatre Avocats défendant les résidences se sont réunis il y a un mois et ont fait une communiqué commun auprès de Appart'City pour leur signifier l'absolue nécessité de se remettre en état de marche en recapitalisant sous peine de se retrouver en liquidation judiciaire.

Appart'City a reçu ces quatre avocats le 24 juin. Ils ont définis ensemble les règles de la négociation.
Une évolution de l'équipe de direction de Appart'City est en cours, et les négociations vont pouvoir commencer.

Si aucun Avocat ne vous représente ou si il ne fait pas partie du groupe qui négocie avec Appart'City, vous pouvez me joindre en message privé pour que je puisse vous communiquer les modalités pour rejoindre la négociation..
 
Haut