Amg - NL0000888691 AMG

Manu215

Contributeur régulier
Bonjour à tous,

Dans mon PEA virtuel, j'ai cette valeur cotée sur le marché Euronext-Amsterdam depuis un peu moins d'un an. J'ai une PV qui est assez jolie de plus de 110% avec une progression relativement régulière depuis l'achat.
Mais rien qu'aujourd'hui la PV tutoie les +10%, et je ne trouve aucune info récente.
Il se passe quelque chose de particulier sur les métaux en ce moment?

Quelqu'un connait-il cette valeur et qui saurait m'expliquer pourquoi une telle PV aujourd'hui?
Je n'ai jamais été confronté à une situation aussi brutale... Dois-je m'alléger ce soir vers 17h30?
L'analyse graphique m'indique que le titre est dans une phase haussière qui ne semble pas vouloir s'arrêter, et aujourd'hui la résistance a clairement été franchie...

Merci de vos avis :)!

AMG (Advanced Metallurgical Group) est spécialisé dans la fabrication de métaux de spécialités et de systèmes de fours sous vide à destination des industries aérospatiale, électronique, optique, chimique, de la construction et du transport. Le CA par famille de produits et services se répartit comme suit :
- métaux et matériaux avancés (72%) : alliages d'aluminium, alliages de magnésium, métal de silicium, métal de chrome, oxydes de tantale, titane, produits chimiques de vanadium, poudres d'aluminium, enduits, etc. ;
- systèmes de fours sous vide (28%) : fours d'injection, de fonte, de cristallisation, de carburation, etc. En outre, le groupe propose des services de traitement thermique sous vide.
La répartition géographique du CA est la suivante : Europe (43%), Amérique du Nord (33%), Asie (20%) et autres (4%).
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Voilà tout le problème d'investir sur des valeurs étrangères : comment obtenir de l'info!
C'est déjà difficile avec les valeurs françaises.. Alors des étrangères : Perso, j'ai abandonné depuis longtemps de regarder hors de nos frontières, je passe par des opcvm, ou des etf.
 

Manu215

Contributeur régulier
Merci poam...:)

Voilà un enseignement auquel je n'ai pas pensé!

Quand je me suis positionné dessus, j'ai pris connaissance de pas mal d'éléments (reste à savoir si je les ai totalement compris...!), mais c'est surtout le domaine d'activité d'AMG qui m'a semblé prometteur.
Néanmoins, ce titre fait parti des valeurs à risque puisque dans ce portefeuille, j'ai essayé de diversifier le risque et le domaine d'activité. Mais je ne suis pas sûr d'avoir fait cela correctement...:oops:

Bref, j'ai (artificiellement) vendu les 2/3 à 36,18€ (valeur d'achat 16,85€).

On verra lundi ce que ça donne...;)
 

paal

Top contributeur
Voilà tout le problème d'investir sur des valeurs étrangères : comment obtenir de l'info!
C'est déjà difficile avec les valeurs françaises.. Alors des étrangères
En tout cas, et lorsque l'on regarde la variation des cours des 2 derniers jours, il y avait des gens qui en avaient des infos ... Et ils les ont utilisées !

Perso, j'ai abandonné depuis longtemps de regarder hors de nos frontières, je passe par des opcvm, ou des etf.
Oui, même chose !
 

Manu215

Contributeur régulier
Quel est l'intérêt d'avoir un PEA "virtuel" ?

La question est légitime, la réponse est discutable, je le reconnais...:)

Il y a un an, j'ai pris la décision d'ouvrir un PEA (un vrai), ne serait-ce que pour prendre date.
A l'époque, je n'avais pas les liquidités (je ne les ai toujours pas), mais je savais déjà qu'en 2018, je vendrai deux biens immobiliers.
J'ai ouvert ce PEA pour diversifier : j'ai déjà 3 AV, 1 PERP, LA+LDD pleins, quelques livrets fiscalisés (plus grand-chose dessus).

Comme je n'y connais rien en bourse, j'ai essayé de m'initier à l'analyse graphique, et de comprendre un peu les mécanismes boursiers.

Donc : en attendant d'alimenter mon vrai PEA, je m'entraîne avec ce PEA "virtuel" depuis un an, ne serait-ce que par le choix des valeurs et le moment d'y entrer, ce que j'ai trouvé très difficile...o_O

J'ai déjà fait plusieurs arbitrages, mais aujourd'hui je ne comprenais rien de ce qui se passait sur cette valeur.

Plutôt que de ne rien faire en attendant d'être dans le "réel", je m'entraîne et j'essaie d'évaluer mon comportement, même si je sais que ce ne sera pas pareil en situation.
Mais je sais une chose : mon aversion au risque n'est pas très élevée... pour un français...;)
L'ensemble de mes AV (elles sont bien réelles!) comportent 20% fonds €, 16% de SCPI et 64% d'UC (dont les 2/3 ne sont composées que d'actions).

Ce qui est "dommage", c'est que depuis que j'ai créé ce PEA virtuel, il n'y a pas eu de grosse catastrophe boursière, c'est même le contraire qui s'est passé. Bon, j'ai mis des guillemets, bien sûr que je ne souhaite pas ça.

Il y a eu quand même beaucoup de surprises (élection américaines), d'incertitudes (élections françaises), d'inquiétudes (les attentats, Trump et la Corée du Nord,...) et l'histoire de chacune des valeurs que j'ai choisies, valeurs que je connais mieux maintenant.

Voilà...:)
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
Donc : en attendant d'alimenter mon vrai PEA, je m'entraîne avec ce PEA "virtuel" depuis un an, ne serait-ce que par le choix des valeurs et le moment d'y entrer, ce que j'ai trouvé très difficile...o_O
....
Plutôt que de ne rien faire en attendant d'être dans le "réel", je m'entraîne et j'essaie d'évaluer mon comportement, même si je sais que ce ne sera pas pareil en situation.
Oui, c'est une bonne préparation pour passer au réel, lorsque des disponibilités existeront ...

Et si j'ai bien compris, vous utilisez un mix entre analyse fondamentale (savoir le plus possible ce qui se passe sur une valeur) et analyse graphique ou technique (pour préciser le planning d'intervention !).

Perso, j'en suis venu à attacher davantage d'importance à l'analyse technique (le comportement des acteurs du marché), tout en conservant un oeil sur les éléments d'analyse fondamentale de base ...

Mais je sais une chose : mon aversion au risque n'est pas très élevée... pour un français...;)
L'ensemble de mes AV (elles sont bien réelles!) comportent 20% fonds €, 16% de SCPI et 64% d'UC (dont les 2/3 ne sont composées que d'actions).
Oui, mais ça vous le saviez déjà ...
Mais si j'ai bien compris, vous souhaitiez vérifier qu'en utilisant un autre processus de gestion, cette donnée fondamentale se confirmait ...

Ce qui est "dommage", c'est que depuis que j'ai créé ce PEA virtuel, il n'y a pas eu de grosse catastrophe boursière, c'est même le contraire qui s'est passé. Bon, j'ai mis des guillemets, bien sûr que je ne souhaite pas ça.

Il y a eu quand même beaucoup de surprises (élection américaines), d'incertitudes (élections françaises), d'inquiétudes (les attentats, Trump et la Corée du Nord,...) et l'histoire de chacune des valeurs que j'ai choisies, valeurs que je connais mieux maintenant.
Voilà...:)
Dans la vie boursière il y a assez souvent des crisounettes qui impactent les marchés ; il faut apprendre à en profiter, alors que sur des UC, c'est logiquement le gérant qui s'en occupe !
 
Dernière modification:

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Ce qui est "dommage", c'est que depuis que j'ai créé ce PEA virtuel, il n'y a pas eu de grosse catastrophe boursière, c'est même le contraire qui s'est passé. Bon, j'ai mis des guillemets, bien sûr que je ne souhaite pas ça.
Il y a eu quand même beaucoup de surprises (élection américaines), d'incertitudes (élections françaises), d'inquiétudes (les attentats, Trump et la Corée du Nord,...) et l'histoire de chacune des valeurs que j'ai choisies, valeurs que je connais mieux maintenant.
Voilà...:)

Petit retour rapide sur les 30 dernières années :
  • Le 19 octobre 1987, la hausse des taux à 10 ans sur l'année atteint brièvement 400 points de base et provoque finalement le krach le plus spectaculaire jamais enregistré en une journée sur un marché d'actions.
    Entre 09/1987 et 01/1998 -> CAC -42%
  • Invasion du Koweit par l'Irak
    4/1990 -> 1/1991 -> CAC -32%
  • Crise du Système monétaire européen (SME) à l'occasion du référendum français sur le Traité de Maastricht
    5/1992 -> 10/1992 -> CAC -22%
  • Correction brutale du marché obligataire de 200 points de base
    2/1994 -> 3/1995 -> CAC -27%
  • Crise financière en Russie
    7/1998 -> 10/1998 -> CAC -33%
  • Bulle internet (sévère correction)
    9/2000 -> 3/2003 -> CAC -74%
  • Subprimes (la plus longue de toutes)
    6/2007 -> 3/2009 -> CAC -58%
  • crise de la dette grecque, puis des dettes souveraines de la zone euro
    5/2011 -> 9/2011 -> CAC -34%
  • Chute marché chinois
    7/2015 -> 2/2016 -> CAC -26%


La prochaine, bientôt, ou pas?
Avec le niveau atteint par les US, et la hausse des taux qui a été enclenchée… C'est comme approcher une flamme d'une bouteille de gaz qui fuit.
A un moment donné, le rendement obligataire va devenir plus intéressant, et moins risqué, que les actions. Et à ce moment-là, les US plongent… Et nous aussi.
A moins que le Coréen pulvérise l'Alaska, ou que ce soit Trump qui vitrifie la Corée du Nord!
 

Manu215

Contributeur régulier
@paal : Merci de votre avis...:)
Je crois comprendre que finalement nous avons presque la même "méthode" pour appréhender la bourse, car je me retrouve dans ce que vous faites. Je ne le savais pas il y a un an, mais mon "test de simulation" m'a permis d'en prendre conscience.
Toutefois, la grosse question que je me pose est de savoir si je vais être capable d'entrer au bon moment l'année prochaine. C'est vraiment la chose la plus compliquée pour moi...o_O

@poam : Je suis toujours épaté par tes connaissances dans le domaine :cool: ! (Je me souviens de ton 1er post sur la crise des subprimes). Merci pour ce rappel historique.

Il y a une épée de Damoclès au-dessus de la tête des marchés : certains analystes prédisent que les crises financières seront de plus en plus rapprochées et -c'est moins sûr- de plus en plus sévères.
Mais bon, en cas de crise profonde, ma maigre consolation sera de me dire que si mon PEA perd 70% (!!), ça ne sera pas forcément à cause de mes propres choix.
Il faut bien se lancer à un moment donné : je crois que je vais être très très progressif pour entrer sur les valeurs, en espérant pouvoir trouver le bon moment.
 
Haut