Aide Choix PER

Fab9274

Membre
Bonjour,

Je fais appel à votre aide concernant une première ouverture de PER.
Petite présentation, j’ai 32ans, non propriétaire de ma RP, en union libre, tranche d’imposition 41%, et ma situation professionnelle actuelle me permet d’épargner et de défiscaliser cette année 16k sur un PER.


Une seule chose de certaine la retraite pour moi n’est clairement pas à l’ordre du jour.
Je partirai donc vers cette répartition :
  • 50% d’optimisation fiscale avec 8k placé sur un PER type Suravenir en mode assurance vie, et que je débloquerai, éventuellement, pour l’achat de ma RP si je change de tranche d’imposition par union
  • 50% pour commencer un capital de sortie retraite (pour projet personnel) avec un objectif 100% immobilier (afin de minimiser les risques et surtout les opérations de gestion)
Les questions sont donc les suivantes
  • Que pensez vous de l’ouverture de deux PER puisqu’il existe deux projets ? Cette solution me semble la plus adéquates plutôt que d’effectuer un rachat partiel dans un ou deux ans pour une RP sur un produit qui n’est pas initialement dédié à çà. La clôture complète sera peut être plus simple qu'un rachat partiel.
  • Que pensez vous d’une répartition 100% immobilier pour investissement sur 30ans et en partant du principe que j’ai déjà une AV Linxea Suravenir en gestion libre 50/50% sur fond euros et diversifiée sur différents supports, et qu’il sera toujours possible d’ouvrir un autre PER ou de diversifier celui là plus tard si besoin.
  • Avez-vous un PER à me conseiller qui permettrait de faire du 100% immo avec rétrocession de 100% des loyers bien sur et si possible un réinvestissement direct en part de scpi.
Merci de vos avis et bon weekend !
 

g.b

Contributeur régulier
Vous avez oublié qu'il est dans la TMI 41% et non propriétaire de la RP. Donc ça peut être une stratégie de long terme, e.g. PACS + enfants + congé parental pour réduire drastiquement l'IRPP, déblocage pour la RP. Certes fiscalisé mais dans une moindre mesure (système du quotient étalé sur 3 ans + TMI sans doute 30% voire 11%).
 
M

Membre50050

IL me semble que le PER a un avantage sur l'assurance vie si au bout du bout (de la vie) on transmet à ses héritiers.
Ici c’est l'inverse, on a besoin d'argent à l'age d'etre vieux donc on va payer des impôts a priori lors de la sortie.

Je plussoie donc Buffeto (comme toujours, rrr.....) et l'attrait fiscal est potentiellement un leurre, il ne vaut que si le taux marginal d’imposition à la retraite est inférieur au taux actuel, mais bon, nos farfouilleurs-législateurs se réunissent toute l'année;

A l'age de 32 ans, il ont donc 34/36 ans d'opportunité pour de belles réformes (ou pas).
 
M

Membre50050

Certes fiscalisé mais dans une moindre mesure (système du quotient étalé sur 3 ans + TMI sans doute 30% voire 11%).
On est sur de ça, 'imposition 'dans une moindre mesure' dans 36 ans?
Si tu as le nom du premier ministre d'alors, je veux bien examiner la chose en terme de probabilité.

Comment il n'est pas encore né, pourtant on est une nation de vieux...
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Vous avez oublié qu'il est dans la TMI 41% et non propriétaire de la RP. Donc ça peut être une stratégie de long terme, e.g. PACS + enfants + congé parental pour réduire drastiquement l'IRPP, déblocage pour la RP. Certes fiscalisé mais dans une moindre mesure (système du quotient étalé sur 3 ans + TMI sans doute 30% voire 11%).
on pourrait dire que c'est une stratégie capillo-tractée .

il y a beaucoup mieux à faire au plan patrimonial et fiscal avec sa capacité d'épargne .....
 

Tornado05

Contributeur régulier
IL me semble que le PER a un avantage sur l'assurance vie si au bout du bout (de la vie) on transmet à ses héritiers.
Ici c’est l'inverse, on a besoin d'argent à l'age d'etre vieux donc on va payer des impôts a priori lors de la sortie.

Je plussoie donc Buffeto (comme toujours, rrr.....) et l'attrait fiscal est potentiellement un leurre, il ne vaut que si le taux marginal d’imposition à la retraite est inférieur au taux actuel, mais bon, nos farfouilleurs-législateurs se réunissent toute l'année;

A l'age de 32 ans, il ont donc 34/36 ans d'opportunité pour de belles réformes (ou pas).
Tout à fait d'accord avec ces propos, le PER ne vaut comme investissement que si à la retraite on est certain d'avoir un TMI inférieur que lorsque l'on était actif. Pour le moment c'est vrai, ensuite la fiscalité d'ici 20 ou 30 ans aura eu le temps d'avoir évolué plusieurs fois!!! Le PER peut être en effet un bon système de transmission aux héritiers si on ne tape pas dedans, par contre à 32 ans je n'opterai pas du tout pour cet investissement hormis si éventuellement on est sûr d'acquérir sa RP bien avant la retraite et encore dans ce cas là ce que le fisc t'a octroyé en réduction d'impôt va le reprendre à la sortie puisque très certainement imposé au même TMI donc je ne suis pas pour cet investissement.
 
M

Membre50050

Tornado05 a exprimé mot pour mot ma pensée, merci...
Le problème essentiel du questionneur est qu'il va avoir à gérer son capital avec les multiples et continuelles réformes fiscales.
POur l'avoir fait depuis quelques dizaines d’années, c'est autre chose que super Mario.
 

Axiles

Contributeur régulier
Ne pas oublier l'effet de levier gratuit offert par le PER, même avec un TMI inchangé à la retraite.

Le PER n'est pas parfait,. Et largement inadapté pour le posteur. Mais il a de sérieux atouts.
 
Haut