achats de SCPI au fil de l'eau : que faire suite au covid ?

jpv31

Membre
Bonjour,

j'achète depuis plusieurs mois au fil de l'eau des SCPI au sein d'une assurance-vie.

Depuis la crise du covid, j'ai lu beaucoup de choses contradictoires dans la presse :
- certains articles ont tendance à dire qu'il est judicieux d'investir maintenant dans les SCPI car celles-ci ont été peu impactées lors de la crise actuelle (ainsi que lors d'anciennes crises comme celle de 2008),
- d'autres articles prévoient une légère baisse des rendements
- d'autres au contraire sont alarmistes (par exemple https://www.lerevenu.com/immobilier/scpi/scpi-un-piege-eviter), en argumentant qu'il est beaucoup trop tôt pour connaître les effets du covid

Aussi je me demande ce que je dois faire avec mes versements au fil de l'eau : les continuer (en espérant au passage une baisse de la valeur des parts), ou au contraire les retarder, ou bien privilégier des versements sur des secteurs autres que ceux du commerce et des bureaux, par exemple les SCPI liées au médical ou aux maisons de retraite.

Merci par avance pour vos conseils.
 

Triaslau

Contributeur régulier
Bonjour,

Vous ne pouvez pas espérer que la presse vous donne une réponse sur ce type de question. Ils diront tout et son contraire et ceux qui ont eu raison, ce sera par chance, et jamais selon les hypothèses qu'ils ont formulées, ce qui rend leur raisonnement aussi faux que ceux qui avaient prédit l'inverse.

Les questions, c'est à vous de vous les poser. Est-ce que vous voyez toujours cet investissement comme du long terme et que vous investissez de l'argent dont vous n'aurez pas besoin dans 5 ans, est-ce que vous êtes bien conscients des risques de ce placement, même hors crise sanitaire, quel est la part de l'immobilier dans votre patrimoine, etc.

Si votre situation n'a pas changé, que votre patrimoine est diversifié, que vous êtes conscients des risques, que vous les acceptez, il n'y a pas de raison de casser le plan que vous aviez conçu..
 

jpv31

Membre
Merci pour votre réponse.
Pour moi cet investissement est sur du long terme et correspond à une épargne dont je n'ai pas besoin.
Mais je me demandais s'il fallait continuer sur le même rythme d'investissement, ou bien s'il était judicieux d'attendre un peu en espérant une baisse du prix des parts de SCPI.

Mon patrimoine se décompose ainsi :
- résidence principale : 67 %
- appartement pour de l'investissement locatif : 24 %
- fonds euros boosté (opportunités de Suravenir) : 3 %
- SCPI et SCI (dans assurance-vie) : 5%
- PEA : 1%
 

Triaslau

Contributeur régulier
Rebonjour,
96% de votre patrimoine est donc immobilier ... ce n'est pas vraiment diversifié, même si vous diversifiez les produits immobilier, çà reste de l'immobilier. Je ne vois pas trop pourquoi vous souhaitez à nouveau renforcer sur de l'immobilier et encore moins comment vous pouvez espérer faire "un bon coup" en cas de baisse des parts, sachant les impacts qu'auraient cette baisse sur le reste de votre patrimoine. Mais encore une fois, vous seul avez les clefs pour comprendre votre patrimoine et vos investissements, n'écoutez ni moi ni les journalistes qui n'en savent pas plus que nous.

Il est très délicat de savoir comment vont réagir les prix de l'immobilier, mais si une crise immobilière arrivait, j'espère que vous êtes bien accroché :) (et que vous avez réfléchit à votre épargne de précaution pour ne pas avoir à casser prématurément des placements très long terme avec des frais colossaux à l'ouverture).
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
96% de votre patrimoine est donc immobilier ... ce n'est pas vraiment diversifié, même si vous diversifiez les produits immobilier, çà reste de l'immobilier
Bingo ! En effet ça commence à faire bcp.
Garder à l'esprit que les Français ont 70% de leur patrimoine tourné vers l'immo.
A cela au moins 2 explications:
- Nos compatriotes adorent la pierre
- la pierre le leur rend bien: c'est un des actifs qui a le + performé ces 30 dernières années

Après, il faut regarder à la loupe car l'immo en fait ce sont "DES" immos: c'est un marché en peau de léopard. Ce qui est vrai à Paris ne l'est pas en Province ni parfois 500 mètres + loin.

Et puis la RP c'est du résidentiel de jouissance, tandis que les SCPI sont des murs d'Entreprise: 2 marchés qui n'ont de commun que ... le fait que ce soit de l'immo !

J'espère pour toi que ce ne sont pas des foncières cotées que tu as mis dans ton PEA :ROFLMAO:
 

jpv31

Membre
Bingo ! En effet ça commence à faire bcp.
Garder à l'esprit que les Français ont 70% de leur patrimoine tourné vers l'immo.
A cela au moins 2 explications:
- Nos compatriotes adorent la pierre
- la pierre le leur rend bien: c'est un des actifs qui a le + performé ces 30 dernières années

Après, il faut regarder à la loupe car l'immo en fait ce sont "DES" immos: c'est un marché en peau de léopard. Ce qui est vrai à Paris ne l'est pas en Province ni parfois 500 mètres + loin.

Et puis la RP c'est du résidentiel de jouissance, tandis que les SCPI sont des murs d'Entreprise: 2 marchés qui n'ont de commun que ... le fait que ce soit de l'immo !



J'espère pour toi que ce ne sont pas des foncières cotées que tu as mis dans ton PEA :ROFLMAO:
Non, il ne s'agit pas de foncières côtées !
Pour diminuer mon pourcentage d'immobilier, est-ce que la solution est d'augmenter le montant de mon PEA ?
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Non, il ne s'agit pas de foncières côtées !
Pour diminuer mon pourcentage d'immobilier, est-ce que la solution est d'augmenter le montant de mon PEA ?
Non enfin peut-être mais juste si tu y consens, et que ça colle avec ton envie d'investir: on ne va pas en bourse pour rétablir des mouvements de balancier.
Quand le vin est tiré, il faut le boire, tant pis.

En revanche il te faudra peut-être y songer quand tu revendras un des 2 biens.
Là tu es juste sensibilisé: aucune menace à l'horizon.
Tout au plus au fil de l'eau mensuellement, tu peux commencer à corriger le tir petit à petit et aller sur des fonds UC autres et du fonds €uro (pas trop). L'avantage en AV est que tes SCPI sont beacoup + "liquides". Cela dit maintenant que tu y a investi, je te conseille d'attendre au moins 8 ans avnt de les revendre.

Car en fait au delà du constat Immo / placements financiers, il te faut aussi envisager le regard "patrimoine liquide / patrimoine peu ou pas liquide" : im portant en cas de besoin de mobiliser ledit patrimoine.

=> et comme tu le sais l'immo est ce qu'il y a de moins liquide ...
 
Haut