Achat avec apport ou emprunt maxi pour faire fructifier son apport

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Cela s'explique par le fait que le capital acquis par l'épargne préexistante ne fait que s'accroître par l'effet de la capitalisations annuelle des intérêts.

Il en ressort un "Taux pivot de rémunération de l'épargne" à partir duquel l'option la moins onéreuse bascule vers une utilisation totale de ladite épargne et l'abandon du crédit.

Sans la cas simulé pour Lopali, sans changer le 1% pour l'épargne nouvelle, ce taus pivot de rémunération de l'épargne se situe à 1,2495%.

Saisissez ce taux en cellule "K9 - Taux moyen de rémunération" et vous constaterez que - sur un plan strictement financier - l'orientation préconisée est celle de l'autofinancement à 100%..............reste à prendre en compte les autres considérations personnelles, notamment l'aspect "Prévoyance - Sécurité".

Cdt
 

dodo1

Contributeur régulier
Il en ressort un "Taux pivot de rémunération de l'épargne" à partir duquel l'option la moins onéreuse bascule vers une utilisation totale de ladite épargne et l'abandon du crédit.

Sans la cas simulé pour Lopali, sans changer le 1% pour l'épargne nouvelle, ce taus pivot de rémunération de l'épargne se situe à 1,2495%.

Saisissez ce taux en cellule "K9 - Taux moyen de rémunération" et vous constaterez que - sur un plan strictement financier - l'orientation préconisée est celle de l'autofinancement à 100%..............reste à prendre en compte les autres considérations personnelles, notamment l'aspect "Prévoyance - Sécurité".

Cdt

En effet c'est ce que j'avais fais, dans ce cas à partir d'une rémunération moyenne de 1,25% le financement à crédit est préconisé.
En faite on entend souvent dire d'opter pour le crédit dés que la rémunération de l'épargne est supérieur au taux de crédit, mais finalement cette affirmation est fausse.
 

totoka

Contributeur régulier
Bonjour,


Je mis suis repris à plusieurs fois et je ne pense pas avoir tout compris,


Mais j'ai quand même compris le principal et je vous remercie beaucoup pour ce tableau, et le temps passé à réalisez ces exemples et explications,


Cordialement,
 

Aristide

Top contributeur
C'est un plaisir si, par ces outils et explications, je peux vous être utile.

Je vous remercie cependant à mon tour de vos encouragements; ils compensent certaines appréciations négatives - non commentées et donc difficiles à comprendre (?) - de certains esprits bien intentionnés.:)

Cdt
 

bleulargo

Membre
Bonjour, moi aussi il me faut relire plusieurs fois pour comprendre. Je n'ai pas de culture financière ... hélas !
Mais les explications sont brillantes et je découvre des principes "achat comptant" ou "emprunt" qui défient ce que je pouvais entendre autour de moi !
Merci, merci, aux personnes qui passent du temps à expliquer et démontrer. Et même quelque fois à comprendre les questions ...
Cdlt
 

Rozece

Membre
Bonjour à tous,

Après une lecture attentive des échanges précédents, je me permet d'actualiser ce fil. A l'heure où les taux d'emprunt semblent à leur plus bas historique, je m'interroge sur la juste utilisation de mon apport personnel.

Mon projet d'achat immobilier:
- Prix d'acquisition: 585.000€
- Frais de notaire: 41.800€

On dispose d'une épargne de 250.000€ et d'une capacité d'endettement aux alentours de 1.800€ par mois.
On visait initialement de solliciter un crédit sur 25 ans avec l'ensemble de notre épargne (hors épargne de précaution) afin de limiter nos mensualités à 1.500€ maximum.

Toutefois, après avoir simulé notre cas avec le tableur d'Aristide (merci!), on s'interroge sur la sous optimisation financière de ce scénario de référence. Un scénario alternatif via un crédit au taquet de notre capacité d'endettement pourrait nous permettre garder une partie de notre épargne que l'on estimerait à près de 150.000€ que l'on pourrait valoriser via d'autres types de placement.

Au regard des taux sur 25 ans aux alentours de 1,2% actuellement, et même si les taux de livrets d'épargne sont au plus bas, il nous semble envisageable de viser un taux de rémunération de notre épargne supérieur à ce 1,2% voir supérieur au TAEG associé.

Néanmoins, l'applicatif excel ne permet qu'une approche à l'échéance du prêt, soit au bout de 25 ans. L'analyse me semblerait plus pertinente, en tout cas c'est l'information que je recherche, si l'on pouvait simuler le cas de la revente du bien immobilier et donc rembourser totalement notre prêt au bout de 6 à 10 ans par exemple ?

Merci de vos conseils.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,
Néanmoins, l'applicatif excel ne permet qu'une approche à l'échéance du prêt, soit au bout de 25 ans. L'analyse me semblerait plus pertinente, en tout cas c'est l'information que je recherche, si l'on pouvait simuler le cas de la revente du bien immobilier et donc rembourser totalement notre prêt au bout de 6 à 10 ans par exemple ?
Deux outils/moyens vous sont indiqués dans ce billet:

Choisir le meilleur plan de financement immobilier………..oubliez le TAEG
https://blog.moneyvox.fr/aristide/1...an-de-financement-immobilier-oubliez-le-taeg/
Cdt
 
Haut