12 millions de foyers français vont recevoir un chèque énergie exceptionnel compris entre 100 et 200 euros pour faire face à la forte hausse des prix de l'électricité et du gaz attendue en 2023. Pourrez-vous bénéficier de cette aide exceptionnelle ?

Des chèques énergie exceptionnel seront versés courant décembre à 12 millions de foyers français pour faire face à la hausse des prix de l'énergie. En effet, dès le mois de janvier, le tarif réglementé du gaz va augmenter de 15%. Celui de l'électricité suivra le même chemin dès le mois de février. Ce chèque énergie sera compris entre 100 euros, pour un couple de deux enfants avec 3 000 euros de revenus net, par exemple, et 200 euros, pour une mère seule avec deux enfants et touchant le Smic.

Dans le détail, le chèque énergie de 200 euros sera destiné aux 20% des foyers les plus modestes tandis que les foyers des déciles 3 et 4, situés entre les 20% les plus pauvres et les 60% les plus aisés, percevront 100 euros.

Valable un an comme le chèque énergie traditionnel, avec lequel il est cumulable, ce chèque exceptionnel est reçu sans aucune démarche et peut être utilisé pour régler les dépenses d'énergie (électricité, gaz naturel, chaleur, gaz de pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, biomasse, ou autres combustibles destinés au chauffage ou à la production d'eau chaude) liées au logement. Il peut aussi servir à des travaux de rénovation énergétique. En revanche, vous ne pouvez pas l'utiliser pour payer du carburant.

Faut-il augmenter le montant du chèque ?

Ce geste est insuffisant selon l'association de défense des consommateurs CLCV qui propose de tripler les aides énergétiques en 2023 pour les porter autour 600 euros contre un peu moins de 500 euros aujourd'hui. De son côté, la Fondation Abbé Pierre demande 800 euros pour les ménages les plus modestes. « Si vous avez 5 000 euros, 15% c'est absorbable, même si ça fait beaucoup ». Pour les ménages les plus pauvres, « +15% [la hausse prévue en 2023, NDLR], ça ne passera pas », a souligné le directeur général Christophe Robert.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

En 2022, le chèque énergie traditionnel, d'une valeur de 48 à 277 euros, a bénéficié à 5,8 millions de ménages. Le gouvernement leur avait déjà envoyé un premier chèque exceptionnel de 100 euros en décembre 2021 pour faire face à la flambée des prix de l'énergie. Cette année, le nombre de foyers ciblés a donc été doublé !

En janvier, la hausse de la facture sera de l'ordre de 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz et de 20 euros pour ceux qui se chauffent à l'électricité.